Site des Oraux

Compléments d'Hydraulique (54) :: post
Années :: 2004 :: 2005 :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: Toutes

Post nº54 (id3812) envoyé par So  le 26 Jun 2008, 10:04
question 15:
définition d'un déversoir et calculer son parement pour un débit donné

question subsidiaire (17):
fonctionnement des vannes et donner les débit pour une vanne de fond en fontion de hamont et haval...

Post nº53 (id3704) envoyé par Speculoos  le 19 Jun 2008, 21:52
Apparement, tout n'est pas passé.

R2) La pression relative devient négative, donc possibilité de cavitation, etc, etc
Solutions possibles:
- augmenter la charge à la sortie,
- modifier le tracé de la conduite
- jouer sur les sections en amont et aval de la partie foireuse pour diminuer puis réaugmenter la pente de LE (donc bien connaitre la relation entre ie et Diamètre)
- mettre une ventouse sur cette partie foireuse pour aspirer les gaz et mettre un dissipateur d'énergie/ diminueur de charge à la sortie

Voilà, un 16 au final. Sans doute parce que j'étaios le dernier et qu'il avait faim ;) En tout cas, le prof est balèze et sympa: j'ai même tapé la convers' avec lui à la fin de l'examen!

Post nº52 (id3703) envoyé par Speculoos  le 19 Jun 2008, 21:45
Question 20
------------

Au fait, c'est la question 21 des pompes (il a dû changer la numérotation avec l'année passée). Regarder la pompe de 1000nuits et une nui du 23 Juin 2007 à 17:54 (pour être précis)

Enoncé: Réservoir en hauteur avec une canalisation qui part du bas de celui-ci, descend, remonte et redescend pour finir sur une gueule béante (ou un truc du genre qui signifie à l'air libre). On a donc un truc du style U/
On désire un certain débit Q à la sortie avec une certaine charge H (=> la perte de charge delta_H est égale à la hauteur entre la sortie et le niveau de l'eau du réservoir moins la charge H qu'on désire avoir). Les conduites ont le même k_s (hauteur des pics ~ rugosité) et le même diamètre.

Q1) Calculer le débit à la sortie
--> R1) Bernoulli avec pertes de charges, expliciter les formules de charges réparties (calcul par Colebrook ou Stanton et expliquer tout) et ponctuelles (valeur pour élargissement brusque = 0.49u²/2g; pour la mise en mouvement du fluide, etc...)

Q2) Que se passe-t-il dans le pic /?
--> R2) Comme la conduite passe au-dessus de la ligne d'énergie (à dessiner), la pression RELATIVE devient négative. On a donc deux situations: soit p


Post nº51 (id3702) envoyé par La Jeunesse  le 19 Jun 2008, 21:42
Salam les jeunes,
aujourd'hui jai eu la question 9:
un canal qui se retrecit brutalement decrire l'evolution de la hauteur+pour quelle largeur B2 q est maximal

Le prof aide pas mal mais faut connaitre un minimum. Il est pas si sympa ke ca dans sa cotation...
Bonne chance aux derniers.

Post nº50 (id3686) envoyé par Le Wull  le 19 Jun 2008, 15:15
Question 4 : trouver la courbe de debit max?
Puis parler de la hauteur critique
Puis comme j'avais été bien vite il a fallu parler du sens physique et la il faut s'accrocher et bien géré. Sinon il est cool

Post nº49 (id3685) envoyé par deta  le 19 Jun 2008, 15:04
Salut les ptits gars,
Alors pour moi ce matin,
"On travaille sur un canal à débit constant, 1e pente i01=0 suivie d'une pente i02>ic suivi d'une 3e pente i03=0. Au pied de la pente i02 on a une vanne. Dites moi tout ce que vous savez en fonction de la hauteur a d'ouverture de la vanne"

L'examen est pas particulièrement agréable(surtout quand on attend devant son tableau....) mais si vous lui montrez que vous connaissez vos développements et que vous vous en sortez plus ou MOINS dans vos raisonnements ça passe et les notes "devraient" suivre...
Bon courage pour la suite.

Post nº48 (id3679) envoyé par Niceman  le 19 Jun 2008, 09:25
moi je me suis tapé la question 22 :

1° définir l'équation d'une conduite (avec les charges réparties) et la démontrer. delta Hr = ie*deltaL = ... jusqu'à l'équation finale.

2° définir ce qu'est un réseau ramifié. (pas de maille c'est tout)

sous question : quels sont les avantages/désavantages du réseau maillé par rapport au réseau ramifié?
=> avantages : si une conduite pette le réseau n'est pas mort
=> désavantages : c'est assez difficile à calculer par rapport au réseau ramifié

3° définir la méthode de calcul d'un réseau ramifié.

sous question : comment calcule-t-on le coefficient de frottement (lambda)?
=> Colebrook-White (définir les paramètres de l'équation)
ou
=> Moody Stanton (dire à quoi ressemble le graphe et expliquer son allure => en laminaire proportionnel à la vitesse et en turbulent proportionnel à la vitesse au carrée).

Voilà rien d'hyper compliquer si on a eut le temps de terminer le cours... Le proff est vraiment sympa il y a pas de stress à ce niveau là. De plus c'est pas parce que vous dite une belle connerie qu'il vous petera, à la fin de l'exam il fait le récapitulatif de tout ce qu'il vous a demandé et met les points de ces différentes questions...

Au final ça fait 16! (j'ai tout dit sauf pour l'explication du graphe de Moody-Stanton ou il a dû tout m'expliquer...)

Post nº47 (id3674) envoyé par Buckingham palace  le 18 Jun 2008, 21:43


Question 4.

Donner l'expression du débit sous une vanne levante en fonction de la hauteur d'eau en amont, la hauteur d'eau en aval et la hauteur d'ouverture de la vanne.

il y a 3 cas.

Cas noyé.
Cas dénoyé.
Cas ou la hauteur de la vanne est plus grande que la hauteur d'eau amont.

Il faut bien lui expliquer les hypothèses considérées pour les développements théoriques.

Puis sous-question:

Comment savoir si la vanne est noyée ou dénoyée ?







Post nº46 (id3654) envoyé par Bruce Lee  le 18 Jun 2008, 16:24

Hello,

Premier post ???
Bon,je sais pas si j'ai eu de la chance ou non: la question qui m'a été posée est "décrire le fctionnement d'un déversoir en mince paroi et donner les expression du débit", ensuite,"Que devient le débit pour un déversoir latéral". J'pensais pouvoir cartonner la question mais...

Par fctionnment du déversoir, il entend : expliquer l'écoulement du fluide juste en aval du déversoire -> dépression sous le jet (air bloqué entre le jet et le deversoire)-> "nappe libre" ; l'air est évacué peu à peu par aspiration -> la ligne inférieure du jet se rapproche du parement aval -> le débit diminue -> que faire pour maintenir le débit constant ? Il faut alimenter la zone de dépression en air avec des dispositifs latéraux...
J'ai vu ces explications nulle part dans le cours...

Ensuite, expliquez la formule du débit (y'en a blindé mais il veut celle de Poleni) et la démontrez, une histoire d'intégration..(chap2, page 16)-> expliquez les termes Cd (dépend de la forme du déversoire) et ordre de grandeur (Cd 2 cas : torrentiels et fluvial -> conséquence sur le débit pour chaque cas (chap2, page 23 et 24) et finir par expliquer la méthode de calcul du débit, encore une histoire d'intégration (c pas dans les notes, parait qu'il l'a expliqué en cours) mais j'ai rien capté a ses explications...

Voilà, il m'as dit que j'ai été superficiel; normal, j'ai seulement su lui expliquer les formules du débit et bégayer 2, 3 trucs sur le reste; il m'a quand même donné 13 !!!!!!!!

Bonne chance à tous




*Spcial* Post nº45 (id3491) envoyé par apn  le 10 Jun 2008, 22:44
!!! ATTENTION !!!

Les posts antérieurs à 2008 concernaient des examens oraux passés avec Mr. Verbrugge.

A partir de 2008 le cours est donné par Mr. Hiver.

Post nº44 (id3093) envoyé par escargot purulent  le 25 Jun 2007, 08:24

Question 20:

Expliquer les différents types de réseaux. Comment dimensionne-t-on les conduites d'un réseau ramifié?

-> j'ai juste dit (et il ne m'a rien demandé de plus) :ramifié (pas possible de décrire une boucle)/maillé (plein de boucles)
-> recopiage de la méthode de dimensionnement

Il m'a posé pas mal de questions:
- de quoi est majoritairement composé la partie répartie de H?
-> les frottements
-quel terme dans l'éq tient en ocmpte de ces frottements
-> lambda
de quoi dépend lambda?
-> j'ai un peu callé, je lui ai dit qu'il dépendait de la ruguosité, donc il m'a orienté à partir de ça et j'ai fini par lui dire que Re influençait
qu'est-ce-que Re et quelle est sa formule?
-> permet de différencier le régime dans lequel on est, 4RU/v
qu'est-ce-que R? + expliquer ses termes
-> rayon hydraulique, A/P, surface mouillée/périmètre
comment varie lambda en fonction de Re?
-> là boloquage, je lui ai dit "il y a la formule avec le log" il m'a dit qu'on s'en fouttait des formules et puis bon je l'ai laissé dessiner ce beau petit graphe

Voilà pour le genre de "plein de petites questions" dont on parle tant et qui font toujours très peur, mais au final ça va, il ne tient vraiment pas rigeur des bloquages éventuels et oriente vers ce qu'il veut

Post nº43 (id3077) envoyé par J-B Bélanger  le 23 Jun 2007, 19:37
Salut les jeunes!

QUESTION 8 => Question plutôt pratique : dessiner les axes hydrauliques dans deux exercices :

1). Fond horizontal avec d'un côté une vanne et de l'autre un déversoir de pelle p
2). Une première pente i0,1>ic suivie d'une remontée i0,2ic par une vanne

Dans un premier temps lui expliquer les étapes de la construction des axes hydrauliques => théorie du cours
Puis dessiner pour les deux exos en discutant suivant l'ouverture de la vanne et p (pour le premier)

+ Qques petites questions liées à ça... notamment sur les ressauts (comment localiser le ressaut, trouver sa longueur, quelle est la signification de la courbe conjuguée?)

Bon... je connaissais la théorie, mais j'avoue ne pas avoir eu vraiment le temps de taquiner les axes hydrauliques en pratique... bref... une belle découverte en live!

Il est vraiment sympa et relax
=>14/20

Jean-Baptiste Charles Bélanger,
Membre honoraire du "US Corps Engineers" (p2.12)

Post nº42 (id3076) envoyé par Waterboy  le 23 Jun 2007, 19:32
J'ai eu la question 2 : expliquer le principe d'un écoulement graduellement varié (ie != io) ainsi que quand le rencontre-t-on en pratique (dans les structures hydrauliques, une vanne par ex), donner les équations qui permettent de le quantifier (dh/dx=(io - ie)/(dEs/dh)), discuter cette équation (numérateur et dénominateur =0,0) et en donner les limites (dans le calcul pratique avec discrétisation de l'équation dh/dx au moyen de la méthode des différences finies, il faut lui expliquer que l'on doit prendre en compte un niveau arbitraire ainsi qu'un coefficient de perte de charge singulière Kss pour les cas des canaux naturels). Il dessine ensuite un schéma au tableau comprenant une vanne en amont et un déversoir à parois mince en aval et demande de dessiner les axes hydrauliques et de situer le ressaut. Quels sont dans ce cas les conditions amont ou aval qui permettent de les déterminer d'après le type de régime?

Voilà tout, il est assez sympa et s'il vous donne une cote inférieure à 10, demandez-lui une question de ratrappage car il ne vous la propose pas directement.

Post nº41 (id3073) envoyé par 1000nuits et une nui  le 23 Jun 2007, 17:54
salut tous le monde,
j’ai eu la question 21,c’était un réservoir en hauteur puis une canalisation qui part du bas du réservoir et descend jusqu'a un autre point puis remont et fini par redescendre pour finir a l'air libre.les conduites étaient de même longuer et de même diamètre en un premier temps
1/il m’a demandé comment je pourrai calculer le débit à la sortie( l’air libre)
2/au coude n 2 en haut quel est ll y a une anormalité qu’on peux observer
Réponse1/j’ai commencé par établir les hypothèses afin d’appliquer Bernoulli (P=Patm et v=0 à la surface libre +même vitesse au début et à la fin de )mais j’ai supposé que le fluide est parfait..il m’a dit on peux pas avoir dans la réalité un fluide parfait il y a quand même tjs des pertes (Si fluide parfait---lagrange,si le fluide est réel –Bernoulli).Puis j’ai appliquée Bernoulli entre la surface libre de réservoir et la sortie à l’aire libre en mentionnant les pertes localisés et réparties .Puisque je connais la perte de charge deltah je peux avoir la ligne d’energie ie tel que Δh=ie*L=(8*lamda*Q2)/(π2*D5*g) ça permet ainsi on peux déterminer Q,mais pour lamda il faut expliquer comment la calculer .moi je lui ai dis que je fait l’hypothèse que nous sommes en régime d’écoulement rugueux turbulent pour que je puisse appliquer la formule de Stanton et je ferai après calculer la vitesse Re pour la vérification.
Réponse2/ j’ai dis que le coude 2 est au dessus de la ligne d’energie là alors on a un phénomène de dépression qui a comme effets entraiment des bulbes d’air et l’aspiration j’ai indiqué aussi que ça entraîne un rétrécissement de section à ce niveau puisque de plus la section est petite plus la vitesse est fort et pression chute.mais quand j’ai dis ça peux entraîne la cavitation il m’a dit il faut dire plutôt la pression de vapeur entraîné par la cavitation..
Comment y remédier ?en augmentant la ligne ie ça se fait en augmentant les pertes des conduites avant le coude 2 et en diminuant la section au delà de coude2 augmenter les pertes et ainsi lever le niveau de la ligne d’énergie
Aussi pour enlever les bulbes d’air on peux utiliser une venteuse
Ila demandé aussi comment remédier le pb de potentiel grand à la sortie ..on utilise un dissipateur d’énergie
J’ai répondu à beaucoup de ces questions ,cependant il me guidait.et m’expliquait pleins de choses j'ai eu 13 allée je vous souhaite une bonne chance

Post nº40 (id3069) envoyé par BouH!  le 23 Jun 2007, 15:28
Q°1: Calculer le débit d'un déversoir à seuil épais. Que se passe-t-il lorsque le niveau aval augmente?

Q°2: On a un canal de pente io inférieure à ic, le niveau aval reste constant tandis que le niveau amont varie. Esquisser le graphe du débit du canal en fonction de la variation du niveau amont.

PS : dsl le signe "inférieur à" n'était pas passé

Post nº39 (id3068) envoyé par BouH!  le 23 Jun 2007, 15:27
Q°1: Calculer le débit d'un déversoir à seuil épais. Que se passe-t-il lorsque le niveau aval augmente?

Q°2: On a un canal de pente io

Post nº38 (id3066) envoyé par Ponch  le 23 Jun 2007, 14:26
Question 18 : Les vannes

- expliquer comment ca fonctionne et quels sont les intérêts
- donner les différents types de vannes qu'il existe
- expliquer et démontrer comment calculer le débit
- si on augmente l'ouverture de la vanne comment varie l'écoulement derrière
- si on augente le charge en amont comment l'écoulement varie
- si l'ouverture est noyée qu'est ce que ca change

Alors bon j'ai rempli mon tableau avec la démonstration du débit et j'ai dessiné une vanne pour cette démonstration (page 2.14').
Et bon le reste des questions, c'était les questions live auxquelles il aide assez bien si on a l'air un peu perdu.

Il m'a aussi demandé la différence entre Lagrange et Bernoulli et apparemment dans Lagrange on tient pas compte des pertes de charges car on considère le fluide comme irrotationnel et monsieur Warzee nous avait dit que ... euh ... voilà :)
Et donc si on augmente l'ouverture ou si on augmente la charge, le truc qui change c'est que le débit va augmenter, que le ressaut sera situé plus loin et sera de plus en plus fort.
Si l'ouverture est noyée ya un terme de pression dans Lagrange et donc ya un h2 en plus dans l'équation du débit.

Il est franchement hyper sympa et j'ai eu 16 et bon ...
Hiver, ca fait plaisir.

Post nº37 (id3062) envoyé par Poujol  le 23 Jun 2007, 13:13
Question 17: "calcul du débit pour un déversoir à seuil épais"

J'ai recopier au tableau le calcul théorique de Qmax. Et à coté j'ai donner la formule de Q pour le déversoir avec les 2 coefficents minorateur de débit. J'ai présenter les deux formules de manière à pouvoir bien les comparer.. Ca a peut-être l'air compliqué mais j'ai juste recopier la demi page 2.13. Sans rien expliciter de plus que ce qu'il était noté sur cette page. J'ai juste regarder quels étaient les facteurs qui influencaient Cd dans ce cas: H ( hauteur de charge) et P (profondeur) du bassin) cf formule Bazin, etc...
10 minutes plus tard quand il ets revenu j'avais largement fini...

J'ai expliqué la différence entre deversoirà seuil épais et à pario mince.. Y pas de sublité..
Il m'a dabord demandé de lui expliquer ce qui ce passe si pour un hauteur d'eau fixée en amont. On diminue progressivement la hauteur d'eau en aval.
J'ai expliqué alors que au début l'écoulement est très faible car très peu de différence de hauteur donc lent donc fluvial. il ne faut pas tenter de dessiner d'axes hydrauliques ( brusquement varié), Par contre il faut expliquer cela avec la courbe Q-h, comme c'est la condition d'amont qui controle, on ne considère que la partie supérieur de la coutbe au delà de la hauteur critique (k=2/3*H) je débit reste constant et égale à l'experssion que j'avais écrite sur l'autre tableau. on est alors passer à ma préparation: donc j'ai expliquer le calcul théorique j'ai fais un peu exprès de dire que c'était une application de Bernoulli pour corriger en Lagrange juste après.. ON a ensuite comparer avec l'expression expérimentale justifier l'impacts des paramètres..
Il ma ensuite demandé pk on utilise de déversior à seuil épais: c'est mieux pour les rivières oùles largeur peuvent vite être importante et ou les nivaux et donc la pression hydrostatique peuvent également varier ( parois minces c'est pour les canaux)... je sentais que ça allait être la fin il ma encore demandé de lui donnée un moyen d'augementer le débit : déversoir inciné ( merci Seb). ensuite il a parlé de nievau d'eau pour les sation d'épuration, d'expédiation de kayak.. comme j'étais plus très attentif il a arr^té là.. et ma donner 16

Conclusion: question idéale pour un rapport résultat/étude( j'ai ouvert le cours hier).. maximum
J'étais presque stressé ce matin mais on se détend très vite..
bon chance a tous

Post nº36 (id3054) envoyé par Chuck Norris  le 23 Jun 2007, 10:35
QUESTION 15 : Parler des déversoirs de manière générale : nappe, problème d'aération, formules générales. Application au cas particulier d'un déversoir à paroi mince.

Alors petites astuces qu'il m'a gentillement expliquées :

- un déversoir à paroi mince sert principalement à mesurer le débit (par une mesure de hauteur d'eau, plus facile que mesurer la répartition de vitesse)

- l'eau quitte un déversoire perpendiculairement à celui ci

- le déversoir triangulaire est plus précis et plus sensible que le déversoir rectangulaire (pour une même variation de débit, la hauteur d'eau varie plus dans le cas d'un triangulaire).

Je lui ai dit que pour trouver Cd on avait une floppée de formules dans le cours en fonction du fait qu'il y ai ou non contraction... sans donner de détail dessus et il n'a pas creusé. (donc à mon avis pas vraiment utile de se casser la tête à les comprendre très profondément).

Sinon niveau développement mathématique et autres : cfr pages 2.7 / 2.7' / 2.7'' / 2.8 / 2.9 / 2.10 / 2.11

Voila, en ayant fini avec la sensation d'avoir plus suivi un cours tellement il m'a expliqué de choses, il m'a pourtant mis un 16 ;)

Chuck,
http://www.chucknorris.com/

Post nº35 (id3024) envoyé par Tintin  le 22 Jun 2007, 13:47
J'ai eu la question n°22

Expliquer les réseaux maillés + dimensionnner le réseaux. Ce n'est pas bien compliqué, il faut tout retaper au tableau ce qu'il y a ds le cours.
Parler de la loi des noeuds, des mailles,de la méthode de Hardy-cross,...
Et bien montrer pdt l'exposé que vous maitriser bien ttes les formules,
savoir tt expliquer. C'est ce que j'ai fait et il ne m'a posé AUCUNES questions.
Par contre, ensuite il m'a dessiné au tableau un pt exo et c'était infaisable donc il a tt fait à ma place et m'a donné 15!

Et il est super sympas pendant l'examen.
Voilà pour l'info...

Post nº34 (id3011) envoyé par Youn  le 21 Jun 2007, 21:46
Le sujet du jour, en ce qui me concerne, c'est les écoulements graduellement variés. Il demande les conditions pour avoir ce type d'écoulement, l'équation qui caractérise ce type d'écoulement, des cas pratiques où on peut rencontrer ce genre d'écoulement, quelques petites questions sur la manière dont la hauteur d'eau varie lorsqu'on est en présence d'une pente à rugosité variable, etc.

Dans l'ensemble tout s'est très bien passé excepté à la dernière question où il me demande les limites des méthodes de calculs de la hauteur d'eau. Bien que ce ne soit pas très compliqué! juste un trou de mémoire... A ce moment là il me mettait gentiment sur la voie afin que je puisse continuer de répondre.

Ca a donné un petit 16, ça fait plaisir! (^_^ )
Bon courage aux suivants...

Post nº33 (id3006) envoyé par anonyme  le 21 Jun 2007, 20:09
ben today j'ai eu la qst 1 --> ouais bcp de bol :):)
et devinez c'était sur quoi:
texto:" definissez de manière énergétique un ecoulement permanent uniforme, quelles sont les équations de bases, comment calcule-t-on la perte de charge par frottement"

ben vous copier coller les raisonnements page 1.15 si mes souvenirs sont bons et puis CTRL+V tableau et bien sûr montrer que vous avez compris de quoi vous parler (c vrai qu'avec un ecoulement permanent uniforme...)
si vous êtes précis et vous lâcher tout ben il ne fait qu'aquiescer. et si il commence à vous expliquer des trucs au tableau don't stress dites simplement "oui c'est exactement ça, bien sûr" genre vous savez alors que peut être que non :p. Comme on l'a déjà dit c'est vraiment une discussion donc pas de quoi stresses et il est assez généreux dans la cotation.
Attention condition sine qua non pour réussir: Bouffer son cours par coeur, connaissez vos developpement sur le bout des doigts. Même si vous avez préparé la qst sur une feuille, conseil refaites tout de mémoire sur le tableau: il apprécie au moins il voit que vous tenez un réaisonnement logique. Ben je pense que c'est tt donc chouette petit oral (qui eut cru que j'aillais dire ça un jour lol :p)

Post nº32 (id3001) envoyé par loic  le 21 Jun 2007, 17:11
hello hello
exam pas compliqué si on a bien compris les principales notions, il ewst sympa et vous aiguille beaucoup quand on ne sais pas trop quoi répondre mais bon faut tout de meme partir sur la bonne voie!

moi j'ai eu la question 9: on a un écoulement permanent, ligne d'énergie constante etc. tout d'un coup on a un seuil!
il faut expliquer ce que va faire le niveau d'eau a cause du seuil pour F<1 et F>1.
donc expliquer avec la courbe d'énergie spécifique! c'est tel quel dans le cours donc pas compliqué! ensuite il pose pleind e questions genre qu'est ce qui se passe si on change le niveau d'eau aval, donc une condition, si au lieu d'un seuil on a un seuil qui fait office de déversoir donc la il dessine un truc au tableau! la toujours le meme principe! donc bien maitriser les axes hydrauliques, les notions de hauteur critique et hauteur uniforme et les formules de débit!

voila au final 17 et super content! bon courage pour ceu qui doivent encore passer

Post nº31 (id3000) envoyé par Grégo  le 21 Jun 2007, 15:33
Hellooo

Moi j'ai eu la question 14...2 réservoirs reliés par un ajutage présentant une contraction, on assure une hauteur d'eau constante entre les 2 réservoirs....établissez l'expression de la pression au sein de la zone contractée...Pas la peine de regarder dans le cours, c'est pas écrit texto...en fait c'est un mixte du chap 2 et du chap 3. Première chose à dire c'est que nous sommes en présence d'un écoulement sous charge. En faisant un ptit lagrange entre les 2 surfaces d'eau libres et en tenant compte de toutes les pertes de charges, on trouve une expression de la vitesse. Encore un ptit lagrange au droit de la section contractée et hop une epxression de la pression. Cette pression ne peut etre plus petite que 0,on évitera également la cavitation.
ENSUITE, plein plein de ptites questions avec schémas à l'appui. Il m'a demandé d'établir les lignes d'énergies cinétiques et piézométriques. C'est pas bien compliqué à condition de tenir compte de la contraction...pkoi on met un ajutage avec contraction dans cette exercice? Afin de pouvoir calculer le débit...cfr tube venturi. Bien maitrisé ajustage type court, long,....
J'avoue que les questions fuses dans tous les sens mais c'est vraiment plutot une discussion. Au final 14 ^^^, ca fait plaisir

Post nº30 (id2992) envoyé par Bobby  le 21 Jun 2007, 11:01
Kikooooooooooo, comme disent les jeunes.

Père castor et Helmut ont ma foi bien résumé la situation : une matière pas méga folichon à première vue, un prof vraiment sympathique mais sponsorisé par le comité des poseurs de petites questions relous. Si depuis votre plus tendre enfance, vous avez la poisse, la vraie, soyez sûrs de piocher une question de merde.

En ce qui me concerne, j'ai eut la numéro 15. Ouaaais, milieu du cours :/
J'ai causé des déversoirs à parois mince, qu'ils soient noyés, dénoyés, déprimés (les pauvres), à contraction verticale et tout le blabla. Au programme :

- passe en revue tous les déversoirs (comprimés ou pas, parois minces ou pas) et leurs caractéristiques globales
- équation débit/hauteur (c'est la question principale à partir de laquelle découle plusieurs sous-questions). Il va sans doute vous demander la signification des termes dans votre Bernoulli ("avec 1 seul i, Bernouilli était pas d'la même famille"), au m, Cd (ordre de grandeur pour comprimé (0,4-0,45) et non comprimé (0,4))

Les ptites questions pas cools, c'était sur la compréhension physique de mon schéma (déversoir à paroi mincé dénoyé, comme dans le cours). La répartition des pressions (avant le déversoir, linéaire en Patm+rho.g.h depuis la surface) et notamment aprés le déversoir (Patm partout dans le fluide d'où l'annulation des termes de pression dans votre bernoulli).

type de déversoirs : rectangulaires/triangulaires > quels sont leur application ? L'interet des déversois à paroi mince réside dans le calcul du débit (débitmètres) et les triangulaires sont plus pratiques pour ça (car avec un tout petit volume d'eau, la hauteur est plus gde dans un triangulaire quand dans un rectangulaire)

(accrochez-vous xD) "Peux-tu calculer la pente de ta droite (membrure inférieure du fluide) à la sortie du déversoir ?" heuuuuuu ouais! en fait, il faut allusion à la balistique en mécanique rationnelle et la projection d'un corps dans l'air (effet de la pesanteur + vitesse). Parlez de la vitesse d'approche du fluide, de la force gravitationelle sur le fluide c'est bien, mais "balistique" c'est le gros lot.

si j'ai un déservoir mince noyé, qu'est-ce que ça change dans mon équation débit/hauteur : il suffit d'expliquer qu'on a une hauteur amont, hauteur aval et qu'on remplace notre h0^(3/2) par (h1-h2) blablabla

C'est plus une discussion qu'une interrogation, si vous savez quelques trucs, que vous pigez des raisonnements, ça passe sans briller, mais ça passe :)

Post nº29 (id2990) envoyé par père castor  le 21 Jun 2007, 10:32
Salut,
Selon la légende, on peut voir les numéros à travers les papiers…c’est quand même bien difficile alors on espère avoir de la chance. Question 5, ouf !
La question de vos rêves : définir régime fluvial et torrentiel et pente forte et faible.
10 min de préparation, il les a passé au téléphone et ça a plutôt donné 15 min, le temps de noter toutes les formules dont j’aurais besoin sur un copion. Ensuite on ferme le cours et on va au tableau. J’ai à peine noté la formule de l’énergie spécifique qu’il pose déjà plein de questions. Cet examen est plus une discussion qu’une présentation de ma part. Il s’est beaucoup intéressé à qu’est ce que ça représente physiquement, ce qu’il n’y pas forcément dans le cours. Je me suis embrouillé quand il m’a demandé de représenter Es et Et sur un canal et il était pas trop content mais le reste était tout coulant et il vous explique quand vous avez l’air perdu.
Petites questions qui m’ont paru importante :
-Représentez les ondes de surfaces sur un écoulement torrentiel (elles partent toutes les deux vers l’aval)
-Peut on avoir du torrentiel avec une pente faible (oui, zone 3)
Sinon tout tournait autour du fameux graphe de l’énergie spécifique et des formules de bases.
Voilà, ça fait 14, il pondèrera plus tard avec la cote de TP. Il est aimable mais faut avoir de la chance avec la question ;)
Bon courage, dans une semaine c’est les vacances !

Post nº28 (id2989) envoyé par Helmut  le 21 Jun 2007, 10:25
Voila je vais enfin pouvoir aller dormir.

Mais Hydro peut etre trankil ou pas, cela depend du tirage au sort, et si vous passez apres qqn, un numéro tiré dans la meme zone donnera une question dans la meme partie du cours puisque c classé par ordre croissant du debut a la fin du cours. Genre 25 vous etes sur que c'est des ecoulements sous charge avec plusieurs reservoirs (a prendre avec des pincettes ce que je dis bien sur).

Ma question: la numéro 8, si vous tombez dessus faudra vraiment maitriser...

Pas d'exercice correct pdt l'année, des corrigés qui tombent la veille de l'examen, mais qui de toute facon ne porte pas sur la premiere serie d'exerice, et dont on n'a pas les énoncés non plus, autant dire qu'un exercice c'était pas facile.

Le mien était dessiner les axes hydrauliques d'une pente forte montée pente faible, avec prolongement infini coté gauche et droite. Savoir situer le ressaut que vous aurez a l'intersection de l'axe de la montée avec le fluvial de la pente faible. Un ressaut dans une montée... c t déja pas clair dans le cours sur du plat, alors dans une montée.. gardez votre sang froid. Surtout qu'on peut avoir du fluvial dans la montée, et qu'il faut vraiment vraiment maitriser l'equation dh/dx=io-ie/dEs/dh c vraiment la clé. 10 minutes de préparation avec le cours, et puis hop au tableau. On passe par 2.

2e exercice, une pente forte, une vanne levante, une pente faible une vanne dans celle-ci. Encore une fois des axes hydrauliques dans tous les sens, selon toutes les possibilités d'ouverture des 2 vannes (completement ouverte toutes les 2, une au dessus de k1 l'autre au dessus de k2,au dessus de H,...) Avec encore une fois du coup plusieurs ressauts a situer. Des débits a calculer pour des vannes, mais ca c'est histoire de bien comprendre que le debit est fonction de la charge, et qui si Q augmente, H monte, donc l'eau monte sur la vanne et n'arrive pas a plat dessus (pas si logique quand on reflechit devant lui). Un ressaut derriere la vanne, on passe de T3 a F3 (qui a quand meme une vitesse de torrentiel), ressaut, on passe k, F2.

Voila, courage, ayez la main.

J'ai fait pas mal d'erreur, j'ai réussi a retomber sur mes pattes, il m'a mis 13, je me suis plein qu'on avait pas eu ni d'exercice, ni de corrigé, ni blablabla. Il m'a dit qu'il fallait savoir appliquer les formules du cours.

Bon amusement.

Post nº27 (id2459) envoyé par Renato  le 02 Sep 2006, 11:03
g eu la question 3:
donner la différence entre l'énergie totale et l'énergie spécifique puis donner la courbe de l'énergie spécifique en fonction de h pour Q constant

pour la première question il demande aussi si l'énergie est constante ou si elle diminue ou si elle augmente
pour la deuxième question il m'a donné un canal avec un seuil en subcritique et je devait lui dire avec la courbe ce qu'allait faire le niveau de l'eau.

Il pose vraiment bcp de petites questions mais il est vraiment sympa

Post nº26 (id2398) envoyé par anonyme  le 23 Jun 2006, 23:49
G eu la question 13:
-donner la différence entre orifices et ajutage (j'ai juste mis que les ajutages etaient à parois cylindriques, il a rien dit de plus)
-il dessin un reservoir avec un ajutage intérieur de type long et m'a demandé de dire ce qu'il se passait. Dc il faut refaire ce qui a dans le cours pour arriver à m=0,707, il faut aussi parler des zones déparessionnaires. A ce sujet dans le cours il parle de pression absolue dans cette zone = Patm-gamma*H, il m'a demandé cmt on trouvait gamma*H, j'savais pas trop à part dire que c pcq on se trouvait à cette profondeur, mais en fait non, on le trouve en ecrivant les equations de Bernoulli (enfin lagrange il prefere, car ici on est en ecoulement à potentiel pcq on considère ici un fluide pft)Il faut en fait faire Bernoulli entre la surface et le point de contraction du fluide, et puis une deuxième fois entre ce point et la sortie. Il faut pas arriver au résultat il m'a juste ecrit tte les equations mais co ca vous pouvez dire comment on trouve ca. On dit dans le cours que H doit etre inférieur a 7m, il m'a demandé et si on avait 15m et qu'on pouvait rien y faire, que faire? et bien soit on met la zone dépressionnaire a Patm ou alors on met un ajutage de type court car alors on a plus cette zone mais alors le débit est plus faible (cf. m=0,5)
Pr conclure, j'dis qu'il y a moyen de regarder les numéros a travers pendant qu'il termine d'ecrire dans son cahier au sujet de l'etudiant précédent, mais bon voilà j'suis qd meme pas tombée sur ce que j'espèrais, alors bien lire les chiffres a l'envers ;-)
Bon courage

Post nº25 (id2387) envoyé par anonyme  le 23 Jun 2006, 12:14
J'ai eu la question 24:

Alimentation d'une prise d'eau par deux reservoir

-quel est la forme de la ligne d'energie
-que vaut le debit
-quand est-ce que le debit max est atteint

Ensuite il m'a demandé ce q'etait lamda

Bon courage

Post nº24 (id2386) envoyé par Morgan  le 23 Jun 2006, 11:51
Question..... 5 Talammmmmmmm....

Pour plus bas... bien comprendre que le nombre de froude représente la vitesse du fluide sur la vitesse des ondes de fluide, que les axes hydrauliques il faut pas les nier... Et que il faut répondre vite mais qu'il est sympa. AXES HYDRAULIQUES c la clé... mais j'affirme que l'on ne sait quasi pas voir les numéros a moins d'avoir des yeux transpercants... Ne comptez pas la dessus. Il insiste bien sur les détails et pose au moins 55 question....

ps: Yves t un crevard, la question 12 était pour moi!

Bonne vacances à tous les vacanciers!


Post nº23 (id2372) envoyé par scod  le 22 Jun 2006, 17:40
Question 15 : déversoirs à parois minces + équation générale.

=> Bernouilli + que vaut le coefficent de débit (tjrs <0.49) + parler des nappes déprimées,... (bien ou mal, cmt faire pr empecher la dépression, à quoi est elle due?,....)
Puis on a embrayé sur les déversoirs a larges seuils ou jsais pas quoi => que vaut la hauteur au dessus de ceux-ci (= hauteur critique pour garantir un débit max (voir courbe de débit à Es cst)

En gros ya moyen de gérer vu que jai eu 12 alors que je maitrisais trop pas.

Post nº22 (id2366) envoyé par Natacha  le 22 Jun 2006, 15:04
Question 11 :

ecoulement permanent brusquement varié
et hauteurs conjuguées.

je voyais pas très bien au début donc j'ai remis courbe d'energie spécifique pour finalement ecrire que ecoulemnt permanent brusq varié lorsque qu'on passe du torentiel au fluvial.
Parler aussi des ressaut et de la théorie qui va avec. J'ai eu aussi comment est le ressaut après une vanne donc aussi connaitre formule de torricelli de V

Il a du m'aider pour que je retombe sur mes mots et au final ca fait 14 donc très contente bon courage aux suivants

Natacha

Post nº21 (id2363) envoyé par pol II jean  le 22 Jun 2006, 12:21
bon bon petit oral avec un prof fort sympatique

Ma question est la numéro 23: Réseau maillé et dimmensionnement de la chose.

1. définition ( à opposer au réseau ramifié)+ avantages et inconvénients
2. loi de kirchoff
3. Hardy Cross

tout a été jusque hardy cross où je me suis embrouillé la tambouille il m a plus réexpliqué que ce que moi je lui ai expliqué.

Question bonus-repêchage: définir les longueurs équivalentes sur un schéma du réseau ramifié en parallele et là ça a de nouveau été.

Post nº20 (id2362) envoyé par perrine  le 22 Jun 2006, 12:16
Question 20 :
Les réseaux (ramifiés et maillés) et plus particulièrement le dimensionnement des réseaux ramifiés.
Plour les deux réseaux, il m'a demandé lequelle est meilleur à l'exploitation (le maillé car en cas de fuite ça pose moins de problèmes) et pour le coût (maillé car la section est plus petite que pour le ramifié).
Ensuite, je lui ai expliqué mon développement pour le dimensionnement du réseau ramifié. Il faut lui dire que le calcul se fait de l'aval vers l'amont et aussi bien préciser quelles sont les inconnues et les données connues (expliquer pourquoi).
Pour les caluls, faut expliquer ce qu'est K,K' et N'. Questions subsidiaires : qu'est ce que c'est lambda, de quoi il dépend et le diagramme en fonction de Re (Stanton).
Pour terminer, on a parlé des différents types de canalisation (service d'extrémité, en route et mixte).

J'ai fait des erreurs, il y a plusieurs choses que je savais pas et il m'a quand même mis 14 au final. Il est très sympa.

Bonne vacances :)

Post nº19 (id2359) envoyé par françois  le 22 Jun 2006, 11:37
Question 4

k à partir de Es ---> Es(h) graphe
de Impulsion ----> I(h) graphe

Voilà petit oral trankilou meme si c'etait pas sa saison, il est très cool, il cote logiquement...

Post nº18 (id2358) envoyé par sha  le 22 Jun 2006, 11:35
meme question que jane!
vous entrez à 3 dans la salle de tp (C4). vous tirez une question (y'en a 25 à 30). j'affirme qu'il y a moyennement moyen de voir les numeros des questions. du coup j'ai tenté mon coup en pensant que j'allais prendre la question N°2. et là il me demande "quelle numero"? et je regarde, et en fait c'était la question 5...donc voilà, vous pouvez tjs essayer.

bon courage, bientot c terminé!!!!

Post nº17 (id2321) envoyé par math  le 20 Jun 2006, 17:33
question n°6

J'ai du montrer qu'il existe un débit maximum et aussi kel était la hauteur de ce débit

c'est la demo page 1.25 concernant la courbe de débit, il demande d'expliquer la courbe et de décrire les différentes partie ( subcritique et souscritique)

Post nº16 (id2174) envoyé par micvdm  le 13 Jun 2006, 19:03
j'ai eu la question 21... et je ne vous la conseille pas!!!

alors il 'ma dessiner un exercice au tableau: soit en altitude, un premeir bassin, alimentant un second ds une vallée. Entre ces deux bassins, la topographie fait que le tuyaux - reliant els deux bassiin- descendant, remonte et redescend. Il mef ait donc un dessin et le second coude apres la premeire remontée se situe au dessus de la ligne piezo.
En bas de la vallé, on desire que le debit sortant d la canalisation soit Q et qu'il ai un potentiel h.

et la question est super precise... c'est ... " que peux tu me dire sur ce dessin?"


Determinez les pertes.j1 j2 j3 (essentiellement j3) j'ai mi la pente de la ligne d'energie ie=... g parlé du coeff de frottement...

ensuite il me demande ec qui se passe ds le deuxieme coude(dc celui apre la montée) -->>> c'est une zone depressionnaire car on est plu haut q la ligne piezo->>> entrainement d'air!!!!(cf qd on asire de ters eau ds une longue paille)
-->>> pr l'eviter, il faut 1/ soit mettre un petit clapet
2/ soit monter la ligne piezo -->> diminueie -> augmenter D
il em demande alor si c realisable car on arrive a un potentiel enorme au bas du bassin ( dans la vallée). CE n'est aps possible pr des raisons d'executions car ca coute tro cher de tt remplacer -->>> augmenter uniquement le diam du premier troncon descendant et le second montant.

Sinon on peut juste jouer sur un plu grand perte de chage au niveau de la sotrie ds la vallée-->> diminution du potentiel. voila c la pire question mais courage acr qd il donne uns ale truc il est plus coulant ds les points!!!!!!

ile st tres sympa;) j'ai eu 17;)

bye bye les ptis

Post nº15 (id2148) envoyé par jc  le 12 Jun 2006, 20:39
j'ai eu la question 3 :

1) définir la charge totale Et
2) définir l'énergie spécifique Es
3) établir la relation Es=f(h)

Il faut donc bien définir les deux types d'énergie. L'énergie totale ne peut que diminuer au cours d'un écoulement ou rester constante, en fonction des pertes de charge, tandis que l'énergie spécifie peut fluctuer vers le haut ou vers le bas. Il a demandé d'illustrer cela avec un canal présentant une bosse.

Enfin la relation demandée est celle qui lie la hauteur h à Es et il était demandé de tracer le diagramme correspondant à débit Q constant. L'énergie spécifique minimale correspond à la hauteur critique k -> établir la condition sur Q (attention au calcul : cas du canal à section rectangulaire mais il demande aussi ce qui se passe pour une section trapézoïdale -> expliquer le processus par itérations).

Sur base de ce diagramme, déterminer la hauteur d'eau au niveau de la bosse (il suffit de dire que Es décroît au niveau de la bosse => on détermine l'axe hydraulique en fonction du régime d'écoulement).

Post nº14 (id2146) envoyé par Aurore  le 12 Jun 2006, 19:43
J'ai eu le question 20:
- donner les deux types de réseaux et leurs avantages et incovénients. et
- donner les méthodes de calcul de dimensionnement pour les deux types.

Comme sous questions:
- illustrer les réseaux par un exemple
- Que représente H et K dans Hx - Ha = Q1² (K1 L1 + K'1 N1)
- Donner les types de services d'une conduite (service en route, ...) et faire un petit schéma et comment calculer les pertes de charges sur ces conduites et donnez la courbe

question supplémentaire:
- à quoi sert un chateau d'eau?

voilà, n'ayez pas trop de craintes,si vous connaissez un peu, il donne des points

Si vous avez des questions n'hésitez pas

Post nº13 (id2137) envoyé par Noémie  le 12 Jun 2006, 17:06
Question 12: orifices dénoyés, hypothèses de base et équations générales et comparer avec les orifices noyés.

Alors il faut donc parler du début du chapitre 2. Pour les hypothèses, bien comprendre ce que c'est un écoulement à potentiel (j'ai pas très bien compris sa réponse!).

Ensuite la démo sur l'orifice dénoyé avec Bernoulli pour trouver la vitesse et le débit. Ensuite je lui ai retapé les démos sur les ajutage parce que sa question me semblait bien maigre et apparemment ca lui a plu, il m'a posé plein de questions et expliqué milles trucs genre pourquoi il y a un décollement de l'eau dans l'ajutage de type long (parce que la vitesse y est très élevée et donc la pression est négative d'où cavitation ou une histoire comme ca).

Puis on est passé à l'orifice noyé et la c'est tout bête aussi, comme dans le cours. Ensuite il m'a demandé de lui dessiner une vanne de fond et de calculer le débit ... la c'est facile il suffit de reprendre la vitesse trouvée dans l'orifice noyé et de multiplier par la section sans oublier le coefficient Cd et voila.

Et enfin toujours dans le cas de la vanne, il m'a demandé comment on pouvait savoir à l'avance si l ecoulement serait noyé ou dénoyé et la il faut regarder les conditions aval et il faut voir en fonction de la courbe conjugée, j'ai pas tout a fait compris!

Enfin voila beaucoup beaucoup de petites questions, j'en ai oublié plein mais meme si on ne sait pas répondre ce n'est pas tres grave, il est qdmeme pas mal généreux sur les points.

Post nº12 (id2130) envoyé par Jane  le 12 Jun 2006, 13:59
alors moi j'ai eu la question 5... Définir regime subcritique et supercritique et donner la différence entre pente forte et faible.

En fait, il faut lui retaper toute la partie sur l'énergie spécifique avec les démos pour les deux graphes et puis la demo de la pente critique. Aussi il pose des petites questions genre que représente le nombre de Froud (et surtout la racine), peut on avoir des ecoulements subcritique et a pente forte par ex (faut lui faire un shéma et lui montrer plus ou moins l'allure de l'axe hydraulique), quelle est la différence entre l'énergie en regime fluvial et torrentiel (dans le fluvial, il y a beaucoup d'energie potentiel, alors que dans le torrentiel, c'est de l'energie cinétique)...

Bonne chance...

Post nº11 (id2128) envoyé par muriel  le 12 Jun 2006, 13:07
question n°1 : parler de l'écoulement permanent uniforme, des energies et des pertes par frottement

Post nº10 (id2027) envoyé par Natacha  le 07 Jun 2006, 18:08
j'ai du expliquer comment évolue avec le temps le tassement primaire et secondaire, donner les essais nécessaire et les paramètres dont on a besoin.

Je ne sais pas très bien dire si ca s'est bien passé car il ne te contredit jamais pourtant je suis presque sur que j'ai dit des bétisses

Bon courage aux suivants
Natacha

Post nº9 (id1418) envoyé par guillaume  le 23 Jun 2005, 09:58
J'ai eu decrochement positif. C'est a peu pres la meme chose que l'exercie 1.4 avec quelques sous questions en plus.

Post nº8 (id1417) envoyé par David  le 23 Jun 2005, 00:15
Salut,

Petite question d'hydro en cette petite matinée bien sympathique.

Dans quels cas rencontre-t-on un écoulement graduellement varié ?

 Donner des exemples (genre changement de pente, réservoir avec vanne,…)
 Expliquer pourquoi graduellement varié (contrairement a rapidement varié)

Jusque la, ça va et puis

Donner l’équation qui donne la hauteur en fonction de x a partir des forces de frottement.

 C’est l’équation avec io,ie et le 1-Fr² au dénominateur, il faut l’analyser et donner les différents écoulements en fonction de la valeur du numérateur et du dénominateur (=,> ,< que 0).
 Pour Froude, ne pas se tromper sinon il vous demande ce que c’est et la c’est la merde. Dire que c’est la vitesse sur racine de gh, ça passe, mais quand il vous demande ce que c’est que racine de gh ????? Et ben en fait c’est la célérité (vitesse des ondes) donc en gros si la vitesse moyenne est plus petite que la célérité  fluvial sinon torrentiel.

Repêchage !

Deux réservoirs a des hauteurs différentes qui alimentent une vanne, trouver l’influence des hauteurs dans chaque bassin sur le débit.
 Tracer les courbes de pertes de charges repartie pour les deux canalisations et trouver que le débit du réservoir le plus bas est parfois nul (car les pertes dans la deuxième canalisation sont plus petites que la différence de charge entre les deux réservoirs)

C’est peut être pas très clair mais si vous avez des questions n’hésitez pas a demander

David

Post nº7 (id1408) envoyé par Trésor  le 22 Jun 2005, 15:19
s'lut à tous, ma question cet aprem: comparer la détermination de k par l'energie spécifique et par l'impulsion.
en fait,il faut lui montrer comment on détermine k par les 2 méthodes,tracer les graphes et savoir répondre au petites question, genre quand est-ce qu'on préferera utiliser la méthode de l'impulsion(calcul des forces extérieures, car les forces intérieures-energie spécifique- sont difficiles à determiner, que représente k, dans quelle situation de la vie courante peut-on voir k à l'oeil nu(une chute)?
n'hésitez pas à rebondir sur ce qu'il dit, à broder autour.

Post nº6 (id1406) envoyé par Elise  le 22 Jun 2005, 13:07
Salut à tous,

Ma question ce matin : Tout sur les réseaux de distribution. Différences, dans quel cas on utilise tel ou tel réseau, comment on les calcule, à quoi faut-il faire attention.
Il est très gentil. Les numéros des questions ne sont plus les mêmes que l'année passée donc si ça se trouve il aura changé de vous à nous. Si vous voulez quand même tenter, moi c'était la 20.(sur 25)

Elise

Post nº5 (id546) envoyé par Bruno  le 12 Jun 2004, 14:27
Q1 : Définir la hauteur critique à partir de l'équation de conservation du mouvement. Définir les forces en action (eau, frottement et hydrostatique). Plein de petites questions annexes entre autres au sujet de l'impulsion I

Q2 : exercice sur l'ajutage.

Je n'ai pas très bien compris sa manière de coter...

Bruno.

Post nº4 (id534) envoyé par olivier  le 11 Jun 2004, 18:38
Salut
j'ai eu la question 14 : dire ce que vous savez sur les reseaux ( ce que c'est, quelle type (maillé ou non ), ils ont quoi de different ( calcule, utilité, ...),...)
Puis il m'a donné un exercice de reseau : avec un reservoir en hauteur puis une canalisation qui part du bas du reservoir et descend jusqu'a un autre point puis remont et fini par redescendre pour finir a l'air libre.
Pour ca c'est tout simple on utilise Bernou. entre le dessu du reservoir et la fin de la conduite et on n'oublie pas les pertes de charge ( lineaire et ponctuel), apres les hypotheses adequoite ( patm = 0, presion est la meme au debut et a la fin, regime permanant, diametre des tubes constant ...)
ce qui permet de trouver la vitesse en fin de canalisation, attention il demande comment on determine Lambda et de quoi il depend ( il depend de la rugosité et de Re meme si on le neglige pour les calcules donc il faudra verifier qu'on pouvait le negligé ...)
Pour finir le point de la conduit qui remonte peut avoir des problemes de depression donc il faut l'expliquer, et il demande comment on peu le regler, la solution qu'il attend est d'augmenter les sections des tubes avant le point car ca diminue la vitesse donc les pertes de charge donc la depression mais comme on doit refermer la ligne au point extremiter on doit diminuer la section de la partie qui suit le point extremum ce qui augmente les pertes de charge et compense celle qui avait disparue par l'augmentation du diametre ou si c'est pas possible mettre un disipateur d'energie ( ca porte un autre nom mais je sais plus le quel c'est un truc qui diminue la pression )
Voila c'est tout pour cette question, je la trouve assez simple et il cote bien si on a deja ecrit la pluspart des truc au tableau ou qu'on justifie nos choix directement ( c'ets surtout les justification qu'il attend, le pourquoi des choses ou des choix qu'on fait).
A+
O.K

Post nº3 (id532) envoyé par alex  le 11 Jun 2004, 17:58
j'ai eu comme question: déterminer l'axe hydraulique lorsque le fond d'un canal présente une bosse. On considère l'energie spécifique constante.
j'ai fait comme dans le cours pour les axes hydrauliques en utilisant la relation liant iw à io,ie et dEs/dh.si on part de la définition de Et, on a Et=zo+Es avant la bosse et Et=(zo+dzo)+Es au milieu de la bosse, or par hypotèse Es=cst =>pour moi Et varie avec x mais il m'a alors dit que j'avais inventer le mouvement perpétuel et que Et devait être cst et que la bosse crée une chute de Es => si on regarde le shémat de Es en fct de h, on voit que pour un écoulement fluvial il y a une baisse du niveau d'eau et inversément pour un ecoulement torrentiel!!!
Je ne suis pas d'accord avec son explication car on suppose dans l'énoncer que Es est cst suivant x (j'ai même demandé confirmation) => pour moi on ne peut pas faire l'hypotèse que Es est constant suivant x!!!
désolé de ne pas vous savoir vous aider plus sur ce coup là.
il m'a alors dit qu'il me mettait 9/20 et m'a demandé si je voulait une question de rattrapage. j'ai alors eu comme question supplémentaire de calculer le débit total d'un canal à sections composées, c'est comme dans les notes.Il m'a alors finalement mis 12/20.
Bon courrage à tous!!
alex

Post nº2 (id491) envoyé par Ben (oît)  le 09 Jun 2004, 20:11
Désolé d'écrire tard, mais y a un autre suspens pour demain.. Et de tte façon, vous allez pas faire hydro ce soir, si? Enfin, voici ce que j'ai eu à l'oral d'hydraulique ce matin du 9 juin 04 (9h50, c'est lui qui l'a noté ;-)) :

QUESTION 20
- Un réservoir (section 1) déverse dans une conduite (section 2), au bout de celle-ci il y a un rétrécissement (section 3) et une turbine.

Quelles sont les vitesses en 2 et en 3, ainsi que la puissance max développée par la turbine? Tracer également la ligne piézométrique..


=> écoulement en charge, Bernoulli entre 1 et 3, lui parler des pertes réparties (qu'est-ce c'est lambda, dépend de quoi [rugosité mais surtout écoulement => reynolds, la formule? quel écoulement dans les conduites => on fait hypothèse turbulent et on vérifie après...]), pertes localisées négligeables, puis équation continuité entre 2 et 3 (débit constant car écoulement permanent) => on exprime U2 en fct de U3 que l'on remplace alors (U2) dans l'éq de Bernoulli => on a U3, puis U2..
La puissance je savais pas trop, je lui ai donc mis une équation dimensionnellement correcte (enfin je crois) et il m'a dit que pour lui la puissance dépendait du débit et de la charge, avec la masse spécifique qui intervient pour les dimensions..
La ligne piézo = h + p/(rho g) (il était content), je l'ai pas vraiment tracée, j'ai juste deux points particuliers (section 1 = H et section 3 = 0, car patm prise à 0) et j'ai expliqué l'allure.. Il m'a demandé et si on ajoute les "énergies cinétiques" (à peu près ça comme expression) => ligne qui descend moins, la différence avec l'horizontale en 3 est la perte de charge répartie..

Voilà je crois que c'est à peu près tout.. Il donne des valeurs numériques, mais on ne sait pas les utiliser donc pas de panique.

On prépare sur tableau pendant le temps qu'il nous faut j'ai l'impression.
Il était pas si méchant finalement, mais faut savoir lui répondre certains trucs "en direct". Il n'est pas non plus très amical..

J'ai sûrement oublié des trucs, demandez seulement..

Bon courage à tous

ben

Post nº1 (id479) envoyé par fred  le 09 Jun 2004, 11:21
Coucou

voilà copmment ca se passe:

il en intérroge deux à la fois. On a le temps de préparer sur un tableau.

On pêche un petit papier, il y a moyen de lire le numéro à travers les feuilles, moi j'ai eu la question 10.

Expliquer ce qu'est un déversoir à paroi mince, les 4 types d'écoulement diffénts et écrire l'équation qui donne le débit passant au dessus du réservoir. J'ai grosso modo retapé ce qu'il y avait dans le cours avec dQ=... et l'intégrale et le coefficient de débit....
Pendant ce temps, il travaille tranquille sur son pc...
mais quand vous lui exposez votre question, il demande des pourquoi un peu partout... Je ne me souviens plus de toutes ces questions telmlement il en demande...

Il m'a demandé pourquoi on avait un nappe adhérente? donne la différence par rapport à une nappe libre...

il parait que c'est pcque il y a une dépresion et que l'eau est aspirée

à partir de quand on a un deversoir mince?, fais le schéma du déversoir en son sommet et explique l'influence de l'épaisseur...

comme je ne savais pas, il m'a dessiné un trapèze au tableau avec de l'eau qui coule dessus et il m'a demandé à quoi çà me faisait penser

Pour l'équation du débit ,il m'a dit que je ne devais pas retaper les équations comme çà, il faut lui faire Bernoulli et donner toutes les hypothèses!!!!!!
IL parait que le fluide doit être irrotationel et à 'potentiel de charge' je crois mais je ne suis plus sur...
Je me suis un peu embrouillé dans les hauteur d'eau alors il est pas content.IL vous demande souvent si on certain de notre réponse(on se croirait à qui veut gagner des millions...)
il y avait encore plein d'autres questions. IL parait que c'est ce qu'il a dit au cours (je crois que s'était le cours de la semaine de récup où j'était pas allé alors je savais pas trop répndre....)

après il m'a dit que c'était bof et m'a demandé si voulais une question supplémentaire pour me rattrapper ou si on en restait là, j'ai dit oui....

et il m'a donné un exercice avec une vanne levante comme ceux des tp où je devais expliquer les différents types d'écoulement et déterminer l'influence de l'ouverture sur l'écoulement avec les hauteur critiques, uniformes et la ligne d'eau et le ressaut, il fallait envisager les différents cas possibles...
Quand j'ai eu fini, il a encore posé des questions du genre 'qu'est-ce-qui se passe si on augmente le niveau aval', ou 'est-ce que le ressaut peut dépasser la vanne levante? oui mais alors la foirule Q=racine(2gH) n'est plus valable car le ressauit est noyé...

En gros l'exo ça allait mais il a duré 3/4 h et ap^rès il m'a dit qu'il me mettait un point de plus pour l'exercice et j'ai encore du dire merci...

Au niveau de la cote, c'est pas le père damien, il n'est pas trop généreux mais ça va... Il donne la cote de l'exam mais pas celle des exos...

Ne vous inquiétez pas, il ne rigole pâs beaucoup mais il n'est pas vraiment méchant et il ne mord pas!

Bonne merde à tous et à demain


oraux.pnzone.net - infos - 54ms