Site des Oraux

Eléments de logique et d'intelligence artificielle (18) :: post
Années :: 2005 :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: Toutes

Post nº18 (id3841) envoyé par 212  le 29 Jun 2008, 06:07
Pour la postérité ... :

J'ai eu la génération hiérarchisée de plans d'actions.

Après la demi-heure de préparation dans la salle de séminaire, avec tout ce qu'on veut, la discussion commence dans son bureau par un exemple de blocs avec une situation initiale et une situation finale, le but étant donc de générer un plan d'actions en utilisant la génération hiérarchisée et en particulier comment fait NOAH.

De là, j'ai commencé et il m'a interrompu quand il désirait poser des questions.

Je me rappelle plus exactement mais entre autres:

- Définir les différents statuts des actions (macro, primitives, fantomes)

- Définir le modèle utilisé pour représenter une action (préconditions, liste de retraits et d'ajouts)

- Comment faire pour déterminer le statut d'une action dans chacun des 3 cas ? par exemple, pour vérifier qu'un action est fantôme, on regarde si le prédicat principal de la liste des ajouts de l'action est découle déjà de l'état de référence de l'action (qui est l'état auquel on désire l'appliquer)

- Comment détermine-t-on l'état de référence de l'action ? (en partant de l'état initial et en appliquant successivement les différentes actions çàd retrait et ajouts de prédicats, qui doivent amener à l'état sur lequel l'action doit être appliquée)

- Dans le graphe procédural (çàd celui dont les noeuds sont des actions et les arcs représentent des relations de précédence), où se trouve l'état de référence d'une action donnée ? ( entre l'action précédente et l'action considérée, sur l'arc qui relie les actions ... en fait...)

- Comment sait-on ce que l'on doit développer dans ce graph procédural pour passer au niveau de détail suivant et quand sait-on qu'on a fini ? (il faut développer les macro-actions et s'arrêter qd il n'y en a plus çad qu'il n'y a plus que des actions primitives et/ou des actions fantômes)

On a fait 3 exemples comme ça (dont un très basique et les 2 du cours : SUSSMAN et le suivant) pendant lesquels il posait des questions quand il désirait me faire dire quelque chose de particulier.

Il n'est pas vache, il veut s'assurer qu'on a bien compris, attache pas mal d'importance à la rigueur des termes utilisés mais sans que ce soit vraiment pénalisant je pense ... si on comprend de quoi on parle, normalement, ça passe.

Il m'a mis 16 en me disant que c'était solide et que ça tenait la route...

Post nº17 (id3820) envoyé par anonyme  le 27 Jun 2008, 03:21
J'ai eu A*. Pas très différent des autres années, on expose l'algorithme, et il pose des dizaines de questions pendant notre exposé, dont la justification de g(n*)=g*(n*), g(n**)>g*(n**), f*(n*)=>f(n*), expliquer g et h dans f(t)=g(t)>f*(s), très bien expliquées par certains prédecesseurs. Faites attention à utiliser la terminologie correcte (ne parlez pas du chemin pour parler de son coût). Je confirme aussi que A*, c'est pas AO* ou (minmax et alpha-beta), c'est uniquement A*.

Post nº16 (id3167) envoyé par Mag  le 26 Jun 2007, 18:16
Bonjour,
Alors, moi je ss passée juste avant Khalido et j'ai eu exactement la même chose.
Je ss désolée, mais je n'ai rien à ajouter.
Bon courage!

Post nº15 (id3156) envoyé par Khalido  le 26 Jun 2007, 17:13

Voila :
Predicats.

Des qu'on rentre il ecrit au tableau :
si {P,Q}=> inconsitance
alors {P}=>-Q

Bon je lui fait la demo formelle qu'il a accepter en bronchant car il voulais plutot que je joue le philosophe et donc blablater qu'au lieu d'ecrire enfin ...
Ensuite il me donne :
si{P,Q}=>R
alors {P}=>Q->R
Yuppie c'est reparti, tu blablate au lieu de demontrer bref l'horeur.
Ensuite il donne Vx(P&R) => VxP & Vx R
Pareil blabla faut pas faire de demo.
ENsuite il m'a donner
P(a,f(b,c)) donner une interpretation
Ensuite 3 démo a faire dont celle des chats

C'etait lourd cette exam.
Courage a la postérité :p

Post nº14 (id3142) envoyé par Mic  le 26 Jun 2007, 14:05
Alors, j'ai eu droit aux predicats. Je n'ai eu que 5 demonstrations a faire (donc le truc du chat :p) et donner une interpretation de P(a,f(b,c)). Je suppose que c'etait aussi facile pcq je suis passé relativement tard (a 12h20).

Post nº13 (id3119) envoyé par Ikipou  le 25 Jun 2007, 19:15
J'ai eu A* aussi, et exactement les mêmes sous-questions que le précédent post.

Soyez super précis dans ce que vous dites, il m'a repris plusieurs fois sur des imprécisions mais au final il ne regarde que ce que vous avez compris ou pas.

J'ai voulu lui parler des algorithmes de résolutions de graphe en général mais ça ne l'intéressait pas, c'est la question et rien d'autre.

Post nº12 (id3115) envoyé par anonyme  le 25 Jun 2007, 17:23
FIN

3. f(t)=g(t)>f*(s)
i. quel g(t) on prend ?
R: le chemin optimal menant à t
ii. que vaut h(t)?
R: zéro puisque t est un noeud solution
iii. est-ce que l'expression est tjs valide si t=sk (où t= noeud solution mais pas sur le chemin optimal et sk= noeud solution sur le chemin optimal)?
R: oui, y a pas de raisons qu'elle change

Voilà. Il pose d'autres questions mais qui sont les commentaires qui se trouvent dans le cours et qu'on aurait pas abordés. il sort pas pas du cadre de la question ! C'est A* et rien d'autre.

Post nº11 (id3114) envoyé par anonyme  le 25 Jun 2007, 17:23
DEBUT

J'ai eu l'algorithme A*
C'est fou ce que peut dire pendant 30min sur un sujet qui ne fait même pas 2 pages dans le cours !!!

Bon contrairement aux prédécesseurs qui disaient juste que le prof posait plein de petites questions, je vais lister quelques petites questions.

Bon en gros on retape toutes les formules dans le cours en expliquant en peu ce qu'elle signifient (cf. cours) et puis il pose des questions pour avoir des éclaircissements si nécessaire. Voici mes questions :

1. Pq g(n*)=g*(n*) ? et puis il trace s-----n*-----n**-----sk (chemin optimal avec sk comme noeud solution) et demande de donner et justifier les inégalités g(n*)=g*(n*) et g(n**)>g*(n**)
R: il faut juste répondre que n* est le noeud le + proche de s et que tous ses noeuds ascendants qui appartiennent au chemin optimal se trouvent dans closed list (donc le troçon s-----n* se trouve dans closed list), ce qui nous permet d'écrire l'égalite g(n*)=g*(n*). Pour l'autre inégalité, il suffit de dire que le tronçon s-----n** ne se trouve pas dans closed list (puisqu'on on se trouve au stade de n*, qui est plus proche de s que n**) et donc que g(n**)>g*(n**).

2.f*(n*)=>f(n*) est-ce que cette expression est partculière (dans le sens que dans open list y a-t-il beaucoup de noeuds qui se trouve dans cette situation) ?
R: Non elle n'a rien de particulière, il a certains noeuds qui feront que ça soit un peu plus petit et d'autres que ça soit plus grand donc en moyenne la moitié vérifiera l'expression (j'avoue que j'ai as trop pigé la question et la réponse !)


Post nº10 (id2375) envoyé par Julien  le 22 Jun 2006, 19:17
Ce matin on a parlé de la logique des prédicats (plutôt axé sur la pratique que sur la théorie).

(Dans ce qui suit, 'E' est le quantificateur existenciel et 'V' est l'universel.)

Le prof commence par donner une formule de la logique des prédicats qu'il faut interprêter. Le domaine d'application est l'ensemble des nombres (strictement positifs) et la formule est E x P(f(a,b),x).
Exemple: a désigne le nombre 1, b désigne le nombre 2, f correspond au plus grand des 2 arguments, et P(y,z) est vrai si y est plus petit que z.

Ensuite, un petit détour par la logique des relations (si j'ai bien retenu). Il donne 3 formules un peu "bizarres" qu'il faut comprendre par ses explications et pour lesquelles il faut donner des formules équivalentes, en logique des prédicats. Je ne saurais pas redonner toutes les explications, mais les expressions étaient
* C (inclus ou égal à) D --> "C est une catégorie/classe qui hérite de D"
* V hasChild.Female(antoine) --> "Tous les enfants de antoine sont des filles"
* E hasChild.Female(antoine) --> "antoine a au moins une fille"
Ca donnait en logique des prédicats:
* V x : C(x) -> D(x)
* V x : CHILD(x,antoine) -> FEMALE(x)
* E x : CHILD(x,antoine) & FEMALE(x)

Ensuite, 3 théorèmes à démontrer:
* { P(1), Vx: P(x) -> P(x+1) } => Vx: P(x)
* théorème des chats, avec Vx: FEMALE(x) -> - MALE(x) (= contraposée)
* ... et je ne souviens plus du 3ème (à résoudre par réfutation en faisant gaffe aux quantificateurs).

Et c'est tout... Si vous avez bien revu les démos y'a moyen de bien s'en sortir. :)

Post nº9 (id1936) envoyé par kris  le 01 Jun 2006, 22:56
rien d nouveau par rapport aux autres années. après avoir dit l'énoncé il nous fait attendre 30min ds un local avec tt ckon veut, cours,...pour moi ct A*.
ensuite ds son bureau il demande d'expliquer ce kon c. en gros g réexpliqué la démo du cours. il aime bien voir si on a bien tt compris dc fo rien laisser au hasard. 1 kest qu'il aime bien et ki revient svt j pense c pq g(n*)=g*(n*), y a 1 explication ds le cours mais fo bien la comprendre et savoir expliquer. ensuite il m'a demander de vite lui expliquer le principe de la résolution par réfutation, pas trop en détail.
sinon il est plutot sympa, il aide bien,... dc pas trop avoir peur

Post nº8 (id1391) envoyé par maxime  le 21 Jun 2005, 16:33
Une fois dans la piece de préparation, il nous dit le sujet et la j'ai eu(et tout ceux de l'aprem aussi je penses)....
Herbrand, bref on va parler d'herbrand

Donc la 30 min pour (re)voir Herbrand (si 30 min c'est trop, je rappelle que y a un pc connecté à internet ;))

Apres ca on se retrouve devant un tableau, et il nous pose des questions.
Il m'a dit avant de poser la question qu'il avait conscience que Herbrand n'était pas un sujet tres aisé et donc on allait expliquer progressivement sur 2 exemples assez simples.

Les clauses sont ecrites en prolog ce qui veut dire que ce sont des clauses definies. Bref fallait aussi revoir la partie du chapitre 7 sur prolog où on parle de Herbrand. Et donc un programme defini ne peut pas être inconsistant, mais on y reviendra :p ...

exemple 1 :
odd(s(0)).
odd(s(s(X))):-odd(X).

(odd ca veut dire impair, s() est une fonction pour suivant et donc est le nombre suivant 0 cad 1 dans s(0))

il fallait donner :
le domaine de Herbrand : {0,s(0),s(s(0)),s(s(s(0))),...}
la base de Herbrand : {odd(0),odd(s(s(o)), odd(s(s(s(0)))),...}
la plus petite interpretation de herbrand: {}

et il fallait un peu expliquer l'interpretation dire que c'était un sous ensemble de la base de H. etc...(genre donner un modele, dire que Ic applique les constantes sur elles mêmes, If associe les fonction sur f(...), les objets sont des objets du domaine de H. etc...).
! quand on parle d'atomes on ne parle pas que des predicats, mais aussi de l'égalité de deux termes.

exemple 2 :

male(adam).
female(eve).

domaine H.: {adam,eve}
base : {male(adam), female(adam), male(eve), female(eve)}

la il fallait dire combien on a d'interpretation de H. (2^4) et donner les modeles parmis ces interpretations -> y en avait 4 :
{male(adam), female(eve)}
{male(adam), female(eve), male(eve)}
{male(adam), female(eve), female(adam)}
{male(adam), female(eve), male(eve), female(adam)}

prouver que la Base de Herbrand est un modèle (c est dans le chapitre sur prolog (ch7), chapitre que je n'ai evidemment pas revu :/). Il fallait donc redire le theoreme 7.2.1.
Et donc vu que y a au moins un modele, le programme defini (cad composé de clauses définies) ne peut pas être inconsistant. Bref ne lui dite pas que ca peut être inconsistant si on a que des clauses definies ce qui est le cas de prolog.
Ensuite fallait parler de l'intersection des modeles de H. et prouver que c'était aussi un modèle (le minimal), et le montrer sur l exemple.

Conclusion:
Il est sympa et aide si on est bloqué, il ne faut pas dire de conneries (genre inconsistance de programme defini :s), il faut savoir raisonner avec les elements dont on dispose -> cad comprendre les theoremes evoqué plus haut.
J'ai un un peu de mal sur les demos des theoremes et les modeles, mais comme il aide, on peut se rattrapper si on dit des conneries.Il parle beaucoup aussi.
A la fin il m'a dit qu'il ne pouvait pas me mettre 19 (lol) mais que avec fait qu'il faisait chaud etc il me mettait 16 :D
Comme quoi, Herbrand y a moyen...

Post nº7 (id1376) envoyé par Dim  le 21 Jun 2005, 11:59
Hello...

Alors ce matin, pour Ludo et moi (mais où étaient les autres ?), c t Générateur de plans hiérarchisés...

Déroulement : on arrive et on se tape dans la grande salle de séminaires... de là il vient et nous dit tout d'abord tomber la chemise (ou plutôt juste la veste et la cravate) parce que le thermomètre va grimper donc autant être à l'aise... De là, c'est parti pour le premier, qui s'exile pendant que l'autre glande comme un plouc... Quand il vient vous chercher, il vous met dans un ptit local avec un de ses assistants et c'est parti pour relire les 5 pages concernées... Après avoir relu 18 x vous commencez à en avoir marre mais heureusement, il revient, et c parti pour un ptit tour dans son bureau

Niveau questions, il commence direct par un exemple (A,B,C,D l'un au dessus de l'autre, A au dessus et D en dessous... état final : clear(d)...). Premier exemple pas de conflit, donc il l'utilise surtout pour demander c quoi un état fantôme, une macro action, ... Ensuite les deux exemples du cours : Sussman et l'autre...

Juste les faire en lui expliquant... quand vous écrivez un peu il va voir ses mails, lance une impression, ...

Plein de ptites questions, mais rien de méchant (surtout des trucs du genre : ok, un conflit c'est ce que tu viens de m'expliquer, mais maintenant si on veut écrire une fonction qui teste automatiquement la présence de conflit, on fait ca comment ? ou Comment tu écrirais une fonction qui renvoie le type d'action que c'est (macro, primitive ou fantôme) ?

Enfin, il donne la cote (pour moi 13, j'ai merdé dans le dernier exo :'(... Ensuite il demande si on a fait de bons TPs... après un tout petit "euhhhhhhh objectivement non" il m'a demandé si j'y avais mis les pieds, mais a juste dit "bon ben alors j't'avais mis 13-14 mais si t'as pas été au TP t'attend pas à ce que je monte à 14..." Il m'a aussi dit qu'il avait pas l'impression de m'avoir vu au cours, en précisant bien que c t pas grave, que les cours étaient obligatoires mais que c t juste par curiosité... en gros c bien possible qu'il voie les cotes à la hausse si votre tête lui dit qqchose...

Voilà, normalement c assez complet, histoire de pallier le manque d'info des autres jours :p (pas frapper c pour rire...)

Bon courage pour la fin

Dim

Post nº6 (id1368) envoyé par ali  le 20 Jun 2005, 21:58
salut,
je suis passé ce matin aussi, et comme thomas g eu A*, en fait, il ve tte la démo qu'il a fait au cours oral, avec ts les details, si vous en passez 1 détails, il insiste la dessus, sinon il est tres sympa, et aide si besoin . bonne chance a ceux qui ont encore exam

Post nº5 (id1365) envoyé par thomas  le 20 Jun 2005, 18:51
ben moi j'ai eu A*, comme tout ceux de ce matin je crois...

La démo est courte mais il interrompt à chaque ligne pour demander des explications sur les détails... Il y en a tellement que je ne m'en rapelle plus

sinon il est super sympa...

Thomas

Post nº4 (id1357) envoyé par Lionel  le 20 Jun 2005, 16:11
Hello,

Voici les tant attendues infos de l'exam de Gaspart (pq j'ai été le cobaye pendant toute la session ? :/). J'en sors à l'instant, et c'est pas évident en costard : il fait 36 degrés dans son bureau (il a un thermomètre :)).

Cette aprem on a tous eu la logique des prédicats. Faut savoir vraiment tout bien expliquer : qu'est-ce qu'un prédicat, une interprétation, un modèle, un ensemble inconsistant, découler logiquement, etc...
Je pourrais pas vous redonner toutes les petites questions en détails, mais en gros faut vraiment bien comprendre tous les termes et pouvoir lui donner des exemples triviaux mais concrets (il adore les chatons...)

Après tout un tas de petites questions de compréhension, il m'a juste donné un théorème à démontrer. Je sais plus ce que c'était, mais fallait faire comme d'hab par réfutation. Il y a plusieurs moyens de faire mais il guide vers la méthode la plus courte en disant "mmh oui, vous pourrIez faire ainsi mais... ya mieux". Pas trop compliqué mais pas hyper basique non plus.

Voilà c'est tout. Il parle énormément, en fait il réexplique tout son cours sur les prédicats et suffit d'acquiescer.

Je me suis pas mal embrouillé pour qq ptites définitions et explications au début (faut dire que il est hyper pointilleux sur les termes exacts), mais il a été très sympa en me disant "ça mérite malheureusement pas un 19, mais je vous mets 14". Si vous passez l'exam un jour où ya moyen que votre cerveau soit pas en ébullition, ya moyen de faire 16 facile...

Bonnes vacances à tous ;)

*Spcial* Post nº3 (id1344) envoyé par ML info2005  le 18 Jun 2005, 19:15
Hello, voici les questions passée sur la ML des infos 2005 en ordre chronologique, Bonne chance,
arnaud


Antoinette:
salut,
J'ai eu inférence dans la logique des prédicats:
- 3 théorèmes à demontrer pas très difficiles (mais il faut gérer le stress) il met sur la voie qd ça bloque
- 3 questions théoriques :
1)interprétation d'un prédicat P(x,y)faire allusion à l'exemple des chattons
qu'il a donné au cours
2)Expliquer entrée d'implication
3)Expliquer sortie de négation

--

Bruno:
Il est très sympa et aide si necessaire

Demonstration

1. Vx Vy (R(x,y) à R(y,x)) |- Vx Vy (R(x,y) ß> R(y,x))
2. Ex Vy -(S(x,y) |- Vx -Vy S(y,x)
3. (oublié)

Theorie : Prouver par un raisonnement

1. Vx(P&Q) -||- VxP & VxQ
2. Vx(PàQ) |- VxP à VxQ

--

Laurent:
Même question ;)

Le 3 c'était
Ex R(x) -> VxD(x) |- Vx(R(x) -> D(x)

En gros je pense que tous ces théoremes viennent direct du cours

*Spcial* Post nº2 (id1002) envoyé par mail from ludo  le 20 May 2005, 21:56
Théorème du chat:

chat.doc

PDF remplis d'oraux:

gaspart.pdf

*Spcial* Post nº1 (id1001) envoyé par mail from ludo  le 20 May 2005, 21:52
Question 2002-2003


Pour la postérité :

3 théorèmes en logique des prédicats + déduction par réfutation

V: pour tout
E: il existe

1) Vx Vy (R(x,y)->S(x,y)) => Vx Vy (R(x,y)->(S(x,y)&S(y,x)))
Aaaargh. C'était invalide.

2) Ex Ey (R(x,y)->R(y,x)) |- Ex Ey (R(x,y)<->R(y,x))
Re-Aaaargh. Invalide.
Note: celles-ci me semblaient plus correctes
Vx Vy (R(x,y)->R(y,x)) |- Ex Ey (R(x,y)<->R(y,x))
Ex Ey (R(x,y)->R(y,x)) -| Ex Ey (R(x,y)<->R(y,x))


3) Ex Vy -S(y,x) |- Vx -Vy S(x,y)
Direct par réfutation.

———————————————————————————

Hello!

On était 5 à nouveau à passer chez gaspart ce matin. Eh bein g eu "Représentations orientées objet".Donc ça vaut la peine de lire avant.
Je sais qu'il y a aussi eu a nouveau des démonstrations de théorèmes ce matin.

Voilà, bonne chance à ceux qui doivent encore passer.
A+,
Manuel.

———————————————————————————

C'est toujours sympa d'avoir exam après les autres....;)

NB:Toute personne lisant ce mail est prié de m'envoyer une blague drôle en remerciement de cette info .

Alors dans le groupe de l'aprem
On était 5
3 étudiants => questions demo théorèmes + qqc'est l'interprétation dans la logique des prédicats

2 étudiants (dont moi)=> noah
en gros les deux exos du cours +....comprendre

perso j'avais revu cette partie et ça ne ma pas trop posé de problèmes... mais sans l'avoir vu ça ne doit pas être facile facile....

pratiquement il te dit on va discuter de "nom du chapitre " t'as 20min pour te remettre dedans et puis il revient, te met un truc au tableau et tu dois le résoudre....puis un deuxième...etc.

il est assez sympa et parle beaucoup (tant mieux;))

———————————————————————————

Bon j ai eu inférence ds la logique des prédicats":

donner:
-3 inconsistances

expliquer:
-démo par réfutation
-entrée d implication

démo de 4 théorèmes (styles ceux des mails mais avec 2 variables)
dans ces quatres théorèmes j ai du démontrer 2 trucs en +

et enfin de la théorie expliquer ce qu est l interprétation d'une formule, d un prédicat, d une constante, et d une formule àpd d un ex: Ex (P(a,f(x)) (voir pg 59 du cours) et la je connaissais bien mais je me suis bien emmêlé :s

Voila... après il m a dit dommage la fin de l examen... pq j aime bien aussi mettre des 19 ... la je vais vous mettre 15... 1/2
cassage ;-)

bonne merde
Stef


———————————————————————————


On est 5 à être passé ce mat1. Deux autres et moi-même avons eu l'algorithme A*. Il est extrêmement pointilleux sur les termes et sur les justifications. ex: f* n'est pas "le coût optimal" mais bien le "coût optimal du chemin de s à un noeud solution passant par le noeud n"

@+

Mac


———————————————————————————

j ai eu 4 theoreme a prouver, ce sont des thoremes qu il a donne l annnee passee ou dans le cours. enfin il m a demande de lui donnner 4 tautologies.
bonne chance.


———————————————————————————

slt les gars!

donc voila la matiere que j'ai noté comme vue au cours de Gaspart.

- plus ou moins sur qu'il a vu : page 1-65 , 75-76, 84, 92-105, 105-110( Gaspart: "ceci nathanael vous expliquera"), 118-123, 131-164

- pas tres sur qu'il n'a pas vu : 66, 67, 124-130

voila les enfants, c'est un truc cloche, prevenez moi.
courage et a mardi.
stas


oraux.pnzone.net - infos - 2ms