Site des Oraux

Automatique (systèmes continus) (93) :: post
Années :: 2005 :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: 2009 :: Toutes

Post nº93 (id3923) envoyé par Rob  le 23 Jan 2009, 21:00
Question 3 sur Evans: Tracer le lieu d'Evans et etudier la stabilite de la boucle fermee realisee a partir de la boucle ouverte suivante:
BO(p)=Kr(1+2p)(1-p)/(1+p/2)(1+p/10)^2
bah pas de grande revolution, en gros j'ai commence par une petite intro sur le lieu d'evans (c'est quoi, comment trouver tel et tel truc (gain d'evans, regle du module, depart du lieu, reservoir de zeros a l'infini etc...) en essayant de mettre en parallele quand je pouvais avec la transmittance enoncee ci-dessus
apres trace du lieu d'evans. comme j'avais un peu mal choisi ma transmittance, je me suis retrouve avec des calculs de merde pour trouver les intersections avec l'axe reel et imaginaire (genre table de routh de barbare etc...) donc j'ai explique que j'avais fait avec matlab le calcul de ces points la. Seul gros probleme: sur le lieu d'Evans donne par matlab, le gain donne en un point n'est PAS le gain d'evans mais le gain Kr... donc a la fin de la presentation il m'a demande de refaire tout evans sans calcul, intuitivement, en me prenant bien par la main. En arrivant a la determination du keultime, je vois celui donne par matlab et celui determine rapidement au tableau avec lui et...huhoh! il a continue de me poser des questions jusqu'a me faire comprendre que le gain donne par matlab etait Kr. Donc en gros, apres avoir passe deux jours a stresser en lisant oraux.be, je me retrouve avec un prof tres pedagogue dans sa maniere d'interroger et fort sympathique... saloperie d'oraux.be, tu m'as empeche de dormir pour rien... mais bon je reviendrais quand meme... (ah ouais et pour les points, en gros il a regarde mes cotes de labos et ecrit a la fin et m'a dit que j'aurais plus ou moins dans le meme intervalle... 13-16... commentaires: bonne presentation (donc peut etre qu'il a bien aime l'intro un peu theorique) mais vraiment pas terrible aux questions :p et ne sait pas dessiner la reponse indicielle de la BF a partir d'evans... il adore ca...)
(d'un autre cote peut etre qu'il etait juste de bonne humeur, je ne sais pas... confirmation en juin pour la partie discrete :p)

Post nº92 (id3922) envoyé par nico  le 23 Jan 2009, 16:48
J'ai fait mon exposé sur la première partie. J'avais choisi comme système un réacteur chimique. Et après avoir tout bien expliqué, il m'a défoncer à mort sur l'explication "physique" de mon système avec des questions relatifs à la chimie (catalyseur, constante de vitesse, degré de la réaction, ...). Il m'a même demandé ce que je commanderai à un fabriquant pour construire mon système. Etant donné que je touchais plus grand chose en chimie, j'ai quasi rien su répondre vu que jai eu quasi que des questions sur ça. Pas de question sur la réponse indicielle ou de trucs sur l'observabilité, gouvernabilité, précision,...

Bref, si vous voulez faire le malin comme moi en prenant une question de chimie alors que vous y touchez plus grand chose, préparez la mieux que moi...

Pour ce qui est de son caractère, il avait totalement raison de me défoncer mais bon il aurait pu poser d'autres types de question.

Post nº91 (id3918) envoyé par Titanic  le 23 Jan 2009, 11:04
Question 1
Circuit RLC parallèle avec Itot comme entrée et Il comme sortie.
Questions subsidiaires: erreur dans la table de routh à corriger, tracer la réponse indicielle.

Il avait l'air de trouver ça un peu léger, question un peu trop facile à son gout et pas assez développé (j'avoue que j'ai pas tenu plus d'1/4 d'heure..) et il reste un peu calé sur des détails (genre il trouvait pas normal que je me souvienne plus de trucs d'algèbre à propos de matrices..).

Post nº90 (id3917) envoyé par anonyme  le 22 Jan 2009, 19:26
Slt à tous,
alors, on tire sa question et on a 30 minutes pour préparer.
Ne comptez clairement pas sur ce temps pour "finir" votre question. Au mieux, relire une fois pour la structure.
Perso, j'ai eu droit à la pause goûter du service pendant que je préparais, pas top pour la concentration. Il faut donc répéter un max avant d'arriver. C'est important d'avoir un bon timing pour savoir présenter tout ce qu'on veut sans devoir se presser sur la fin pour finir dans les temps.
Sinon, c'est souvent les mêmes questions qui reviennent, cf le post de Yorel (http://www.oraux.be/list-32-4-s5-l4-0000.html#post47). Je pense que c'est une très bonne chose de savoir répondre à ces petites questions.
Si vous prenez un cas concret, sachez comment ça marche, il pose pas mal de question dessus et elles ne sont pas directement liées au cours.
Si vous savez de quoi vous parler, il y a clairement moyen d'avoir une "discussion intéressante".

Perso, j'avais un gros stress pour cet examen et j'en ressort agréablement surpris.

Sinon, un petit site pas trop mal foutu (mais un peu vieux), je suis tombé dessus en cherchant des infos sur mon système http://www.engin.umich.edu/class/ctms/

Bonne merde à tous

Post nº89 (id3914) envoyé par Skardy  le 22 Jan 2009, 15:34
Reponse a shuriken: http://saas.ulb.ac.be/fichiers/questionnaire_se2_ex_rep2.pdf

A gauche de l'axe vertical tu as: 10E-4 10E-5 10E-6 etc
T'arrivera jamais a zéro et encore mois a des fréquences négatives, donc tu continue tout simplement ta courbe avec une droite tq |H(jw)|=lim_vers_0 de |H(jw)| et pareil pour la phase

Post nº88 (id3904) envoyé par Shuriken  le 21 Jan 2009, 14:40
Bonjour,

alors il m'a été demandé quels sont les unités de oméga, p, que représente F(P), je lui ai dit transformée de Laplace, il était pas satisfait. Quel est l'allure de la courbe de Bode a gauche des axes (un bounty a celui qui répond a cette question).
Ne pas oublier de dire ce que ce sont les axes pour Bode et Nyquist.

Qu'est ce qu'une transmittance? je lui ai dit la sortie d'un systeme sur l'entrée, c'était vraiment pas suffisant.


Post nº87 (id3900) envoyé par Ced  le 20 Jan 2009, 21:17
Il est assez cool finalement ... Sa secrétaire fait tirer une fiche et on prépare pendant les 20 minutes du précédent. On entend quasiment tout, donc il ne faut pas se laisser déconcentrer.

Ensuite on lui dicte sa question (il n'écrit pas très vite) puis c'est parti pendant 20 minutes chrono.

Je pense que si vous avez un système réel, il va surtout poser des questions pour voir a quel point on a compris la modélisation, moi j'avais un truc réel et il ne m'a pratiquement rien demande sur ce que j'avais fait.

Rien de si exceptionnel que ça finalement cet oral.

Post nº86 (id3420) envoyé par Michael  le 27 Jan 2008, 23:06
J’ai eu la question 1 : ma question portait sur le MCC dont ma variable de sortie était la vitesse. Je lui ai donc ressorti le début du raisonnement du bouquin. Je lui ai aussi parlé de la stabilité, du fait que ce système est linéaire et permanent, entièrement gouvernable et observable… J’ai fini en lui donnant l’allure de la vitesse sur un échelon de tension (je lui ai dis que la constante de temps est donnée par le pole le plus proche de l’axe imaginaire cad T=1/0.4 dans l’exemple du livre, j’en étais pas sur mais il m’a pas dit que c’était faux…)

Ensuite il m’a demandé à quel type de courbe la réponse indicielle était osculatrice… hum je lui ai dis que je comprenais pas ce mot et il m’a alors demandé de faire un zoom sur l’origine de la courbe et me dire a quoi ça ressemble, bah… a une parabole…

Après il a voulu que je lui donne un système linéaire que je ne pouvais pas mettre sous forme d’équations d’état, j’ai essayé de lui parler du système qu’on a eu a la fin du premier labo (avec débit et concentration…), il n’avait pas l’air convaincu, mais c’est peut-être parce que j’hésitais…

20min ça passe super vite surtout si on commence à faire des erreurs au tableau, je conseil d’être bien drillé avant d’arriver devant le prof.


Post nº85 (id3419) envoyé par Nico  le 27 Jan 2008, 23:05
Alors, j'ai eu une question sur la 3eme partie du cours, en gros c'était :
-une fonction instable
-stabilisation par Evans
-pas d'astatisme -> comment assurer l'astatisme

Je connaissais pas hyper bien ma question, j'ai juste la moyenne. Pour le lieu d'Evans, faut lui faire avec un minimum de calcul.

Conseil :
-méthode graphique = sans calcul.
-Entraînez-vous à faire votre question, un millier de fois.
-Si vous avez des passages avec un calcul de 5 minutes sans intérêt, ne le faites pas, mettez directement le résultat.

Post nº84 (id3413) envoyé par Avit  le 26 Jan 2008, 22:31
Alors quelques petits conseils :

- Faites une question la plus brève possible(ne cherchez pas une formulation parfaite, si vous faites des hypothèses ne les incluez pas dans l'énoncé par exemple) car il a une belle écriture mais il prend son temps(nb:il écrit chacun des mots que vous prononcez, faites attention a ce que vous dites)

- Sachez justifier chacune de vos hypothèses(j'avais choisi de décrire un moteur à courant continu et j'avais posé comme hypothèse que le courant dans l'inducteur était constant... il m'a demandé comment réaliser mon hypothèse (pont à diode et inductance par exemple))

- Préférez les méthodes plus rapide(par exemple si vous pouvez directement à partir de votre fonction de transfert déterminer la stabilité éviter de calculer Routh... éviter aussi de calculer votre fonction de transfert à partir de A,B,C et D si vous pouvez le faire autrement)

- Si vous utilisez une méthode plus rapide qu'une autre précisez le, il a l'air d'apprécier

- Eviter de passer trop de temps sur les calculs (entrainez-vous à les faire rapidement.) Par contre je ne sais pas comment il réagirait si vous lui lachiez les résultats directement sans faire les calculs?

- Il n'a pas l'air trop strict sur le temps(il n'a pas de chronomètre, sa montre analogique lui suffit et il ne la regarde pas trop souvent). Ca ne le dérange pas de finir plus tot non plus.

- Si vous ne savez vraiment pas quoi faire, plutot que de faire une cote de présence, préparez un exo du livre.

Sinon, il est pas méchant du tout (peut-etre que ma tête lui plaisait) il a un humour parfois assez particulier mais on a déja eu pire. Il n'est pas stressant du tout(le fait d'énoncer sa question nous met déja dans l'ambiance)

A la fin de l'examen, il m'a juste posé une question a laquelle je n'ai pas osé répondre de l'examen:
-"Pourquoi les informaticiens ont tant l'air de détester mon cours ?"
... ^^

Il n'est pas très clair sur votre résultat final, c'est juste: bien/pas bien/ très bien / la cote ne changera pas trop/...

Un dernier conseil: Essayez d'avoir quelques points aux labos et a l'examen écrit car ca a l'air de l'influencer (éviter d'en avoir trop :D car il s'attend à avoir quelqu'un qui gère). En rentrant avec une note entre 14 et 15.

Bonne chance!

Post nº83 (id3412) envoyé par kim  le 26 Jan 2008, 20:46
Question 1 : J'ai parlé d'un réacteur chimique... J'ai décrit le système puis stabilité, observabilité et gouvernabilité. On enchaîne sur les perturbations.

Comme la dictée de la question m'avait bouffé pas mal de temps, j'ai tracé un peu vite. Il est donc revenu sur les hypothèses et sur certaines conclusions qu'il trouvait un peu attive ou pas clair. Si j'ai un conseil, laisser quelques zones d'ombres permet de répondre correctement aux questions et de grapier un peu sur les 10 minutes d'interrogatoires.

Afin de se sentir dans la situation, il me propose de remplir un bon de commande pour mon réacteur chimique. Vous commandez quoi? Hmmm... un capteur :p Oui, c'est bien mais quel type de capteur? Hmmm... un capteur de concentration puisque je recherche cela. Ok et quoi d'autres sur le bon? Hmmm... un actionneur, un système réglant et patati et patata. Et physiquement, vous faites comment pour avoir un débit constant?

N'étant pas chimiste, je n'ai pas su être très éloquent sur le domaine (en même temps, je voyais pas comment modéliser le cours de la bourse... (on aurait pu imaginer la banque centrale en régulateur :D )).

Post nº82 (id3389) envoyé par Philippe  le 24 Jan 2008, 11:15
Question 3 : lieu d'evans

Je lui ai clashé ma transmittance sans justification ni rapport à un système réel, et cela ne l'a pas dérangé.
F(p)= (p-1)(p+4)/(p+1)(p+2)²

j'ai tracé le lieu d'evans, ensuite j'ai dit pour quelles valeurs du gain d'un régulateur à effet proportionnel le systeme en boucle fermée à retroaction unitaire etait stable (par module ou routh, mais routh c'est mieux).

Ensuite, j'ai dit que c'etait encore mieux si on mettait par dessus encore un régulateur mais PI cette fois (et aussi dire a chaque etape que devient la réponse indicielle : pour cela, la fonction step de matlab est votre amie, ne l'oubliez pas)

Comme questions supplémentaires j'ai eu :

- corriger une de mes réponses indicielles qui était fausse (défaut de zero égal à 1 => pente à l'origine non nulle. Si il y a un zero à droite de l'axe imaginaire, alors pente négative, et j'avais oublié la pente négative)
- Quel gain choisir pour le regulateur PI (j'ai dit la ou les pôles de rejoignent pour une rapidité max et pas d'oscillations, ca avait l'air d'etre ca qu'il voulait).

Mieux vaut faire une question courte que longue, je pense, car mon exam etait fini en 25 minutes et il n'a fait aucune remarque à ce sujet.

Post nº81 (id3373) envoyé par Val  le 21 Jan 2008, 18:45
Je viens de passer Hanus ce matin (Question 2) et :
1/ Venir avec une question originale ne le choque pas (histoire de continuer la polémique question du livre VS question original)
2/ On écrit F(jw) et pas F(e^jw).
3/ Vouloir frimer en voulant prouver la stabilité de F(p) via Routt, ça fonctionne a condition d'avoir lu correctement comment construire cette table, sinon on a plutôt l'air d'une andouille :D
4/ Faire zero calcul et juste écrire les matrices, graphe et transmittances à la suite (BO, BF,etc ...) et consacrant plus de temps à en déduire les effets sur le système ne le choque pas non plus.
5/ et comme d'hab ... 20 min c'est court

Au final, j'ai trouvé un sujet qui me plaisais, lu quelques articles Wiki dessus et je lui montré ça comme un gosse montrant son nouveau jouet. Apparemment ça lui a plu. Le système était un sismographe.


Post nº80 (id3350) envoyé par Do  le 16 Jan 2008, 13:30
Mieux vaut tard que jamais ^^

J'ai eu la question 1. Je lui ai décrit mon système, avec les hypothèses etc (il s'agissait d'une MCC entrainant un ventilo, on en voit souvent dans les bouquins). Ensuite déballage normal de tout ce qui suit, description interne, externe etc, en balbutiant un peu parce que mine de rien on s'embrouille vite au tableau.
J'ai pas eu le temps de finir mon développement il m'a arreté après 20 minutes et là il m'a fait une remarque sur ma modélisation qui comportait un souci (effectivement) du coup il était moyennement content. Après au niveau de l'automatique en elle-même il a fait son chieur: ah j'aime pas trop vos notations (j'avais pas pris les notations conventionnelles des schémas habituels de Maun), ah y avait pas moyen de multiplier les matrices plus rapidement? fin que des conneries comme ça.
Il est pas bien méchant, il pète pas un mot pendant l'exposé et vous dit clairement ce qui ne va pas.

Il m'a dit que mon oral reflétait mon année (14/15) donc voila, au final bcp de remarques mais une cotation pas sévère j'ai trouvé. Pas de stress à avoir, pensez juste bien à tout tout et refaites plusieurs fois vos questions chez vous pour les faire vite et bien.

Post nº79 (id3326) envoyé par anonyme  le 10 Jan 2008, 18:16

Alors Hanus.... pas de surprises...

On rentre, on tire un jeton numéroté de 1 à 7, (1,4->Q1 ; 2,5->Q2 ; 3,6, -->Q3) et on a 30 minutes pour préparer avec toutes les notes qu'on veut (contrairement à ce qui a été dit, je ne crois pas qu'on puisse sortir de la salle et parler avec d'autres personnes).

Une fois les 30 minutes finies, on rentre dans le bureau de M. Hanus, on lui dicte la question (il prend tout son temps pour tout bien noter MOT À MOT, donc pensez à préparer un énoncé suffisamment court ((vous devez le connaitre par coeur)). Une fois qu'il a fini de noter, vous pouvez commencer (la dictée compte ds les 20 minutes !).
Pendant les 10 minutes qui restent-ils vous pose quelques questions...
Moi j’ai eu la question sur Bode et Nyquist
Il m’a demandé de calculer la pulsation ultime à partir de la courbe de Bode (moyenne géométrique) et de donner une valeur de gain précis (via abaque de Hall)
PS : éviter de faire des longs calculs au tableau dès que possible ; connaitre l alphabet grec (j avais pas l air bête...)

Post nº78 (id3318) envoyé par Quentin  le 09 Jan 2008, 18:08
J'ai eu la question sur la plan de Laplace. Mon système était un cstr idéal avec une réaction en série d'ordre 1, régulé avec une régulateur proportionnel.
Il m'a demandé quel gain ke je devais prendre et aussi de dessiner la réponse indicielle de la boucle fermé en justifiant avec les théorèmes de tauber.
J'ai démontré la stabilité avec le critère de Routh mais ca aurait été mieux si je l'avais fait avec le critère du module.

Post nº77 (id2689) envoyé par Oli  le 28 Jan 2007, 16:39
Hanus était plutot sympa ce matin!!
J'ai eu la question 1 : ne pas oublier les hypothèses d'utilisation du théorème de Taubert (stable et causale)

Post nº76 (id2680) envoyé par ariane  le 26 Jan 2007, 13:22
coucou
c p etre pcq j avais tres peur de cet oral vu tout ce qu'il y a d'ecrit sur ce site mais j ai trouvé monsieur hanus plus que gentil.

Pdt l'expose il avait l'air de s ennuyer, il est meme sorti du local mais il ne faut pas y faire attention, il avait bien tout ecouté et avait meme trouver l exposé interessant!

j 'ai eu la question 3, je disais a la fin que pour stabiliser et avoir une precision suffisante il fallait faire une double boucle. Il m a demande de representer la 2 eme boucle sur le plan d evans.
Il m a aussi reproché mes axes pour evans, j avais mis 'jw' et il fallait mettre 'w'
courage!

Post nº75 (id2674) envoyé par Boris  le 25 Jan 2007, 17:57
Question 3 : pas de bol, je l'vais pas préparé à fond...
Mon intro était bien : un lanceur (fusée) avec la fonction dynamique de tangage avec controle sur l'angle et sur la vitesse angulaire.
Discuter les gains de retour pour avoir une fonction du second degré avec amortiseement de 1/2.
Puis tracer les lieux d'evans pour chacun des gains (j'ai essaye d'adapter le question de Jonh Goldwasser (voir plus bas)).
Le prob c'est que je me suis splanté en les traçant, mais je me suis un peu récupéré.

Au final, il était content parce que c'était original, même si je maîtrisais pas trop. Il a analysé toute mes erreurs, ce que j'avais rattrapé, etc.
Comme j'ai un moyenne correcte sur l'année (bien travaillé mais tu t'es pas foulé), il a dit "je te mettrais les points". Perso, j'ai du tomber sur un bon jour, parce qu'il m'a semblé très sympa.

Post nº74 (id2673) envoyé par Gavroche  le 25 Jan 2007, 16:18
Synthèse dans le plan de Laplace...

J'ai pris une transmittance tout bête (deux poles hurwitziens, pas de zéro) et j'ai passé en revue les régulateurs.

J'ai fait pleiiiiin de conneries, mais il a fait ses remarques très gentillement et avec le sourire; entre autre j'ai juste plaqué mes calculs plutôt que d'expliquer pourquoi j'enchainais les régulateurs (P pas assez précis, I trop lent, P+I avec le zéro qui compense le pôle le plus lent au final). Il a eu du boulot pour me tirer les vers du nez.


Bref, il était sympa et je m'en sors malgré pas mal de petits couacs. Comme il l'a dit, au moins j'aurai appris qqch pdt cet examen :)

Post nº73 (id2667) envoyé par Titi  le 25 Jan 2007, 13:20
hello,
bon ben g eut le plan de laplace. Vu kje testais la rapidité des différents réglage et la précision vis a vis des perturbations, il ma demandé comment je ferais sil était tjrs pas content avec la solution ke g envisagée.je savais pas trop donc il ma dit kil utiliserais un système a avance de phase et kan il a vu ma tête il s'est rendu compte kil commençait a parler chinois pour moi puis les dix minutes étaient écoulées donc voila.

Quand a son jugementen fin d'oral il faut avouer ke tout ckil dit est vrai meme sil le dit de manière un peu cassante il oublie pas de dire cki est bien non plus...donc voila meme sil est cassant il est pas foncièrement méchant.

bonne chance:p

Post nº72 (id2664) envoyé par Mag  le 25 Jan 2007, 10:24
Alors, juste un ptit conseil pour les filles : si vous ne supportez pas une jupe (comme moi) mettez un pantalon, car il vous fera remarqué que vous n'arretez pas de la rabaisser.

Sinon je suis tombée sur Bode et Nyquist,
comme prévu, il ne parle pas pendant votre exposé et prends des notes.
Ces questions durant les 10dernières minutes ont été :
-Quel gain vous utiliseriez pour ce système.
Un ptit conseil, connaissez vos log de base. Il était pas très content que je ne connaisse pas log(0.333)
-Pour ce gain, quel serait ma réponse indiciel.
Faut le voir avec Hall sur le plan de Nyquist.

Les remarques:
-Ne trace pas la courbe de Bode à gauche de l'axe du gain.
Prolongez lui un tout petit peu votre courbe de ce coté la et il sera content.
-Apparemment, j'aurais calculé mes valeurs de K pour lesquelles mon système était stable deux fois ... La première fois, je sais pas comment et la deuxième fois par Routh. Il m'a fait remarqué que je connaissais déjà ces valeurs avant de me lancer dans le critère de Routh.

Il n'est pas si méchant qu'on le dit dans les posts précédents.
Bonne merde aux prochains!

Post nº71 (id2662) envoyé par Khalid  le 24 Jan 2007, 14:09
Bon j'ai eu exam hier,
Mes 3 questions portaient sur l'asservissement et l'etude d'un dispositif de positionnement d'antenne parabolique.
J'ai eu la question 1, analyse du systéme je lui ai fait l'etude du MCC en gardant mes parametre , j'ai commencer a invrser la matrice pour trouver la transmitance je me suis perdu vers l'avant derniere etape et je lui ai dit : Bon vu l'heure je vais passer a autre chose et je lui ai vite calculer le determinant et donner la forme de la transmitance a la fin.
J'ai mener une petite discussion des parametres en parlant de stabilité ect...
Je lui ai causé de la gouvernabilité et de l'observabilité.
Puis je lui dit que j'arrete la vu que j'ai meme pas pu finir l'inverse de ma matrice et que je vais plus m'embrouiller.

Il a pris sa fiche et commence a poser ses question et fait ses remarques:
1° Brouillon au tableau mais se trompe pas (apparement c un truc qui le vexe ) lol car j'ai senti un moment un soupir de sa part , me suis arreter et retrouver l'erreur.
2° Pk on met le systeme sous forme Ax+BU etCX+DU? Fallait lui dire que si unsysteme pouvait se mettre sous cette forme est lineaire mais que tout systeme lineaire ne peut se mettre sous cette forme. c'est quelque part dans le cours car il m'a fait remarquer qu'il y a plus d'un exemple dans le cours.
3° Comment fermer la boucle de maniere physique ? Quel moyen mettre en oeuvre ? Et si je devait suivre un sattelite en temps réel je fait comment?
Fallait lui parler des capteur, regulateur, le role physique d'un regulateur comment il va agir sur mes dispositif.

Enfin voila il etait sous un bon jour apparement il m'a pas crié dessus pour l'inverse de la matrice pas fini et pour le desordre total au tableau.
Il est plus sympa que certain post.

Aller courage c la fin

Post nº70 (id2660) envoyé par Motte  le 24 Jan 2007, 11:57
Hello les krypts,

Je suis tombé sur synthèse et analyse dans le plan de Laplace. Ma question s'intitulait "tracé d'un lieu d'Evans pour une BF comportant un VNTC et un hacheur dévolteur, et interprétation géométrique : lien avec la synthèse harmonique".

C'était donc une question mi-théorique mi-pratique.

On arrive au service (à l'heure, clin d'oeil) et la secrétaire genre bourreau afghan énonce les modalités de l'examen tout en faisant piocher une question. Le bureau d'Hanus est juste à côté, on peut donc entendre l'exposé et le démontage du précédent ce qui est assez déroutant...

Ensuite, on rentre et on expose sa question pendant qu'il est silencieux. Veillez à faire 20 minutes et attention, le tableau n'est pas si grand que ça! J'ai fait mon exposé une main dans la poche, ce qu'il a relevé.

Après, il m'a demandé de justifier d'où venaient les formules pour le lieu d'Evans donnant les intersections avec l'axe réel et les directions asymptotiques. Je lui ai dit dérivation de la règle du module et règle de l'argument, ce qui n'était apparemment pas suffisant (il faut justifier pourquoi |Ke| est max et pourquoi on le fait tendre vers l'infini).

Il a dit que j'avais fait l'effort d'introduire mon sujet par un cas pratique, ce qui était bien. Ensuite, il m'a fait la remarque que j'avais tracé mon lieu d'Evans en marquant axe réel VS axe imaginaire. Il a fallu que je lui dise qu'en fait c'était w VS sigma, Re(p) et Im(p)... Bref... il m'a encore demandé quelles était les unités de p et comment je pouvais lui démontrer. Comme j'ai hasardé s-1, il m'a demandé d'écrire la définition d'une transformée de Laplace : le terme exp(-pt) apparaît et donc les unités de p dépendent de t (si t est un temps, une distance, etc.).

Au final, il avait l'air globalement satisfait : "Vous avez bien travaillé pendant l'année, vous avez bien réussi l'examen écrit... Votre note finale devrait donc confirmer cela." J'espère donc un 15.

Bonne chance

Post nº69 (id2657) envoyé par Alex  le 23 Jan 2007, 20:17
Bon, ce coup-ci, je ne me gourre pas de section.

J'ai donc présenté une transmittance F(p)=(p+a)/p(p²+alpha*p+beta) (avec 1>a>alpha>beta>0)
Il m'a dit par après qu'il avait trouvée cette transmittance originale. Réflexion faite, je ne lui ai même pas signalé qu'elle décrivait la transmittance de l'assiette d'un avion en fonction de l'angle de gouverne de profondeur.

Ma question portait sur la troisième partie du cours. j'ai donc tracé le lieu d'Evans pour 4 cas: l'équation du deuxième degré (ne dites pas "second", souvenez-vous en) du dénominateur peut avoir des racines imaginaires ou réelles suivant les valeurs de beta et alpha => j'ai présenté le lieu d'Evans pour Ke>0, Ke<0 dans le cas de pôles imaginaires et dans le cas de pôles réels.

Je me suis un peu planté dans le dessin de certaines des branches et je suis parti dans un calcul d'intersection du lieu avec l'axe réel alors qu'il n'y en avait pas besoin. Au bout des 20 minutes, je n'avais pas fini mon calcul d'intersection et il est passé aux questions. Il m'a dit directement que les lieux étaient en partie faux et m'a demandé de les corriger. J'ai pu situer avec son aide ce qui n'allait pas pour un des cas et j'ai pu corriger seul les lieux pour les deux autres cas vu que j'avais répété cette erreur dans les 2 autres cas. (je n'avais pas préparé chez moi le cas des pôles réels, je me demande encore pourquoi...)

Mêmes conseils que mes précédesseurs: ne stressez pas, ça vous ferait faire plus d'erreurs. Si vous avez eu de bonnes notes aux labos et à l'écrit, il saura que vous n'êtes pas censé être vraiment nul, donc même si vous n'êtes en général pas spécialement doué aux oraux (comme moi), ça reste jouable.

Pour les années suivantes ou pour les secondes sessions: passez quelques heures à la bibliothèque du service. J'y ai passé 4 ou 5 heures pour trouver mon système mais il était original et monsieur hanus semble l'avoir apprécié.

Bon courage/bonne continuation! (faut que j'arrête d'écrire des pavés)


Post nº68 (id2656) envoyé par Raph  le 23 Jan 2007, 17:21
Je suis passé hier

j'ai tiré la question 3

j'avais une F(p) inventée de toute pièce dans le seul but d'avoir des poles et zéros réels.

j'ai fait mon petit raisonnement menant à la construction d'evans
puis il m'a dit que je répondais pas à ma question parce que j'avais oublié de spécifier que j'étais avec une boucle de rétroaction unitaire négative.


=> soyez précis, pensez à toutes les hypothèses possibles et imaginables
ne calculez pas deux fois la meme chose par deux voies différentes.
Pensez à mettre votre plus beau sourire sur votre visage meme si il vous balance des trucs un peu chiant du genre et vous ferez quoi dans un an en temps qu'ingénieur avec toutes ces approximations?

Il est cassant dans ces remarques mais ça a vraiment l'air de partir d'un bon sentiment de sa part. Il est là aussi pour montrer que c'est lui qui vous tient par les couilles

Post nº67 (id2655) envoyé par Valérie  le 23 Jan 2007, 14:36
Je suis tombée sur la question 1
Les questions supplémentaires:
- "il semblerait que vous appliquez Tauber sans précautions". En fait j'ai parlé de la précision en disant dès le début causal & stable => ok, mais il aurait voulu que je le reprécise 2 lignes en dessous pour Tauber assi...
- pourquoi un échellon unitaire pour W V1 et V2?
- comment représenter le régulateur physiquement sur le système ? (capteurs, actionneurs, de quel type...)
Sinon il a dit que c'était bien, au moins aussi bon que mon écrit pour lequel j'avais eu 16, donc ça a été ;)
Courage aux derniers

Post nº66 (id2640) envoyé par ALDO  le 22 Jan 2007, 20:18
hello

alors pour moi un vrai massacre!!!(comme souvent aux oraux)

mais FRANCHEMENT c'est le plus gentil cassage que j'ai subi depuis que je suis a l'unif et pourtant je me suis deja fait dechirer pas mal de fois.

Franchement, Mr Hanus était très gentil avec moi, compréhensif, pas sarcastique du tout et il trouvait juste dommage que j'aie foiré et était preque désolé de devoir me pèter.Donc en lisant tous les posts précédents, je me dis qu'on a pas du passer l'exam avec le meme prof!

sinon j'ai chopé la question 3 (donc comme je ne comprenais rien a evans, j'avais deja envie de me barrer pdt la prepa!)
j'ai redevellopé un exo du labo 4 sans vraiment comprendre ce que je faisais et il s'en est rendu compte.Il m'a demandé si ce je savais a quoi servait mon systeme et je lui ai répondu en toute franchise non!donc je lui ai dit moi-meme que je savais pas a quoi ca servait, que ca ne servait strictement a rien tout ce que j'avais fait. Il m'a dit que c'était dommage pcq j'avais pourtant bien commencé mais que je m'étais embarqué dans des longs calculs inutiles. Il était vraiment désolé et était vraiment très gentil contrairement a ce qui a été dit.

voila, bomme merde pour les suivants

Post nº65 (id2636) envoyé par Nomis  le 22 Jan 2007, 17:50
J'ai piché la question 2 et pour moi c'était la question 5 du chapitre 4 du bouquin.

Donc j'explique tout ce que je fais en employant la résolution fourni dans le livre...
Une fois tout fini voici les petites questions posées par monsieur Hanus:

- tout d'abord vous avez séparé partie réelle et partie imaginaire pour déterminer votre point particulier dans le diagramme de Nyquist il n'y avait pas plus rapide? REP: Si je pouvais employer le critère de Routh!

- Mais alors pourquoi avoir fait ca? REP: je voulais montrer que la partie réelle était impaire et la partie imaginaire paire. Hanus: Mais ca vous l'avez là (en me montrant ma fonction de transfert)

- Quelle valeur de K prendriez vous en pratique? REP: il faut prendre la moyenne harmonique des valeurs extrêmes de K (stable!)

- Pouvez vous me donner la réponse indicielle de votre système pour cette valeur de K. REP: oui, on voit qu'on a un défaut unitaire de zéro => pente à l'origine qu'il faut calculer et ensuite calculer la valeur pout t->inf.
On obtient ainsi une pente positive et une valeur asymptotique négative...

Voili voilou
Bon courage à tous

Post nº64 (id2631) envoyé par Ali  le 22 Jan 2007, 12:44
Je suis tombé sur ma Question1 j'avais préparé un système Dashpot-Ressort qui me donnait des grandes matrices A… . En m'entrainant sur une feuille tout allait bien et j'arrivais à terminer avant les 20 min mais attention car devant le tableau ca prend plus de temps et il est possible de faire des erreurs. En plus il met beaucoup de temps pour copier votre question sur sa fiche et ce temps est compris dans les 20 min de présentation.
Voila il ne m'a rien dit pendant la présentation et à la fin il m'a demandé de refaire tout les calcules en gardant les paramètres K1, K2 (ressorts) b(Dashpot) dans mes équations ( que j'avais mi à 1 dans mes calculs) ce qui prenait énormément de temps et me donnait des matrices gigantesques. Voila les 10 min ont passé et je n'ai pas eu le temps d'arriver au bout du calcul, Mais il ne m'a posé plus aucune question.
Bonne Chance pour les suivants

Post nº63 (id2627) envoyé par Infinity  le 22 Jan 2007, 10:57
C’est fait je suis tombé sur la question 1 modélisation. J’avais prévu de faire un truc non linéaire mais je l’ai modifié a al dernière minute et ce ne l’était plus. Du coup j’ai terminé tout mon exposé en 15 minutes même pas. Ca ne l’a pas trop dérangé sur le coup surtout qu’il y avait bcp de fautes sur le tableau donc ça devait le démanger de me corriger. Mon système était le plus simple que l’on puisse imaginer . Comme je tournais au alentour de 17 et 16 au laboratoire il a ma sorti : « vous avez joué la sécurité, c’est dommage vous étiez bien parti. Vous comprendrez que avec un tel choix vous renoncez à la grande distinction. » J’ai dit oui et il a sourit !!!!!

Sinon pour cet oral, quelques conseils mettez-vous un ballet dans le cul, sortais le petit doigt lorsque vous écrivez au tableau. Cirez vos pompes fais un gros sourire et ne parlais que de ce que vous comprenez pas sinon il va prendre un malin plaisir a vous faire comprendre que lui est prof et que toi t’est rien !

Au fait en rentrant laissez votre dignité à la porte il faut mieux quelle voit pas ça !!

Post nº62 (id2581) envoyé par Xav  le 19 Jan 2007, 17:08
Si vous êtes à la bourre et que vous avez pas le temps de préparer vos questions,
ET que vous avez eu de bons points pendant l'année, style 14 minimum pour les labos et pour l'examen de labo,
ET qu'une côte finale de 12 vous convient très bien,

Ce post est fait pour vous :

- Choisissez une question typique de son livre et sachez baraguiner quelques trucs du cours pendant un p'tit quart d'heure, juste pour montrer que vous avez fait un effort en plus que celui de venir.

- Regardez tout oraux.be afin, il pose toujours les mêmes questions, sachez y répondre.


- Foirez votre présentation orale, c'est pas grave, répondez bien à au moins une question et il vous lache un truc du genre "Bon, comme vous avez bien travaillé pendant l'année, mais que votre oral est tout pourri, mais que vous avez répondu bien à cette question, j'vous met vos points (cad 12 ou 13 /20).

en ce qui me concerne, question 1, j'avais préparé quelques enroules sur le RLC monté en parallèle*, puis au bout de 15min, n'ayant pas préparé mon texte, je ne savais plus quoi dire... j'ai donc dis que je m'embrouillais et que je préférais en rester là. Il a dit que je racontais vraiment n'importe quoi..
il a posé quelques questions dont, par exemple, comment faire la rétroaction sur le circuit. et c'est là que tout se joue : bam, tappez lui une petite rétroaction à base de transistors, secouez le tout et dites lui que c'est une rétroaction, il vous croira.

Morale de l'histoire, ca sert à rien d'essayer de faire un truc bien si vous savez que vous avez pas le temps de le faire bien, assurez vous juste de savoir bien répondre à ses petites questions, regardez toutes les années de questions**, pas uniquement celle en cours.

Peut-être ais-je eu la chance qu'il soit dans un "bon jour", mais rentrez avec le sourire, demandez lui comment ca va, il kiffe, et ca peut aider, il attache autant d'importance à la manière dont vous présentez, que ce vous présentez. Faites vous tout beau !

Aussi, n'hésitez pas à utiliser des mots bizares, ca donne l'air supérieur... Ne dites pas "nécessaire", mais "apodictique"; utilisez des expressions tel que : "Cette solution me semble idoine", "indubitablement", "certes", ... où n'importe quel mot qui se trouve dans son dictionnaire de 1860.

Voilà, c'est tout.

Restez Zen !

* : cher télécom qui lit ceci, ne pense pas que tu sois le seul a avoir parcouru le cours de meys, les autres choisiront aussi le pont de wien qui est "facile" ou un rlc //.

** : Cher étudiant de 2074, si tu lis ceci, c'est que, je pense, tu as lu suffisement de posts, tu peux t'arrêter maintenant...

Post nº61 (id2576) envoyé par Jon  le 19 Jan 2007, 15:06
Les petites astuces pour réussir un oral avec Hanus :

- trouver un système en rapport avec sa section et de préférence qu'on maitrise un minimum (il aime bien poser des questions dessus!)
- trouver un système original qui n'est pas repompé d'ici (c'est pas le plus important mais bon ça peut jouer)
- lire TOUS les commentaires de oraux.be parce qu'il faut pouvoir connaître toutes les remarques typiques qu'Hanus fait et ainsi se préparer à y réagir (par exemple, y'a des petites questions et des reproches qui reviennent souvent)
- ne pas faire un pet de travers ^^ bonjour, aurevoir, bien se tenir, pas de mains dans les poches, etc... utiliser intelligemment le tableau (il s'agit d'un tableau large avec deux demi-tableaux sur le côté qui pivotent)
- s'entrainer oralement à mort pour tenir en 20 minutes tout ce qu'on a à dire (au moins 2 fois par question). C'est comme pour un projet quoi... Il faut pouvoir tout lui refaire par coeur (même la question que l'on se pose)
- ...

Sinon pour ce qui est de ce que j'ai pioché, je suis tombé sur la 2e partie (synthèse harmonique) mais pour ce qui est de mes questions, je les publierai à la fin de la session pour inspirer les suivants (un pdf avec questions et réponses sur mon système). Par contre, ne reprenez pas exactement la même situation sinon il va comprendre que vous avez tout pompé et ça risque de pas bien se passer ^^

Bon courage!

Post nº60 (id2561) envoyé par Kangoo  le 18 Jan 2007, 12:07

Salut j'ai passé mon exam au début de la session et quelqu'un a choisi exactement la même question que moi ... mais bon ... si ça peut aider quelqu'un....

J'avais préparer le torsiomètre de son bouquin pour la question concernant la première partie du cours.
J'avais donc décidé de donner les équations d'état du syst, la transmittance, l'observabilité, la gouvernabilité et la stabilité.

Hanus apprécie qu'on utilise les techniques les plus rapides pour obtenir ce qu'on veut. J'avais calculer la transmittance avec les matrices A,B,C et D et comme c'était assez long, il m'a demandé comment faire plus rapidement --> utiliser la transformée de Laplace des équations d'état. Pour la stabilité, j'avais utilisé une table de Routh. Pour la gouvernabilité et l'observabilité, je les avais directement déduire de la forme de ma transmittance...

Ces autres petites questions : il m'a demandé la dimension de ma matrice D (qui était nulle dans mon cas) : j'avais mis une matrice colonne de 0 (apparemment c'était faux). Sur le coup j'ai pas su répondre et il m'a dit que c'était super simple ... il suffisait de voir que j'avais une seul variable de sortie --> en observant les dimensions de mes equations --> je crois que ça devait être une "matrice" avec un seul élément

Il m'a aussi demandé de lui réexpliquer la méthode pour inverser une matrice car apparemment j'avais été assez confu dans mes explication sur ce point... Il m'aussi signalé que j'avais fait une erreur de signe dans un élément de ma table de Routh, erreur que j'ai toute suite retrouvée...

Il m'a fais la même remarque qu'à Ced : syst un peu simple...
Mais je le connaissais bien et je répondais presque immédiatement à ses petites questions --> il m'a dit que j'aurais mes points...


Post nº59 (id2544) envoyé par Ced  le 16 Jan 2007, 18:32
J'avais préparé un question super originale: c'était le torsiomètre (Chapitre 3, question 1 lol)

Mais il a pas eu l'air d'avoir de problème avec ça. Il m'a juste signalé que c'était pas très compliqué.

Pour résumer :
-vous allez dans le fond du labo à l'heure dite
-Vous préparez la question piochée
-Vous entrez
-Vous faites une dictée (Je croyais que c'était un blague mais il vous interompt vraiment si vous allez trop vite)
-Vous présentez
-Il vous interromp à l'heure pile.

J'ai fait une erreur de signe dans mon calcul, j'ai un peu pataugé dessus pour la retrouver (mais c'est pas lui qui vous aidera). Je crois que ça m'a bouffé qq points parce que c'était "de l'algère élémentaire".

Au niveau des petites questions, il fait le naif qui comprend pas.
Par exemple, il me montre le schéma de l'exo 1 et il me demande "Mais votre torsiomètre, c'est votre machine là?" ...
Il m'a demandé de revenir sur mes variables de mesures que j'avais mal défine.
Puis, qd on fait la TL d'une dérivée, on a un petit terme x(0-) qui traine. Il m'a demandé pourquoi il était nul.

Soyez sur de vous, sinon il vous le signale aussi.

Post nº58 (id2533) envoyé par seb  le 16 Jan 2007, 09:40
et les gars insultez pas comme ca a la rien avoir.On sait tous qu'il est special mais bon voilà c'est tout.Préparez correctement les applications de votre énoncé et tout ira bien.Allez bonne chance à tous et vive polytech de moustachussss

Post nº57 (id2531) envoyé par cromh  le 15 Jan 2007, 18:31
Je suis d'accord avec vive anus.

Il faut prendre un système qu'il a déja présenté, il aime bien. (genre un des labos ou on change juste une des variables...)

(par contre pour l'histoire du connard, j'aime bien les points qu'il m'a donné ce "connard" :p)

Post nº56 (id2530) envoyé par vive anus  le 15 Jan 2007, 18:14
alors anus il n'etait pas en forme cet aprem, c'est le moins qu'on puisse dire...

bon si votre systeme n'est pas à son gout en ben ca ne plait pas à ce monsieur frustré et donc il fait tout pour vous mettre une cote assez basse.c'est vraiment à la tete du client... en tout cas pour moi c un gros connard ( mais cela n'engage que moi). vu la tete du gars qui est sorti avant moi je crois qu'il sera au moins lui de mon avis.

Post nº55 (id2529) envoyé par cromh  le 15 Jan 2007, 16:21
La 3. Lieu d'evans.

La fonction etait : 1/(p^4 + 5 p^3 + 4p^2)

Les questions :

tracer le lieu.

Comment rendre le système stable en ajoutant quelques éléments simples (zéros et poles) de manière physiquement réalisable. (un zéro en -0.5 et un pole en -grand) (utiliser le critère de Routh pour calculer les limites pour k tel que le système est stable).

Il a voulu ensuite que je rende le système stable de manière plus efficace, en explosant le système en 4 sous-systèmes(chaque pole formant un sous-système), que je stabilise indépendamment.

Ne pas oublier de savoir dire ce qu'on dessine, et pourquoi. (dans ce cas ci, le lieu est le dessin des poles/zeros de kf(p):(1+kf(p))

Il était très content (18/20 :D)

Post nº54 (id2508) envoyé par dim  le 08 Jan 2007, 18:01
voila j suis passe a 15h
j ai eu la 2, j avoue k j me suis pas casse la tete, j ai pris l exo du livre tel kel sur le rlc (on fait pas elec pr rien ;) ) et j ai betement retappe la solution telle kelle du livre. j ai juste fait avec les variables sans donner de val numeriques, le cas le plus general possible
contrairement a ce k j pensais, ca l a pas du tout derrange, il a pas fait de remarques la dessus
pour les sousquestions/remarques, ce k m en souviens :
-connaitre l alphabet grec (j avais pas l air con...)
-ds la forme generale de second ordre, pouvoir expliquer pq les racines sont tjs hurw
-pour le PI, pouvoir expliquer cmt on accroche la courbe et ce ki influence (il m a fait dire k ca dpd de K et de Ti)
-bien comprendre la simplification pole zero pour le PID et savoir les identifier sur bode
en gros c est tout
em tout cas avec moi il etait de bonne humeur, il a dit ca allait, ms k j augmentrais pas ma cote avec cet oral
bonne chance !

Post nº53 (id2506) envoyé par jer  le 08 Jan 2007, 17:49
Q3 Evans : celle que je redoutais le + !!!!!! J'ai encore modifié ma question la demiheure avnt l'exam parce que mon système était gros, et que ctait difficile de lui dicter oralement (pas de shéma pendant la dictée !) Mais au final, il m'a demandé les unités de p (et là paf! je saivais kelle dépenadaint du système mais : donnez moi un exemple- dit il). Pour un p dérivateur on a des s-1, mais p signifie la dérivée et celle ci n'est pas spétiacialemnt temporelle ! Autre question où il m'a piégé: le temps de réponse indicielle. La encore je savais ke ctait l'inverse de la distance de l'axe au pôle dominant, masi attention : le pôle dit "dominant" est où 2 pôles sont confondus, ce que je ne savais pas..... C'est donc l'inverse de 2X cette distance (et non comme j'ai dit distance^2). A la fin, il m'a dit que mes graphiques étaient LILIPUCIENS (!!!!!!!), que mon oral n'était pas excellent mais meilleur que mon écrit qui était, dit-il, excécrable (bof... 10,5 ca passe encore). Je l'ai trouvé un peu cynique mais pas vraiment méchant...... Courage à tous

Post nº52 (id2503) envoyé par Alex  le 08 Jan 2007, 14:02
Et merde, j'ai posté dans la mauvaise section...

Post nº51 (id2502) envoyé par Alex  le 08 Jan 2007, 14:01
Ma question d'exercice était un peu basée sur le problème de la plaque plane dans une soufflerie: pour rappel, la plaque plane est en incidence et il y a deux parois, l'une au-dessus et l'autre en dessous.
L'exercice lui-même était une turbine où les pales sont représentées par des plaques planes. Il y a une infinité de pales + 1 écoulement uniforme d'incidence donnée. On précise dans l'énoncé que les pales sont représentées par des tourbillons placés au quart de leur corde. On a donc une somme infinie de tourbillons et la formule est donnée dans l'énoncé pour changer ça en cotangente hyperbolique.
Ensuite y avait des histoires sur la condition de tangence à imposer pour lier la circulation et alpha; Voir le TP susmentionné.

Les 2 questions de théorie associées: le squelette sous incidence => montrer pourquoi on peut le modéliser par une succession de tourbillons infinitésimaux et calcul du profil en fonction d'une la répartition de pression donnée. L'autre question, c'était décrire l'écoulement en régime laminaire sous l'effet d'un gradient de pression positif.

Il faut pouvoir partir des notions physiques mêmes pour arriver aux formules employées (je ne le savais pas avant l'exam'). Comme j'avais plutôt étudié par coeur certaines formules-pivot pour obtenir les formules résultats, j'ai été à peu près incapable de répondre à ses attentes. => Sachez d'où vient chaque formule.

Post nº50 (id2500) envoyé par Seishiro  le 08 Jan 2007, 13:30
Yo,

chuis aussi passé ce matin (à 10h45 devant le prof si vous voulez vraiment tout savoir...).

Ya des petits numéros à piocher dans une enveloppe:
-1 et 4: questions sur les systèmes
-2 et 5: synthèse harmonique (bode et nesquick)
-3 et 6: synthèse plan p

J'ai tiré le numéro un, ma question:

Un système de 2 ampli-op en cascade (du genre des labos robert en 3è), avec comme variables d'entrée Vin, d'état I1 (pour le premier étage et I2 pour le second) et comme sortie: la tension Vout.

Il fallait écrire les description interne et externe, étudier la stabilité, déterminer si le syst était stable, propre, permanent, gouvernable et observable.

J'ai fait tout ça (en moins de 20 min, apparemment) et il m'a presque rien demandé comme sous-questions, alors que j'avais laissé des portes ouvertes vers une éventuelle réponse indicielle, une éventuelle étude de stabilité par routh ou encore étude d'astatisme... et pour finir, que dalle!!

Il m'a juste demandé si je considérais que mon système était propre ou strictement propre et puis c'est tout. Il était pas en forme ce matin, apparemment (il toussait beaucoup).

Sinon, pour résumer, il m'a dit que mon système n'était pas compliqué, que je l'avais bien présenté et que l'étude était intéressante et précise.

ça a déjà été dit mais ya qd mm un truc flippant, c'est qu'il vous regarde d'un air à la fois sévère (ptet dû à la concentration pour suivre ce qu'on fait) mais en mm temps impassible (c'est limite s'il cligne des yeux). Ya moyen de trouver ça bien déstabilisant.


Bon courage à ceux qui doivent encore le passer...

Post nº49 (id2498) envoyé par Seb  le 08 Jan 2007, 10:16
Coooool j'ai l'honneur de pouvoir inaugurer l'édition 2007 d'oraux.be

Je suis passé ce matin, je suis tombé sur la question 2 (representations harmoniques)

Mon probleme: Cellules de filtres de Butterworth d'ordre 1 et 2. Analyser leur comportement dans les plans de bode/nyquist et discuter de leur mise en cascade. Discuter ensuite des avantages et inconvénients d'avoir un filtre d'ordre élevé, selon l'application.

Les points importants:

- J'ai choisi un problème qui n'avait pas trop avoir avec la matière, et donc je tentais tout le temps de dire des trucs sur son cours plutot que de bien présenter mon problème. ERREUR! La remarque la plus importante que Mr Hanus m'a faite c'est qu'il aurait bien voulu que je dise tel ou tel truc qui n'a rien à voir avec son cours. (en plus j'y avais deja réfléchis et j'avais choisi de ne pas dire ces trucs là lors de ma presentation parceque justement ctait des trucs intéressants mais rien à voir...)

Donc il faut bien connaître son système, avec toutes les applications possibles. Faut pas commencer à parler de régulateurs et tout alors qu'un filtre de Butterworth n'en a pas besoin... :s

Je vous conseille de choisir un systeme physique que vous connaissez, et d'ensuite tenter d'appliquer des trucs dessus plutot que de prendre un exemple du bouquin dont vous ne connaissez rien. (Parcequ'en plus, ceux-là il les connait spécialement bien)

Aussi: bien définir les axes lorsqu'on trace bode, Nyquist... je ne l'ai pas fait pour gagner du temps et il n'a pas trop apprécié. Je suis passé pour le gars qui ne savait pas de quoi il parlait.

Ne pas se lancer dans une démo si vous pensez ne pas arriver au bout... de toute façon la réstitution ne l'intéresse pas.

Bonne continuation à tous.
Et n'oubliez pas de passer par ce site apres vos oraux please!

*Spcial* Post nº48 (id2432) envoyé par Yorel  le 19 Aug 2006, 01:38

Une toute belle

Egalement dans le chapitre 3 :
- Comment calculer |BF{w}| à partir de la courbe de Bode de |BO{w}| ?
- Même question pour PhiBF.

Rappelez vous Nyquist ce qu'est |BO{w}|, |BO{w}+1| et donc |BF{w}|. idem pour PhyBF, regarger Arg{BO(w)} et Arg{BO(w)+1} et soustraiez...

Si vous comprenez ça, vous avez tout compris.


*Spcial* Post nº47 (id2431) envoyé par Yorel  le 19 Aug 2006, 01:27
Ci-dessous une liste des questions/informations que l'on peut retrouver dans les postes ci-dessous. J'espère que ce post vous motivera à rassembler toutes les informations des autres cours. Il faut des personnes volontaires !!!

Je me permets encore un conseil : Sachez manier les graphes et les diverses manières de les tracer et sachez ce qui se cache derrière ses calculs, le but de ceci...

Chapitre 3 :
- Qu'est-ce que le rang d'une matrice ?
( Nombre de colonnes/lignes indépendantes )
- Comment calculer la forme compagne et gouvernable ?
( voir bouquin )
- Comment peut-on déterminer l'observabilité et la gourvernalité de notre fonction ?
( 1: Si le degré du dénominateur de f(p) est égale au nombre de variable d'état => On peut le dire directement )
( 2: On peut construire les matrices d'Observabilité et de gouvernabilité )
( 3: Si on veut savoir quelle variable exacte est non gournable/inobservable => Il faut passer par la description interne )
- Et si A n'est pas diagonalisable ?
( Matrice de Jordan )
- Qu'est-ce que l'astatisme de conduite/de précision ?
( voir théorie : A connaitre par coeur )
- Il faut savoir utiliser les théorèmes de Tauber pour F(p), H(p)=F(p)/p ou la dérivée de la réponse indicielle à l'oridige dh/dt => p*H(p)
- Savoir dessiner un circuit de sommateurs/intégrateurs, .. .avec la fonction de transfert.

Chapitre 4 :
- Quels sont les axes des courbes de Bodes ? leur unités ?
( -20 log Module et Phi = Arg {BO(w)} (°) par rapport à w )
- Qu'est-ce que w ?
( Pulsation de la sinusoïde que je mettrais à l'entrée de mon système et dont je receuillerais à la sortie un signal amplifié et déphasé )
- Pourquoi ne considérerons-nous pas un w négatif ?
( Car on retrouverait des courbes symétrique par rapport à un axe vertical placé en w=0 pour le module - il ne change pas avec le signe de w donc - et symétrique par rapport à un axe horizontale placé en Phi = 0° pour Phi ( car la partie imaginaire change de signe - elle est faite des puissances impaires de p - et pas la partie réelle - elle est faite des puissances paires. )
- Quels sont les axes de la courbe de Nyquist ? Leur unités ?
( Partie Imaginaire % Partie réelle - aucune )
- De quelles méthodes disposons-nous pour la tracer ?
( Formule mathématique + à partir des courbes de Bode !!! )
( Il faut connaitre absolument la méthode graphique, elle permet de mieux comprendre ou se trouve la marge de gain , la marge de phase, ... )
- Ou se trouve la marge de gain maximale, minimale et les marges de phases sur votre schéma ?
( Il faut savoir ce que c'est... )
- Sur ce dessin, comment calculer |BF(w)|, PhiBF(w) pour un w donné.
( Relier le point -1,0 au point correspondant, cela représente |1+BO(w)|; il ne reste plus qu'à diviser |BO(w)| par cette valeure. On a également un nouvelle angle, en le soustrayant de Phi(w) on a Arf{BF(w)} )
- Comment calculer les points d'intersections avec l'axe réel ?
( Expressions mathématiques et Routh )
- De quelle manière notre courbe est modifiée si on change le signe de K ?
( Symétrie centrale : Re{} et Im{} change de signe )
- Pourquoi prenons-nous une convention dextrogyre pour le calcul du feuillet au point N-1,0 ?
( Du au sens de circulation du contour de Nyquist )
- Pourquoi la courbe se referme-t-elle dans un sens ou l'autre si je considère ou non le pôle ?
( Refaire calcul avec p.F(p). On voit que la partie imaginaire devient la partie réelle et inversément. De plus l'asymptote change de signe. Et cela se referme donc de l'autre côté... )
- A quoi servent Hall et Black ?
( voir bouquin )

Chapitre 5 :
- Axes et unité d'Evans.
( w et sigma unité de 1/p => dépend son système )
- Savoir tracer rapidement Evans pour P, I, P+I.
- Savoir comment évolue un pôle avec k
( voir flèche sur schéma ! : Pôles vers zéro's + décollements )
- Savoir trouver un k tel que l'amortissement est de deux, ...
( ! Si pas une fonction de transfert du 2ième degré => on peut soit l'aprocher par une ftelle fonction ou on étudie l'influence des singularités supplémentaires ! )
- Savoir trouver les kmax, kmin, ... ? => Mgmax et Mgmin ?
- Savoir ce qu'est un régulateur à minimum de phase
- Savoir tracer la réponse indicielle de son système pour divers R(p) :
* Zero dominant => ...
* Pole complexe => Oscillations
* Defaut de zero unitaire => pente à l'origine
* Pole d'integration => Astatisme
* ...
L'utilisation de Tauber pour connaitre l'erreur statique
Le temps de réponse = inverse de la distance reliant l'axe imaginaire au pôle dominant.
- Comment calculer BF et Arg{BF} à partir d'Evans ?
- Qu'est-ce que les coefficients de Naslin ?

Post nº46 (id2430) envoyé par Yorel  le 18 Aug 2006, 15:47
Mes trois questions portaient sur le même système. Ca m'a permis de vérifier mes divers calculs et les valider. J'ai tiré la question 3.

Enoncé : Comparez, à l'aide du plan de Laplace, différentes méthodes de régulation pour une zone productrice d'électricité. Tracer les réponses indicielles pour un k donné.

Mon système était composé de trois fonctions de transferts correspondant chacunes à un élément de ma zone productrice d'électricité :
- L'actionneur 1/(Tg.p+1)
- La turbine sans réchauffe 1/(Tt.p+1)
- Le générateur synchrone 1/(M.p+D+D')
Un régulateur prenait place avant l'actionneur, j'avais une boucle fermée unitaire. Je lui ai expliqué que gérer un régulateur à triple pôle ne serait pas chose aisée surtout pour le calcul des points de décollements et que j'allais poser que 1/Tg = 1/Tt = (D+D')/M. Les résultats que j'obtiendrais serait extrapolable...

J'ai commencé par lui expliquer mon système, écrire l'expression des BO et construits, en marquant la théorie au tableau, le lieu d'Evans pour un régulateur proportionnel, intégral et proportionnel + intégral. J'allais déduire mes kmax et kmin mais le temps était écoulé... Aucun kmax, kmin ( mais j'ai expliqué comment les calculer avant l'interruption), aucune réponse indicielle... Je me suis dit que cela était mal parti.

Ses remarques :
1) Vous avez dit que vos unités étaient pour w des rad/sec et pour sigma, i l n'y avait pas d'unités pour sigma. Pourquoi avez-vous dit cela ? Je lui ai expliqué que j'avais pensé à nos études harmonqiues ou w est la pulsation de la sinusoïde que l'on appliquerait à l'entrée. D'où la dimension rad/seconde, si l'on considère que "radian" est une unité... En fait, la véritable réponse est que sigma et w ont tout simplement les unités de p qui sont dans mon cas 1/s mais cela pourrait être des m des Volts, ...
2) Vous faites la simplification 1/Tg = 1/Tt = ..., en tant qu'ingénieur est-ce raisonnable ? Moi : "Pour un ingénieur qui n'a pas a sa disposition directe des outils informatiques performants, oui ?" Non, non... Ecoutez, Je vous propose de reprendre votre boucle ouverte de départ et refaire vos calculs. "Euh... pour les trois fonctions de transfert ?" Non, faites le pour une et je serai content. "Bon ben, je vais me jeter sur le régulateur proportionnel intégral." Je lui explique que je place le zéro sur le pôle le plus lent, qui se trouve au plus proche de l'origine. Je hâche les parties de l'axe réel qui appartiennent au lieu, je trace mes asymtotes, en un point que j'estime se trouver à un certain endroit, le bon... mais que je ne calcule pas à sa demande. Je trace le lieu. Il me dit parfait. Je trace la réponse indicelle :
- pôle d'intégration => astatisme ( on tend vers 1 pour une entrée de 1 )
- pas de défaut de zéro unitaire => pas de pente à l'origine ( prouvable par Tauber )
Il me demande le temps que met mon système à arriver à un. Je lui dit que c'est lent, que cela correspond à l'inverse d'une distance de mon système, et lui désigne celle de l'origine au point de décollement. Apparement, on c'est mal compris, il avait cru que je lui montrait une autre.

L'examen s'arrête là, ses autres remarques :
- passe par des étapes mathématiques pour une étude graphique.
- répond bien aux sous-questions
C'est bien.

Il m'a demandé pourquoi j'avais raté janvier pendant que j'effaçais le tableau. ( Comme cela vous saurez tout... )

Conseil : Faites en sorte que votre exposé dure 20min et balaye tout le chapitre sur lequel vous êtes questionnés.

Bon, je vais essayer de rassembler toutes les questions habituelles qui ont déjà posées à l'oral et vous le mettre ce soir ou demain soir sur le site des oraux. Je vais essayer de mettre ma question. Soyez indulgent quant à la qualité, ...

Post nº45 (id2429) envoyé par jusdepoire  le 17 Aug 2006, 15:49
Hello,
ca s'est tres bien passé, j'ai eut nyquist et bode.

Bo=(1-ap)/[bp(cp+d)]
je me suis tromper en traçant Bode, je tracait bode pour K egale 1 et il me dit "vous n'avez pas tracé bode pour k egale 1, pour quelle k avez vous tracez bode ?" heuu "regarder votre point d'accrochage" mon point d'accrochage est en 1rad/s alors qu'il doit se trouver en (1/b) rad/s.

lorsque l'on prend la courbe de nyquist pour K<0 quelle symetrie avez vous?
c'est une symetrie centrale (et pas une symetrie axiale % a l'axe imaginaire).
N'oubliez pas de mettre les unité de vos axe !!!et de dire ce qu'il représentent
il ma aussi demander la reponse indicielle qui correspondait a mon gain K qui me conferait une marge de gain de 6db

le milieu entre a rad/s et b rad/s sur un axe logarithmique c'est bien de savoir le retrouver (ps non ce n'est pas egale a (a+b)/2)

bonne m"'(&!§! a tous

Post nº44 (id1878) envoyé par Kevin  le 27 Jan 2006, 11:06
Ca c'est fait aussi...

J'ai eu droit à la partie sur Evans ce matin.
J'avais un filtre RLC un poil modifié (une résistance en plus en série avec les capa , et je prenais la tension sur ces deux éléments) , oscillant.

Important : si vous avez un circuit , précisez que l'adaptation d'impédance est parfaitement réalisée en amont et en aval

A l'aide un régulateur P , j'ai montré que l'on pouvait rendre le système non oscillant.
Ensuite avec un I , j'ai fait une autre régulation du filtre pour avoir un amortissement de 0.2.

En question bonus , j'ai du expliquer comment trouver la marge de gain graphiquement pour ce deuxième montage. Il faut se baser sur la règle du module (cf cours de Grenez)

Il m'a aussi demandé comment physiquement je pourrais réaliser la régulation P.
Pour ceux qui voudraient le faire , retournez voir vos labos d'electronique analogique : lors du premier ou du second labo on a du faire la régulation d'un RLC justement.
En gros le principe : un ampli inverseur pour inverser le signe de la rétroaction , et un ampli sommateur (avec éventuellement un gain pour bien avoir la rétroaction unitaire)sur la tension d'entrée et la tension de rétroaction.

Et enfin , j'ai du tracer le lieu d'Evans de mon système si on employait une régulation P+I plutot que I.

J'ai eu du bol ,parce que les deux premières questions,je les avais préparées à l'avance.

Il a eu l'air apprecier le fait que je sois allé droit au but dans ma présentation.
Ceci a l'air de dire que tourner autour du pot pour gagner du temps n'est pas forcément une bonne stratégie avec ce prof.

Post nº43 (id1870) envoyé par Hugues  le 26 Jan 2006, 20:08
Q2 => synthèse harmonique
Pas la peine de prendre un système de ouf avec des régulateurs de malade, moi j'avais un truc genre K(p+2)/(p+1)(p-1)donc je risquais pas la méningite, tracer courbes de bode, de nyquist, utiliser critère de nyquist, marge de gain et de phase et gain statique. Ca semble lui avoir plu en tout cas, il a demandé comme à d'autres pq on s'occupait que des omégas positifs ds les courbes de Bode (cf posts précédents), à quoi servait le gain statique => g parlé de la valeur limite de la réponse indicielle et il m'a demandé de démontrer que le gain statique était bien la valeur asymptotique de la réponse indicielle et là, n'étant pas très sûr, je me suis lancé dans une sorte d'étude type la précision vis-à-vis de la conduite pour montrer que pour t -> oo, j'avais bien le gain statique en parlant de Tauber sans oublier les hypothèses. Au final, il m'a presque demandé si je m'étais dopé avant de venir et que j'aurais des émoluments plus que corrects donc ça plane pour moi en gros! Son humeur et la difficulté des questions semble dépendre de la personne et de la présentation mais surtout évitez de faire des fautes ds le lieu d'Evans ou ds la courbe de Nyquist parce qu'alors, vs êtes mort!!! ++ et bonne merde

Post nº42 (id1854) envoyé par titmimi  le 26 Jan 2006, 11:17
J'ai eu la question sur la partie 3
Je devais dessiner le lieu d'Evans pour un P+I et un intégrateur et déterminer la valeur de k pour un amortissement 1 et la marge de gain obtenue.

A la fin, il me demande comment calculer geometriquement le k et je lui reponds en mulitpliant la distance de chaque pole au point de decollement divisee par la distance de chaque zero a ce meme point.
Il me demande qu'est-ce que j'ai calcule, la marge de gain sup ou inf ?? J'avais utilise la formule 20*log (K_lim stab/K) =>marge inférieur. Et il me demande apres que vaut la marge supérieur et de lui donner une definition de la marge sup et inf. La, j'etais un peu bloquee et je lui ai juste donne la definition d'une marge de gain.
Il me demande apres de dessiner la reponse indicielle du P+I et du I et de justifier. De faire une comparaison entre les deux.

Voila, c'est tout ! Bonne chance a ceux qui doivent encore le passer.

Post nº41 (id1853) envoyé par dlopezma  le 26 Jan 2006, 11:13
Voilà, ça c'est fait aussi.

Ben je suis tombé sur la question 2. j'étais pas ravi elle était fort bidon (comme au labo).

Petites questions cassantes :
Tracez votre réponse indicielle pour K=1.
Je lui dis : "Faut tracer Evans et voir si pour K=1 il y a oscillation ou pas ...". Il me dit : "Non en regardant Nyquist vous avez tout pour répondre !!". Je sais toujours pas pourquoi mais je suppose que c'est ptêtre lié au fait que la distance de l'intersection du cercle unité et de la courbe de Nesquick au point (-1, 0) et à l'origine sont lieés à 1+BO et BO ... -> etc ... mais je sais pas.
En tout cas j'avais par chance regardé sur Matlab , donc j'ai su la dessiner mais pas justifier les oscillations (pour l'excursion, l'amortissement, ok mais pas les oscillations)
il m'a aussi demandé pourquoi on tend vers 1? J'ai dit parce que j'ai un pôle intégrateur et donc c'est précis. Il me dit, j'ai plein d'exemples où c'est pas vrai si vous voulez ... Il m'as KC quoi ... J'ai dit alors je sais pas.

Ensuite : pourquoi la symétrie de Nesquick est centrale? Je lui dit parce que si K<0, on voit que la courbe est parcourue dans l'autre sens, et donc chaque point est donc bien la symétrie centrale ... il me dit non pas comme ça !! Démontrez-le moi.
Je lui ai dit ben je l'ai vérifié , je le sais, c'est toujours vrai. Il me dit non vous avez pas vérifié. Je dis oui j'ai vérifié j'en suis sûr (Matlab, et manuellement) il me dit bon d'accord vous avez vérifié mais vous savez pas le démontrer!

Il me dit enseuite vous auirez pu dessiner tout de suite Nesquick à partir de bode, vous auriez pu savoir qu'on croisait l'axe réel en sqrt(6) ... j'ai réflechi un peu et j'ai dit : Ah oui c'est vrai, ma pahse étant symétrique, le milieu entre 2 et 3 en logarithmique c'est la racine du produit des extrémité et donc sqrt(2*3)=sqrt(6) ... il a dit c'est très bien, c'est très bien avec un petit sourire ... je pense que ça m'a sauvé.

En gros, je l'ai pas trouvé désagréable, mais bon il finit topujours par trouver des points sensibles dans le peu de connaissances que nous avons.

Bref, bon courage à tous, c'est comme quand on sort de la Star Ac'... C'est que du bonheur!

Post nº40 (id1823) envoyé par Tu  le 25 Jan 2006, 11:22
J'ai eu la partie 2.

soit un slp dont la fonction de transfert est 20*(p-2)/(p²-6p+25)
J'ai tracé les courbes de bode et de nyquist. Puis je le régule avec un proportionnel. Déterminer les valeurs de K pour lesquelles la BF à rétroaction unitaire est stable.

J'étais super stressé, je m'embrouillait un peu pdt ma présentation mais je me suis bien rattrapé sur les questions qu'il ma posé. Au final il m'avait à la bonne et c'est passé...

Les questions qu'il m'a posé:

Pourquoi quand on calcule le feuillet du point (-1,0), on prend une convention dextrogyre?
C'est à cause du sens de circulation qu'on a fixé pour le contour de nyquist. Si on change le sens du contour, le sens de la courbe change aussi et on a finalement le même résultat...

Pour des valeurs de K négatives, j'ai dit que la courbe de nyquist était symétrique par rapport à l'axe imaginaire... alors qu'en fait elle est symétrique par rapport à l'origine

Pourquoi dans ma courbe de bode je n'ai pas tracé à gauche de mon axe des ordonnées...
Parce que à gauche, comme on est sur un axe logarithmique pour w, w tend vers 0 et mes courbes restent constantes...

J'ai fait une erreur de calcul: 40/25 = 0.4 ... pour mon gain à l'origine ..

Il apprécié que je puisse tracer ma courbe de nyquist àpd de ma courbe de bode (qui au fond était fausse à cause de mon erreur de calcul, mais je suis resté cohérent)

Les points d'intersection de la courbe de nyquist avec l'axe réel, je comptais les calculer en séparant partie imaginaire et partie réelle, mais je n'ai pas pu le faire faute de temps (mais j'ai dit que ct des longs calculs). Il m'a demandé si je voyais une autre méthode plus simple.
J'ai pas trouvé... mais il m'a dit qu'il fallait utilser routh... Même sachant cela je n'ai pas trouvé... Mais maintenant que j'y pense, je crois qu'il faut simplement appliquer routh au polynome 1+ K*BO et trouver les valeurs de K pour lesquels on devient instable et de là en déduire les intersections...

Sinon en conclusion ... comme cela a déjà été dit, venir bien sapé, bien rasé, bien coiffé... pas de mains dans les poches... pas choisir une question super compliquée mais plutôt bien comprendre les choses simples...



Post nº39 (id1815) envoyé par Julien  le 24 Jan 2006, 19:20
J'ai eu la partie 3, celle que je redoutais le plus (loi de Murphy oblige...).

Je trouvais ma question hyper classique et peu intéressante (transmittance avec régulateur P ou P+I avec compensation du pôle le plus lent; trouver le plus grand K admissible ne faisant pas apparaitre d'oscillations; discuter la précision), mais il ne m'a fait aucun reproche là dessus. Je savais que je serais amené à faire deux fois le même genre de calculs puisqu'il y a juste un pôle qui change quand on emploie le P ou le P+I, donc j'ai pensé à introduire un paramètre dans mes équations et à ne remplacer sa valeur que pour obtenir la valeur finale: il a l'air d'avoir apprécié l'économie de calculs.
Je n'ai pas pris la peine de calculer la valeur exacte pour mes K, j'ai laissé des points de suspension après la dernière égalité pour dire que ça restait à déterminer. Pas grave, mais il m'a demandé d'estimer l'erreur asymptotique et pour ça j'avais besoin du K... Comme j'avais le nez au tableau et que je ne voyais plus rien, j'ai confondu avec les valeurs des pôles et évidemment j'obtenais un résultat peu crédible... Il ne s'en est pas trop formalisé apparemment. Ah oui: il aime bien qu'on sache expliquer comment trouver le K graphiquement.
Il avait l'air satisfait par l'examen.

Quelques conseils qui rejoignent ceux déjà donnés:
- Allez-y relax (même si vous stressez), il n'aime pas trop les hésitations... Essayez d'être sûrs de vous.
- Ca paraît bête, mais quand on est au tableau, on ne voit vraiment plus rien! Vérifiez bien ce que vous écrivez...
- Choisissez une question dont vous êtes sûr du développement, même si vous craignez qu'elle soit un peu trop simple... il me semble que la façon dont vous expliquez ce que vous faites compte plus que le sujet lui-même.

Bon courage! ;)

Post nº38 (id1814) envoyé par Quantin  le 24 Jan 2006, 17:40
J'ai eu la deuxième partie
Les questions qu'il ma posées:
Pourquoi j'avais pas indiqué les omegas négatifs en abscisse sur le diag de Bode
Quel gain je choisirais pour mon systeme et quelle marge de phase j'aurais avec ce gain

Post nº37 (id1805) envoyé par Toh  le 24 Jan 2006, 13:56
J'ai eu la première question (systèmes continus).
J'ai pris un truc très simple (le torsiomètre du livre), mais je l'ai résolu en expliquant tout, comment trouver la transmittance, pourquoi on peut avoir plusieurs représentations internes,ect.. Mais surtout, j'ai utilisé les méthodes les plus efficaces pour déterminer les caractéristiques (Routh pour la stabilité, car c'est plus facile que factoriser un polynome du 3e degré à racines complexes), la transmittance pour l'observabilité et la gouvernabilité (en expliquant comment faire si on veut aller plus loin que simplement voir s'il y avait une perte d'observabilité : matrices G, O, ou alors diagonaliser.. Et si c'est pas possible, jordan, ou encore forme compagne)

Il était content de moi. Mais je crois que j'ai eu du bol, surtout vu la manière dont il s'est acharné sur certain (regardez les posts plus bas).

Donc pour résumer : prenez un système plus ou moins simple, sur lequel vous pouvez montrez l'efficacité d'outils comme Routh, représentation de Nichols (comment trouver marge de gain et de phase avec les abaques de Hall et Black)... On dit qu'il faut lui tendre des perches, mais moi je pense qu'il vaut mieux en parler dans la présentation. Il a reproché à quelqu'un de ne pas avoir rattaché sa courbe de bode à l'axe alors que cette personne attendait qu'il le lui demande...
Si vous faites des approximations (négligez certaines chose, linéarisez autour d'un point de référence, tracez une approximation asymptotique,...) surtout DITES LE !

Bonne chance!

Post nº36 (id1804) envoyé par ismaël  le 24 Jan 2006, 13:12
j'ai eu le premier domaine
il me laisse développer le tout, mais dans mon développement je n'ai pas tenu compte de perturbation car sinon ca aurait été trop long
à la fin des 20 minutes il me dit:"c'est bien beau votre système mais il n'y a pas de pertirbations".je lui dit que de toute façon, peu importe les perturbations, il suffit que je mette un pôle intégrateur dans le régulateur pour assurer l'astatisme.Il m'a quand même demandé de faire l'inventaire de toutes les perturbations possibles et d'expliquer comment modifier les équations.
PS:si on a une perturbation constante, il ne faut pas en tenir compte car on étudie le système en les variations, donc la perturbation tombe.
voila, bonne chance.

Post nº35 (id1802) envoyé par seb  le 24 Jan 2006, 11:55
bon, je viens de passer un moment de réel bonheur ce matin...

j'ai du traiter l'analyse harmonique, et j'avais pris un système à deux poles hurwitziens et un pole d'intégration (avec des paramètres).
Pour la présentation, tout s'est bien déroulé, j'ai bien tout expliqué (tracé la courbe de Nyquist apd de celle de Bode, les marges des gain/phase souhaitées, la stabilité, les avantages des différents régulateurs et tout et tout...). Donc, la grande maîtrise...

Bref, je termine avant mes 20min... et c'est à ce moment-là que le cauchemar commence. Il me dit que mon système est trop simple (je sais pas ce qu'il veut alors... 13 poles, 2 temps morts et 7 zéros?). Ensuite, il commence la critique de mes dessins, je trouve qu'ils étaient valables mais il voulait vraiment que je dessine les points par lesquels passaient la courbe de phase ds Bode (la vraie courbe, pas les asymtotes!)... il veut aussi que l'on dessine des cercles parfaits... Le tout pour me faire dire au final que l'on peut retrouver l'intersection de la courbe de Nyquist avec l'axe réel apd de la marge de gain trouvée ds Bode (ce que je savais mais soit...).
Il me demande ensuite quel gain choisir? Je lui dis bien qu'il fait faire en sorte de choisir un gain de 6dB et donc amener la courbe de Nyquist au point (-0.5,0). Ca lui plait visiblement pas... car il me pose après "et la marge de phase ?", j'ai eu beau lui dire que en général, on la prenait à 60° mais là il s'est soudainement acharné encore une fois sur mes dessins car il me demande de trouver l'intersection de la courbe de Nyquist avec le cercle unité de facon à avoir une marge de gain de 60°. Je vous passe tous les détails... mais si vous une asymptote verticale, elle doit passer par le point(0.5,0) pour avoir une marge de phase de 60°, ce qui entraine donc une valeur de marge de gain inférieure à 6dB ds ce cas.
Bref, il fallait aussi lui dire qu'on prenait de telles valeurs pour éviter les oscillations dans les réponses.

Et on enchaine de plus belle sur les lieux de Hall et de Black. Encore une fois, je lui définis ce que c'est et cmt les utiliser... mais encore et toujours.. je me suis fait descendre car il m'a suggéré que je devais les utiliser pour trouver les marges de gain/phase (à bon entendeur...).

En résumé, je ne me suis pas fait un ami, car il a osé dire que je n'avais répondu à aucune de ses questions (ce qui est un peu faux!). J'ai aussi eu droit au discours "vous n'espérez quand même pas faire mieux que l'écrit?".. et je lui laisserai le dernier mot "je vous ai assez chargé, vous pouvez y aller".... sympa quoi !

PS : toutes ses remarques sont justes... mais c'est souvent difficile de comprendre où il veut en venir...

Post nº34 (id1787) envoyé par Jérémy  le 23 Jan 2006, 18:09

Je n'ai malheureusement pas eu la même chance que Max et Nath.

Choix du problème : Nickel ( Ze model )
Enoncé : Prometteur
Résultat : Gros crash ( < à l'écrit qui n'était déjà pas fameux... )

Mes remarques :

-J'ai utilisé à la fois s (schéma) et p (calculs) pour le symbole de la fonction de transfert
-J'avais oublié un sigle intégrateur et mes symboles (+/-) dans mes sommateurs étaient apparemment trop petits
-J'ai oublié un ' quelque part sur mon schéma.
-Il a apparemment pas entendu que je ne parlais que de variations ( pourtant... je n'ai que des delta's au tableau... )

Les fautes impardonnables :

-J'ai donné les premières étapes du calcul de mes fonctions de transfert et puis directement la fonction avec ces valeurs numériques... il n'a apparemment pas apprécié.
-J'ai calculé Bode et Nyquist à partir de la BF... sur laquelle cela n'a pas de sens de faire de marge de gain ni de phase. ( je n'en ai pas fait mais il m'a posé la question... piège ) => Ne les faites exclusivement à partir de la BO comme votre lieu d'Evans... car apparemment même si vous avez montrer comment les calculer ca ne comptera pas...
-Je le savais mais j'ai lancé oui au lieu de non... les fréquences de vos graphes de Bode ne sont bien entendu pas du tout les même que la fréquence que vous essayer de réguler avec votre système ( si vous avez choisi comme moi une régulation sur la fréquence ) => quand on a décidé d'être bête...

Le conseil de Max à propos des points auxquels on ne donne pas de valeurs est pas mal.

Autre conseil : Ne faites pas de choses très compliquées, pas trop longues ( n'essayez pas d'aborder l'entièreté du chapitre ), mais connaissez vos questions suffisamment pour ne pas paniquer et savoir le temps que vous mettrez ( et ainsi ne pas devoir supprimer des pents (pants?) entiers de raisonnement car alors il ne reste plus beaucoup de choses de son cours...

Les remarques qu'il fait ne sont pas 'méchantes' même si on dénote de temps en temps des pointes de sarcasmes... et elles ont le méritent de bien nous recadrer par rapport à la matière, son but... hum...

Il coupe bien la parole après 20 minutes. ;-)

Je m'en retourne dégoûté mais vous encourage à le passer et surtout éviter les erreurs rapportées ici...

Post nº33 (id1784) envoyé par Max  le 23 Jan 2006, 16:37
POur moi, c'était la partie 2... pour écrire lentement, il écrit lentement...une vraie dictée. (point à la ligne)
Je n'ai fait qu'une seule petite erreur dans mon speech, concernant le sens de parcours de la courbe de Nyquist pour K<0. Il a donc fait en sorte que je me corrige pendant les 10 dernières minutes et m'a également demandé de dessiner la réponse indicielle pour un cas particulier que j'avais discuté plus tot. Au final, il m'a dit que c'était très bien et que j'avais fait une très bonne présentation. Il a également apprécié le fait de tracer les courbes bode et nyquist approximativement en nommant certains points et de faire la discussion à partir de là, sans avoir déterminé exactement leur valeur... Apparemment, bcp se lancent dans des calculs et se retrouvent à la fin des 20 min sans avoir réellemnt commencé une discussion, à bon entendeur...

Post nº32 (id1782) envoyé par Nath  le 23 Jan 2006, 16:22
Jsuis passée plus tôt que prévu (apparemment Mr Hanus s'embêtait ce midi ...) Mais il avait l'air de très bonne humeur.
J'ai pêché la Q 3 (entre nous, la secrétaire met très à l'aise).
Après 1/2h, on rentre dans le bureau de Mr Hanus. Là, BIG stress!!! Il écrit la Q lentement (mais sûrement) +date et heure de début.
Ensuite on explique... Perso j'avais pris une transmittance du style p+3/(p^3+2*p^2+2*p+1). Jme suis un peu embrouillée au début (vive le stress). Par contre, au début il avait l'air concentré sur ce que je disais.
J'ai pas eu le temps de finir mais ct apparemment pas grave. PAR CONTRE j'avais fait une esquisse du lieu et pas de pot jme suis gourrée dans mes angles (g fait -130° au lieu que 130°) mais il m'a dit ca en se marrant donc... Jme suis dit que ct pas horriblement catastrophique.
Il m'a demandé comment BIEN régler ce système pcq les pôles sont proches de l'axe imaginaire et donc ca oscille bcp (c des pôles complexes). Alors j'ai dit qu'il fallait s'arranger pr les amener sur l'axe réel mais dans aucun des deux cas que j'avais étudié (P et P+I) ca ne fctait. Apparemment fallait dire "régulateur à min de phase". Ensuite il m'a dem comment savoir quel angle au départ des branches quand on ne fait pas de calculs (donc pt de vue géométrique... Là un blanc, heu? et puis, -Vive Grenez- jme souviens des angles quand on relie le pôle en Q aux pôles et zéros) OUF ct bien ca... Pour finir il regarde l'heure et dit que ct dommage il avait encore deux Q à me poser mais que yav plus le temps... (pas de pot pr moi pcq ces réponses là je les connaissais).
Il conclut: "Se trompe dans les angles, n'a pas l'air de connaître les régulateurs à déphasage min (tt juste), et blablabla" mais que j'ai une très bonne participation aux labos (ce qui me sauva...) et que donc je m'en sortais même si l'oral n'était pas excellent...
Alors que je m'attendais à qqu de désagréable et hargneux ben je le trouvais plutôt sympa, marrant, en tout cas pas méchant (il m'a fait toutes mes remarques gentillement et le sourire aux lèvres)... (ct pt l'humeur du jour...)
Bonne merde pour ceux qui doivent encore le passer...
PS: déso pr la tartine :-)

Post nº31 (id1774) envoyé par Allez Juju!  le 23 Jan 2006, 10:37
je l'ai eu juste après Oli et j'ai eu aussi la première partie du cours. J'avais pris l'électroaimant. Il m'a piégé sur l'inductance qu'on négligeait. Je lui ai fait une équadiff pour l'expression du courant mais il n'avait pas l'air satisfait. Il trouvait mon système simple (c'est le même niveau de difficulté que celui de Oli). Mais il m'a trouvé lent. Le fait de faire une bêtise au tableau et puis de se corriger est considéré comme une erreur donc attention! A la fin de l'oral il vous déblatère une prosopopée de reproches, la plupart insignifiantes mais cette quantité est suffisemment importante pour bien vous faire comprendre qu'il n'est pas votre ami. Je pensais mon oral valable car tout y était sans faute mais il n'était pas du même avis. Pensez donc à être rapide. La moindre hésitation, il vous la fait payer cash, même si vous répondez juste par la suite! C'est là que vous vous rendez compte que vous avez aussi des reproches à lui faire...

Post nº30 (id1772) envoyé par Oli  le 23 Jan 2006, 10:00
j'ai eu la premiere partie du cours, j'avais un systeme dashpot-ressort.
je l'ai fait bien calmement, j'avoue que c destabilisant le fait qu'il regarde sans rien dire ms faut essayer de pas faire attention.
il m'a dit apres que j'avais fait un systeme extremement simple ms proprement donc apparement c bien.
les petites questions que j'ai eu c'est:
que fait-on qd la matrice A n'est pas diagonalisable? (apparement forme de jourdan que je ne connaissais pas)
tout systeme linéaire peut-il s'ecrire sous la forme dX/dt=AX+BU
(j'ai dit oui sur de moi ms apparement c'est non)
j'avais fait l'observabilité et la gouvernabilité de 2 méthodes, il m'en demande une troisieme? il fallait dire le truc de polynome premier entre eux dans la transmittance
puis il pose pas mal de question subsidiaire style vous avez dit ça, pq?
la faut savoir se débrouiller et faire gaffe à pas dire de conneries meme si on croit qu'il ecoute pas, ou bien se rendre compte qu'on dit n'importe quoi
il était de bonne humeur en tt cas ce matin, c'est tjs assez drole de voir ce qu'il note sur sa fiche

Post nº29 (id1759) envoyé par Margot  le 21 Jan 2006, 17:44
Suis tombée sur la troisième partie du cours.
J'avais choisi un circuit électrique RLC (tension sur C comme sortie)(parce que c'était le même circuit que j'ai utilisé pour les trois questions).
Je m'en doutais, mais il me l'a confirmé... exercice un peu simplet...
Je savais aussi que le bête fait d'appliquer les formules était peut-être un peu con con. Il me l'a également fait savoir sous l'adjectif de superficiel.
Il voulait de la théorie, je m'en doutais, mais je ne sais pas s'il voulait la théorie générale de son cours, ou appliqué à mon système avec paramètres. Lui ai répondu que j'avais pas le temps de tout expliquer, mais ayant terminé trop tôt, ça n'a pas dû le convaincre, de plus qu'il ma répondu que d'autres savaient faire des choses bien plus intéressantes que ce que j'avais fait... :( Ma présentation était de surplus morne, mais il ne m'a pas fait de remarques à ce propos.. mais je doute qu'il ait apprécié.
Sur le circuit il m'a posé des question du style comment faire un régulateur proportionnel (ampli inverseur ou non-inverseur), comment se fait exactement la rétroaction (à l'aide d'un ampli-sommateur) et dessiner le schéma électrique mais il a fait le gars qui pige rien à l'élec et m'a dit que j'étais pas claire.. alors que ça l'était tout à fait pour moi :( mais il m'a pressée pour que je lui dise exactement ce qu'il voulait entendre, alors que j'avais l'intention de lui montrer tout mon circuit... sans avoir la place sur le tableau... on devient vite brouillon, et donc pas clair. :(
Il m'a aussi questionné sur l'astatisme de mon système de régulation <- vous l'aurez deviné, n'ayant pas compris la question, j'ai pas su répondre, ce qui pourtant ne devait pas être compliqué. J'avais bien une vague idée du sujet, mais sachant que je n'allais rien sortir de probant, j'ai dit que je ne savais pas.
Il m'a aussi demandé de représenter la réponse impulsionnelle pour un amortissement critique, le temps de réponse, la pente à l'origine... évidemment, me suis plantée entre la valeur des pôles (qui sont confondus) et leurs inverses, après m'être plantée parce que j'avais pris les pôles de la BO :( :( :( :( ouioui, on peut être très stupide à un oral... :(
En somme, préparez bien bien votre présentation, ne dites rien sans avoir bien pensé les mots utilisés, faites vraiment gaffe à votre vocabulaire (si vous êtes pas sûr d'un mot et que vous le dite, il vous le ressort à la fin "vous avez dit que ... .. pq?"). S'il ne vous regarde vraiment pas tout le temps... il a une très bonne ouïe...
En conclusion, mon oral était "très très moyen", je présume que ma cote va tourner autour du 10 :(
Paule

Post nº28 (id1743) envoyé par Matt  le 21 Jan 2006, 08:50
J'avais pris un oscillateur électromagnétique (avec deux pôles complexes conjugués sur l'axe imaginaire, pour entrenir des oscillations comme en électronique). Il ne m'a rien dit à propos de ma présentation (partie trois) mais m'a posé deux questions.
- Comment calculer la pente à l'origine de ma réponse indicielle (que j'avais tracée pour montrer les oscillations). Il me laisse mariner un peu avec Tauber qui ne fonctionnait pas puis sans un mot d'explication devant mon échec passe à la question suivante.
- Mon système n'est pas utilisable en pratique. Comment faire alors? Réponse: utiliser un système non-linéaire, ce qu'il m'a expliqué pendant 5 minutes. Je ne savais pas, il me dit que c'est normal de ne pas savoir (c'est la matière d'un autre de ses cours) puis m'explique que Tauber ne marchait pas parce que les pôles sur l'axe imaginaire sont à la limite de stabilité donc la condition "stabilité" pour Tauber n'est pas remplie.

Il conclut: oral "bof", mon système ne sert à rien, j'ai mis une main en poche en écrivant au tableau, etc.

Conclusion: ne choisissez pas d'oscillo.

Bon courage à tous,
Matt

Post nº27 (id1733) envoyé par Ben  le 20 Jan 2006, 17:20
Voila pas de scoop par rapport aux choses déja dites.
J'ai eu la question no 1.. Il pète pas UN mot pdt l'exposé et il s'est pas insurgé pcq je finissais en quelques minutes de moins, il était meme très calme et posé, en un mot presque sympa (vu les post précédent son humeur relève un peu du hasard).
Quand viennent ses questions c d'abord pour vous dire ce qui est faux (si vous avez cette chance..:p) moi j'avais fais une erreur de calcul que j'ai corrigée puis il avait l'air heureux. Ensuite petite question pour voir si on a compris(sur la question 1 je crois qu'a tout les coup il pose sur le système physique), il m'a encore demandé ce qu'est le rang d'une matrice et comment le déterminer.
A la fin on a la chance de pouvoir entendre tout ce qu'il a écrit sur sa fiche, ca fais parfois sourire, voir rire quand on se rend compte a quoi il pensait pdt qu'on sfaisait chier au tableau :D.
Si les écrit sont réussi ca donne une bonne marge, il m'a dit que l'oral n'était pas bon mais que les labos rattraperaient un peu.

Bon courage, bonne chance, bonne merde

Post nº26 (id1731) envoyé par Fluffy  le 20 Jan 2006, 17:09
Alors moi j'ai fait une faute de gros noob : dans une transmitance, j'avais un pole non hurwitzien, et j'ai oublié le moins pour calculer le gain en w = 0!!! :'( -> tout le reste était foireux

Bref, bien préparer sa question, c'est matlab qui a raison, pas vous!!!

Il ne dit rien pendant 20' a un moment je réfléchissais et il m'a dit "vous avez terminé? sympa..."

Bref courage ou plutot bonne chance

Post nº25 (id1730) envoyé par Nico  le 20 Jan 2006, 16:30
Petite précision au point de vue de la cotation.

J'ai eu 8 à l'examen de labo. Il m'a dit que mon oral ne valait pas beaucoup plus mais que ma cote de participation au labo était moyenne. Grâce à cela, il m'a dit "vous aurez vos points". Je suppose par là que j'aurai 10 ou plus.

Mais je crois surtout que je présentais bien, et que j'ai parlé posément, malgré toutes mes fautes de calcul (auto-corrigées).

Post nº24 (id1729) envoyé par Nico  le 20 Jan 2006, 16:27
J'ai pioché la question 1.
Il y avait une règle dont j'ignorais l'existence: nous avons la possibilité de n'être interrogé que sur une partie de la matière, c'est à dire de refuser un chapitre du cours. Ce faisant, on commence avec 13/20 au lieu de 20/20.

J'avais fait un circuit RLC. Les question qu'il m'a posé sont:
- Comment voir à partir des équations d'état que le système est gouvernable et observable? Ma réponse comme quoi 'une variation des grandeurs d'entrée entraine une variation des grandeurs d'état et donc l'observabilité" n'a pas eu l'air de le convaincre. Il disait que ce n'était pas clair.

- Etant donné que j'avais aussi déterminé observabilité et gouvernabilité à partir des matrices et de leur rang, la question fut "Qu'est-ce que le rang d'une matrice?" La réponse "c'est le plus grand déterminant que l'on puisse y faire rentrer" ne le satisfait pas. Il attend qu'on lui dise que "c'est le nombre de colonnes linéairement indépendantes de la matrice". Comment alors détermine-t-on le rang? ...

- Pourquoi avoir choisi le même courant i qui passe à travers la résistance et le condensateur? Parce qu'on considère que l'adaptation en impédance est correctement réalisée. On suppose donc que l'impédance d'entrée de l'élément suivant est infinie. Il m'a repproché de n'avoir écrit aucune hypothèse de départ: l'impédance infinie et définir mon t_0.

- J'ai fait une boucle de rétroaction dans mon étude de stabilité. Il m'a alors demander de lui cabler cette boucle (pas uniquement la dessiner avec un schéma). Je ne me rappelais malheureusement plus de la manière dont on réalise un sommateur avec des ampli-ops.

Bonne chance aux suivants. Soyez polis et parlez en bon français. Venez bien habillés et rasés de près.

Post nº23 (id1722) envoyé par art  le 20 Jan 2006, 12:28
Bonjour tout le monde!

J'ai passé mon oral avec une question sur la partie 2 du cours: courbe de Bode, de Nyquist, intervalles de stabilité et marge de gain. J'avais une transmittance tout à fait habituelle (même pas de zeros ou pôles instables...) mais j'ai laissé les paramètres au lieu des valeurs.
Il faut dire qu'il prends son temps pour noter la question... A part ça la presentation s'est bien passé si ce n'est que j'ai été coupé deux lignes avant la fin (temps reglementaire de 20 min oblige!). Pendant ce temps il avait l'air de ne pa suivre... mais bon, ca veut pas dire qu'il n'écoute pas.

Quant aux questions, j'ai detérminé avec Nyquist l'intervalle de stabilité en BF de mon système (Théorème de Nyquist) et il m'a démandé si je pouvais déterminer cette intervalle autrement. J'ai repondu que ca peut se faire avec le lieu d'Evans, ce que j'ai dû faire les 8 min. restants (heureusement que c'était dans ma troisième question), et après il m'a encore demandé comment je povais déterminer cette intervalle autrement qu'avec Evans et Nyquist... Apres plusieurs tentatives de reponse il m'a dit qu'il voulait entendre le critère de Ruth.

Ensuite il m'a indiqué comment a été la presentation et l'oral en géneral (sans precisions d'ordre quantitatif).

J'ajoutrai quand-même unechose en plus: d'après ce que j'ai entendu sur les autres oraux, le prof n'aime pas si on fait les fautes dans la présentation, donc essayez de ne pas en faire à l'oral!

Voila! Bonne merde à tous ceux qui l'ont pas encore passé.

Post nº22 (id1721) envoyé par so'  le 20 Jan 2006, 11:27
Alors... Pour ce qui est du "personnage", je l'ai trouvé exécrable! La manière dont les questions vous sont posées est hargnieuse, en tout cas c'était le cas pour moi, alors ne vous laissez SURTOUT PAS DESTABILISER par son ton ou son regard, sinon c'est foutu!
Je ne vais pas épiloguer sur mon sentiment vis à vis de ce prof car comme vous l'aurez compris, il n'est vraiment pas très amical!

Sinon, vive les cotes de labos :D !!

Bonne merde pour les suivants

Post nº21 (id1720) envoyé par me  le 20 Jan 2006, 11:00
Bon ben je sors de chez Mister Hanus...
Au programme: la seconde partie du cours: je partais d'une transmittance, je donnais les courbes de Bode, la courbe de Nyquist, et j'étudiais la stabilité de la boucle fermée (rétroaction négative unitaire, avec un régulateur proportionnel). Je lui ai donc fait mon petit exposé en essayant de lui tendre quelques perches: style: ne pas expliquer pourquoi ma courbe de gain se trouve à telle hauteur, ne pas expliquer pq ma courbe de Nyquist de referme à gauche, ... en me disant qu'il sauterait dessus.
Ben non, sa question, ça a été "et finalement, quelle valeur de K choisissez-vous?" -> je dis "entre -1 et 0", mais ça ne lui convenait pas, il voulait une valeur précise; j'ai réfléchi 2 secondes, je lui ai demandé s'il voulait quelque chose de robuste ou de rapide, ou je ne sais quoi... il m'a dit "je veux le beurre et l'argent du beurre". Bon... je voyais pas trop comment lui dire ça... il m'a dit "si je te dis d'utiliser les abaques de Hall et Black?" ->Aaaaaaaargh! Ben m'sieur, j'avais pas mis ça dans mes questions et j'ai un peu (beaucoup) passé cette partie-là du cours... Il m'a dit que c'était dommage, et a continué à me cuisiner sur les K que je devais prendre pour que ce soit bien robuste, sur la marge de gain, etc (Attention: il aime pas du tout qu'on lui dise 180° si c'est -180°...).
Verdict: "tu ne connais pas tes abaques de Hall et Black, tu ne dis pas pq tu accroches ta courbe de gain à tel endroit, tu ne dis pas pq ta courbe de nyquist se referme à gauche, tu ne notes pas les unités de omega et sigma sur le contour de Nyquist, ni celles de Im(F) et Re(F) sur la courbe de Nyquist"... Mais à part ça, ça allait!
Moralité, j'obtiens une cote qui devrait tourner aux alentours de la dis' selon ce qu'il m'a dit. Voilà... il est pas méchant, mais il faut tout piger, tout connaître dans ce qui a, de près ou de loin, un rapport avec sa question...

Post nº20 (id1702) envoyé par Jimbo  le 19 Jan 2006, 10:47
Comme personne ne semble vouloir mettre quoi que ce soit cette année sur ce forum, je me permets de commencer.
J'ai passé l'oral d'Hanus ce matin et je suis tombé sur la partie 1 du cours.
Pas de grande surprise, après la traditionnelle dictée de l'énoncé, résolution au tableau (sans oublier d'expliquer ce que l'on fait).
20 minutes plus tard, il commence à poser ses questions.
Sa question a porté sur le calcul de la gouvernabilité. J'avais une fonction de transfert à 3 pôles alors que j'avais 4 variables d'états donc le système était soit inobservable soit ingouvernable (cf les posts précédents (2005) à ce sujet). Comme je lui avais dis qu'il était inobservable, il m'a demandé de lui démontrer par calcul (matrice de gouvernabilité).
Ensuite, il m'a demandé comment faire pour rendre ce système gouvernable et observable. Il faut pour cela diminuer le nombre de variables d'état puisqu'il y avait une variable d'état "en trop". En posant une nouvelle variable, combili de deux autres variables, on pouvait obtenir un système gouvernable et observable.
Et voilà, terminé. Il a été très sympa...
Bonne merde à ceux qui doivent encore le passer!

*Spcial* Post nº19 (id1039) envoyé par Questions PDF  le 01 Jun 2005, 18:00
Jonathan me fait part de ses questions de l'oral de janvier;
Le PDF se trouve ici: elec242_oral.pdf

Post nº18 (id968) envoyé par pierre  le 28 Jan 2005, 14:15
Question sur evans

Il m'a dit que j'avais un beau systeme... et que l'oral est pas mauvais, mais pas excellent

Il pose des petites questions où faut quand meme réfléchir (style : bon, vous etes ingénieur ... avec quel gain vous allez utiliser votre systeme ? il voulais juste une réponse chiffrée, et pourquoi ... j'ai essayé de bipasser et lui expliquer ce qu'on peut faire, il s'en fout ... puis il m'a expliqué son choix à lui (prendre la limite de gain, diviser par deux comme ca marge de gain 6db))

Voila, il est tres gentil et blague un peu (trop ? )

Post nº17 (id957) envoyé par sunset  le 28 Jan 2005, 10:05
J'ai eu la question 2,

Je lui avais fait un truc sur Ziegler Nichols, il a assez bien aimé, dit que c'était un bon oral, que j'avais appris des choses. Il a pas posé de questions en plus et m'a simplement expliqué les défauts de Ziegler-Nichols, j'en avais déjà mentionné plusieurs mais il y en avait encore !

Sinon, qd vous tracez Nyquist, essayez de le faire avec le moins de calcul possible et sinon, de façon générale, n'écrivez pas trop au tableau. C'est toujours embarrassant de devoir lui causer tout en écrivant au tableau, en plus moins on écrit, plus on reste dans des interprétations et pas dans des calculs, il préfère. Enfin voilà, sinon il n'a pas été cassant, il était plutôt sympa, mais bon c'est Hanus qd m.

Post nº16 (id952) envoyé par Finir en beauté.....  le 27 Jan 2005, 18:53
J'ai eu la troisième question et c'était déjà mal parti quand je lui ai dicté ma fonction de transfert (type 1/(p+a)(p+b)) car l'Hanus a émis un bruit qui en disait long sur son mécontentement. Ensuite je lui ai tracé le lieu d'Evans pour un régulateur P et un régulateur I en expliquant dans les grandes lignes le peu que j'avais à dire. Ensuite je lui dis voilà, il me dit : c'est tout ! J'acquiesce, ensuite il me demande lequel des régulateurs il faut choisir car lui c'est le client et moi le prétendant ingénieur donc je dois lui expliquer quoi choisir. Je lui dis que ça dépend ce qu'on veut, il me dit que ce sont des lithanies et me rajoute un truc du genre : et vous voulez devenir ingénieur ? Je lui dis que je ne savias pas trop ce qu'il attendait de moi que je pensais que cette question c'était juste pouvoir expliquer et tracer le lieu d'Evans pour différents régulateurs, il me repond qu'il espère que j'en sais plus maintenant (ça me fait une belle jambe ça!). Il me relit les notes qu'il a prises pendant l'examen, ça ressemblait à : Se présente à l'examen la chemise au vent (comprendre pas rentrée dans le pantalon), a choisi une question à la difficulté discutable, traite cette dernière avec lenteur le tout accompagné de longs moments de silence, ... Le truc amusant c'est quand il m'a dit que l'écrit était déjà pas terrible alors que j'ai la même cote qu'une personne à qui il a dit que son écrit était bon ! Il me demande pourquoi mon 'mauvais' écrit ne m'a pas motivé à mieux faire à l'oral, je ne dis rien et serre les dents afin de ne pas lui dire : Peut-être que cette matière me fait vomir ! Attention, je ne veux pas vous faire peur, j'ai mérité la plupart des remarques qu'il m'a faites car je n'avais pas bien compris ce qu'il attendait. Néanmoins je trouve quand même ça fort qu'il me casse d'entrée de jeu à cause de la question que j'ai choisie (alors que similaire à celle d'un labo) et qu'il critique la façon dont je m'habille alors qu'aucun professeur ne m'a jamais fait de ramrque depuis que je suis en polytech. Bref mettez-vous sur votre 31, préparez une question plus compliquée que la mienne et sachez ce qu'il attend de vous.

Post nº15 (id945) envoyé par Frederic  le 27 Jan 2005, 15:02
Moi j'ai eu ma premiere question, je faisais le calcul de l'observabilité et gouvernabilité en BO et en BF avec un regulateur P+D apres avoir donné la descrition interne du systeme.
Il m'a dit que mes calculs etaient correctes mais qu'on pouvait s'en passer car si le nombre de pôles de la BO est égal au nombre de variables d'etats alors le systeme est irréductible et donc stable et observable. De plus pour la BF, j'avais juste fais une retroaction unitaire => on peut directement etudier observabilité et gouvernabilité de la BF a partir de la BO.
Voila sinon il est sympa a l'oral, evitez juste d'utiliser des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire (comme par exemple "ceci est une matrice entiere", ca ne vaut rien dire).

Post nº14 (id941) envoyé par Dim  le 27 Jan 2005, 09:54
Hello...

Alors moi j'ai eu question sur la deuxième partie. EN gros, présentation (j'ai pas eu le temps de finir ms ca avait pas l'air trop trop grave)...

Après, il m'a posé des questions sur ce que j'avais pas détaillé au tableau : comment on referme la courbe de nyquist, et comment on sait si elle part à droite ou à gauche, et dans la courbe de Bode, j'avais une première asymptote qui commencait à -20Db/Dec et il m'a demandé où je l'accrochais au reste du graphe (en gros comment savoir à quelle hauteur elle est...)

Voilà... Ah oui les détails : le regarder un maximum pendant que vous parlez (même si lui vous regarde pas) parce qu'il était pas content que je regardais tout le temps le tableau en parlant...

++, et courage, presk fini

Dim

Post nº13 (id938) envoyé par Laurent  le 26 Jan 2005, 15:20
Alors moi aussi g eu la question 1

J'avais un filtre Butterworth d'ordre trois. Et je caculais les équations d'états dans les cas général (pas normalisé!!) Et puis j'en étudiais la stabilité, l'observabilité et la gouvernabilité. Pour ces deux derniers points j'utilisais les matrices O et G... ms il y avait plus simple, il suffisait que je regarde la fonction de transfert et que je constate qu'elle possèdait 3 poles, et comme c un filtre d'ordre 3, ca veut dire qu'aucun pole n'a été compensé -> gouvernable et observable (et pour voir ca, ca prend 1 min... mtnt, si j'avais fait comme ca ds ma question j'aurais eu fini un peu trop tot :-p)

Aussi non, moi je l'ai trouvé plutot sympa.
Il m'a aussi fait remarqué qu'à d'autres endroits je compliquais un peu et que je passais rarement par le chemin le plus court, ms bon il ne m'a pas trop ennuyé avec ca, vu que g réussi à l'ui expliqué le chemin plus court!
Il m'a demandé de lui expliquer ce qu'était un filtre de Butterworth, puis il m'a demandé si mon schéma représentait bien un filtre de Butterworth. Evidement, là j'avais pas fait attention qu'en laissant tout sous la forme de Ri et Ci, c t pas vrai pour n'importe qu'elle valeur de R et C!

Mais en gros moi je l'ai trouvé plutot chouette, on discutte sur ce qu'on a exposé, il nous pose 1 ou 2 questions en plus, ms surtout il commente ce qu'on a dit et relève les éventuelles erreurs!

Bon courage à ceux qui doivent encore le passer

Post nº12 (id937) envoyé par little fairy  le 26 Jan 2005, 13:38
question chapitre 3, j'avais pris un filtre passe bas RLC (comme marilou qui est passée 3 personnes avant moi, pas de bol)

j'ai dit matrice unité, il n'a pas aimé, c'est matrice IDENTITE (je lui ai dit que je traduisait de l'hebreu et que voila, quand on parle 6 langues evidemment on les parle moins bien)

dans mon filtre (il est dans son livre, exos du chapitre 4) il m'a demandé pourquoi j'utilisais le meme i(t) dans mes deux equations d'état (euhhhh) bah oui c'est pasque on considere que l'impédance d'entrée de l'element qui suit est infinie, mais j'y avait pas du tout pensé sur le moment même.

j'avais esperé qu'il me demande critère de Routh, et pas de chance il m'a pas demandé.

Par contre, j'ai fait tout un charabia pour montrer que mon systeme était observable et gouvernable, avec matrice L etc diagonaliser etc. Il m'a demandé pourquoi alors qu'il y avait moyen de faire plus facile. J'allais pas lui répondre que c'est parce qu'il fallait bien remplir les 20 minutes ...
mais donc yavait moyen de voir directement dans mes équations d'état qu'en chipotant à mes grandeurs d'état, ça avait un impact direct sur la sortie, et qu'en chipotant à la grandeur d'entrée ça influençait les grandeurs d'état => obs + gouv, et en plus (ça je savais pas) j'ai une F(p) avec un denominateur d'ordre 2 et 2 grandeurs d'état => aucun pôles ne s'est "perdu" => obs+gouv.

"vous

Post nº11 (id935) envoyé par marilou  le 26 Jan 2005, 12:09
J'ai eu la question sur le chapitre 3.J'avais fais un circuit RLC.
J'ai dit matrice unitaire au lieu de unité et il m'a demandé c'était quoi une matrice unitaire...IL a dit que c'était matière de première candi.

Il a demander d'expliquer le critère de Routh.Il l'a demandé à quelqu'un d'autre aussi donc revoyez bien.

Il a demander comment on voyait si une matrice était diagonalisable ou non. a nouveau première candi. vive l'algèbre linéaire!

Il a demander comment on fait si on a une matrice non diagonalisable.

J'ai cherché la stabilité avec les valeurs propres de A et il a dit que c'était vraiment con alors qu'il suffisait de le voir avec la fonction de transfert.

Bonne merde a ceux qui doivent encore passer.

Post nº10 (id924) envoyé par Vince  le 25 Jan 2005, 19:09
Perso, j'ai eu le chapitre 4...

La seule chose que j'ai a rajoute c'est qu'apparament il aime pas trop les longs calculs inutiles pour Nyquist, il dit meme franchement que ce serait mieux lorsque c'est faisable, de deduire directement le graphe de Nyquist de ceux de Bode.

Sinon il est extremement sympa et, meme si c'est vrai qu'il donne l'impression d'etre innatentif durant l'expose, il enregistre chacun de vos mots dc verifiez votre vocabulaire...

Post nº9 (id850) envoyé par Carioca  le 21 Jan 2005, 08:07
Bon, connaitre son SYSTEME A FOND!!!
Genre si vous trouvez une petite loi qui vous convient bien et qu'elle a pas été démontrée par Einstein ou un autre, oubliez vite... Faites vraiment un petit système à la con, et essayez pas d'être ingénieux ou quoi.
Effectivement, il fait pas tout le temlps attention, paske j'ai changé de notation à un moment, et je l'ai écrit à côté pourquoi je le faisai... et il m'a quand même dit à la fin, j'ai pas compris pourquoi vous avez changé de notation. ça fait tjs plaisir de se savoir écouté :)
Sinon il est sympa, il vous casse quand même pas... trop!!!

Ha oui, à la fin, si il vous dit "bon ben je vous mets vos points (genre 11 -12) vous espérez pas la grande dis hein??" avec un petit air narquois, évitez de lui répondre "nonnon juste une dis, mais avec les cours de méca..." :) je crois qu'il a pas apprécié...

Post nº8 (id835) envoyé par Benoît  le 20 Jan 2005, 11:00
Bon j'ai pas grand chose à rajouter sinon : merci pour tous ces conseil surtout ceux de sandrine.

En gros il faut faire quelque chose de pas trop compliqué et aller à l'essentielle pas perdre de temps ds plein de calculs et aussi il faut utiliser rentablement son temps ... essayer de brosser plusieur point du chapitre.

pesronnnellement il m'a dit que c'était un bon oral malgré que je ne savais pas répondre à ses questions correctement (en fait je dirais plutot pas du tout) et que je ne devais pas m'inquièter pour son cours.

J'ai fais mettre une horloge face au tableau derrière la tête de hanus :D (enfin l'ai pas fait exprès je demandais à la secrétaire si il y en avait une et 5 min après elle a dit qu'elle en a mis une :P c pratique car il se rend pas compte que vous vérifier votre timing )

sinon g duré que 18min et il m'a pas dit "déjà fini" comme on m'avait dit :D

Post nº7 (id814) envoyé par ino  le 19 Jan 2005, 12:20
J'ai eu Hanus ce matin à 8h après une très courte nuit.

J'ai fait une question qu'il a qualifié de "classique" sur le chapitre 3 et ça s'est plutôt bien passé. Il faut pas hésiter à préparer deux ou trois perches pendant son exposé: c'est des sous-questions auxquelles on répond facilement.

Apparemment, il reste bien sympathique tant qu'on ne commence pas à raconter des conneries, et il aime bien les aspects physique des choses et le fait que j'avais foiré l'exam de labo n'a pas trop eu l'air de le déranger.

Post nº6 (id794) envoyé par JP  le 17 Jan 2005, 17:42
Alors, j'ai eu exam ce matin. Pas de surprise désagréable, cela s'est fort bien passé. Et finalement il m'a paru fort sympatique !
Par contre, soyez sur que les mots que vous utiliser sont dans le dictionnaires car il n'hésitera pas à vous le faire remarquer dans le cas contraire! J'ai utilisé par exemple le verbe "approximer" qui n'est pas dans le dictionnaire .. on en apprend tous les jours ;-)
Et puis, ca a déjà été dit mais je le répète, il faut connaitre l'aspect physique du système étudié ... pas seulement l'aspect mathématique. Peut-être également connaitre des domaines d'applications. J'ai fait une petite intro pour expliquer d'ou venait ma transmittance sans la calculer et je pense qu'il a apprécié (j'ai eu synthèse dans plan p)

Voila, courage à ceux qui doivent encore trouver des questions !

Post nº5 (id793) envoyé par caribou  le 17 Jan 2005, 16:34
alors je suis passé cet aprem, c'est effectivement sans surprise et c'est vrai que ses questions ne portent absolument pas ce qu'on vient d'ecrire mais juste sur le systeme...
il n'est effectivement pas mechant mais il ne faut pas dire de betises. ah oui si il vous demande ou vous avez pechez votre question, et qu'il vous demande dans un cours ou dans un livre ? si vous dites dans un livre il demande lequel, donc ne dites pas de betises .
et aussi c'est mieux de savoir justifier qu'une transmittance soit du second ordre par ex ....

Post nº4 (id787) envoyé par Olivier R.  le 17 Jan 2005, 11:33
Si vous êtes amené à faire un graphe (si si c'est possible!!), n'oubliez pas de taper un nom sur chacun de vos axes ainsi que l'origine des coordonnées.

Ne dites pas "sur base de", mais dites plutôt "sur la base de" ("sur une base de" est aussi acceptable).

(Restez poli.)

Il attend un progrès de votre part, tâchez de ne pas le décevoir...

Pendant la présentation, c'est pas toujours évident d'avoir l'impression qu'il est intéressé par ce que vous dites, mais faites tout comme, c'est plus amusant (pour vous... et peut-être même pour celui qui se tape votre exposé pendant sa préparation); quand on a fini de présenter (ou qu'il sent que ça doit cesser...) ça devient beaucoup plus interactif : quelques questions sur les conneries qu'on a faites (y a toujours moyen), comment obtenir tel résultat par un autre moyen, unités etc. Malgré les perches tendues, on n'abordera pas les autres questions... (à ce sujet, ça a l'air de lui plaire de faire ses trois questions sur le même sujet)

Dans l'ensemble, et particulièrement lors du debriefing, il est bien sympa, même si ses critiques ne pas nécessairement positives...

Post nº3 (id774) envoyé par Sandrine  le 14 Jan 2005, 13:26
Bonjour à tous!

Alors les chimistes ont passé automatique ce matin...
Voici ce que j'ai eu et qqs petits conseils...
Vous avez 30 min de préparation une fois que vous savez quelle question vous faites.
J'ai eu sur la partie théorie des systèmes.
Alors j'avais fait une mini opération de dépollution avec deux réacteurs en série. Le but était de diminuer la concentration d'un polluant. (ben oui fallait bien que je fasse qqch que je comprenne :))
Bon après que monsieur hanus ait consciencieusement dicté ma quesion, j'ai commencé à remplir les tableaux.
Mes équations, les matrices A, B, C, D... Stabilité, F(p), observabilité, gouvernabilité,...

Qqs conseils:
- éviter de faire des longs calculs au tableau dès que possible. Par exmple, pour la stabilité, j'avais une matrice triangulaire, donc mes valeurs propres étaient tout de suite sur la diagonale=> pas besoin de calcul
- Je vous conseille de calculer votre F(p) en transformant vos équations en Laplace (si vs avez des équations pas trop dur, ca va plus vite et ca vous évite des fautes de calcul et en plus il aime bien :))
- Je vous conseille aussi de calculer d'abord votre F(p) avt de voir si c'est observable et gouvernable. Car, si vous obtenez une fonction avec comme pole toutes les valeurs propres que vous avez calculé (donc un dénominateur de l'ordre de votre système), cela signifie que vous n'avez pas eu de simplification pole-zéro et donc que votre système est observable et gouvernable.
Donc pas besoin de faire les calculs et il aime bien en plus

Bon après que j'ai rempli mes tableaux, il m'a demandé comment je pourrais savoir la concentration que j'aurais en sortie. Il fallait que je regarde avec mon F(p) qd p=0.
Sinon après il m'a posé des questions plutot de chimie qu'autre choses. DONC MIEUX VAUT UN SYSTEME FACILE MAIS QUE VOUS AVEZ COMPRIS PLUTOT QU'UN DUR OU VOUS NE SAVEZ RIEN EXPLIQUER!!!!

Sur ce bonne chance à tous mais il n'est pas très méchant j'ai trouvé.

Sandrine

Post nº2 (id770) envoyé par Paille  le 14 Jan 2005, 00:15
Ben je suis passé après Victor. Si vous avez un schéma électrique ou une machine, sachez son fonctionnement, il hésitera pas a vous questionner la dessus ( du genre retrouver la transmittance du circuit si vous l utlisez tellequelle pour une question du chap 4 ou 5 ). Et , SURTOUT , ne mettez pas vos mains dans vos poches a la fin, je crois que c ets ca qui va me faire perdre le plu de points. Rigolez, mais il m afait une sale remarque a cause de ca .....

A bon entendeur...

Post nº1 (id769) envoyé par Victor  le 13 Jan 2005, 21:56
Salut!
Alors Hanus.... pas de surprises...

On rentre (Attention, ceux qui passent en premier doivent être là à 13h30), on tire un jeton numéroté de 1 à 9, (1,4,7-->ch.3 ; 2,5,8-->ch4 ; 3,6,9-->ch5) et on a 30 minutes pour préparer avec toutes les notes qu'on veut(contrairement à ce qui a été dit, je crois pas qu'on puisse sortir de la salle).

Une fois les 30 minutes finies, on rentre dans le bureau de M. Hanus, on lui dicte la question (il prend tout son temps pour tout bien noter MOT À MOT, donc pensez a préparer un énoncé suffisament court ((VOUS DEVEZ LE CONNAITRE PARCOEUR)).
Une fois qu'il a fini de noter, vous pouvez commencer. Vous avez 20 minutes (en comptant le temps qu'il a pris pour noter l'énnoncé) pour tout exposer (c'est très court, en particulier pour la question sur le chapitre 3) et ensuite il vous arrête (même si vous n'avez pas fini).
Pendant les 10 minutes qui restent ils vous pose quelques questions...

Moi je l'ai trouvé un peu vache, mais c'est sans doute paske ma question (ct sur le ch.3, g fait le filtre de Butterworth du 3ème ordre) était copiée mot è mot des pompes.

Il m'a demandé pq je prenais des résistances de 1 Ohm et des capacités de quelques Farads, je lui ai dit que ct pour normaliser le systeme et faciliter les calculs mais il était pas convaincu... pourtant c dans le cours de Grenez.

Il m'a aussi demandé de prouver que mon filtre était un filtre de Butterworth (???) ... a mon avis il faut connaitre l'allure de la courbe de Bode du gain d'un filtre de Butterworth ---> Essayez de BIEN CONNAITRE LE SYSTEME QUE VOUS MODELISEZ

Finalement il m'a demandé pourquoi j'avais donné des valeurs a mes resistances et a mes capacités pour étudier la stabilité, la gouvernabilité et l'observabilité du système... comme j'allais pas lui dire "paske c comme ca dans les pompes" je lui ai dit que ct pour faciliter les calculs... ca l'a pas convaincu du tout... -----> NE DONNEZ PAS DES VALEURS AUX PARAMETRES DE VOTRE SYSTEME, restez le plus général possible.

Voilà voilà j'espère que votre oral se passera bien....

Victor

P.D.: 20 minutes pour la question sur le ch.3 c VRAIMENT TROP COURT... entrainez-vous....


oraux.pnzone.net - infos - 4ms