Site des Oraux

Electricité appliquée 2004 (38) :: post
Années :: 2005 :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: Toutes

Post nº38 (id681) envoyé par Olivier R  le 23 Jun 2004, 11:03
- MAS : déterminer Cem en fonction de g.
- Répartition de la puissance dans un réseau en fonction de la charge.
- Diagrammes circulaires
-

Post nº37 (id678) envoyé par Jonathan  le 22 Jun 2004, 18:49
Question n°1
*************
Composantes de Fortescue savoir expliquer à quoi ca sert, quand est ce qu'on l'utilise, comment peut-on l'appliquer à un calcul de courants et tensions triphasés désquilibrés (cf cours). Comment peut-on calculer l'impédance homopolaire, direct et inverse d'une ligne de 10km par exemple : expliquer qu'on place une tension homopolaire/direct/inverse à l'entrée de la ligne et qu'on connecte les 3 phases au neutre à l'autre bout de la ligne ensuite on mesure V et I à l'entrée et on en déduit le Zo/Zi/Zd. Quelle est l'impédance direct de la MAS : c'est l'impédance totale du schéma équivalent, est ce que ca change en inverse ? oui car le glissement change et donc µ²r2(1-g)/g change donc l'impédance totale du schéma équivalent change également. Expliquer les conditions de diagonalisation et pourquoi dans une ligne Zd=Zi en général. Il m'a aussi fait faire un petit exercice dans lequel il m'a dessiner trois tension déséquilibrées et il m'a dit qu'on connectait ca au primaire d'un transfo Ynd et qu'on laissait le secondaire ouvert : ordre de grandeur du courant et schéma équivalent (cf le schéma du transfo triphasé en homopolaire direct et inverse sans l'impédance 3Z donc les trois circuits ne sont pas connectés).

Question n°2
*************
Comparaison des caractéristiques mécaniques du moteur à courant continu shunt et série. J'ai dessiné les deux caractéristiques et j'ai expliquer que la plus grande différence c'est la variation de la vitesse avec la charge dans le série et pas dans le shunt. Savoir expliquer le look des deux caractéristiques (verticale et hyperbolique), expliquer à quoi sert chaque moteur, comment inverser le sens de rotation, freiner. Il m'a aussi expliquer que si on utilise un moteur série pour un train, alors en descente on a intérêt à prévoir une connection qui permet de passer de série à shunt car si le -C est trop faible le moteur s'emballe. Expliquer physiquement ce qu'il se passe avec les diminutions et augmentations de flux dans les MCC.

Voilà, bonne chance à tous.

Post nº36 (id675) envoyé par Benoît  le 22 Jun 2004, 17:10
Moteur asynchrone, on a parlé de presque tout sauf du diagramme du cercle
pas eu de deuxième question car g trop trainé avec la première ms g qd même eu 12 pour l'oral

Post nº35 (id674) envoyé par Caribou  le 22 Jun 2004, 16:27
il a demandé fortescue et tout ce qui en decoule + application au MAS
et ensuite C=f(omega) expliquer pq c une verticale (physiquement) (jonathan tu as eu une bonne premonition...)

Post nº34 (id673) envoyé par alexis  le 22 Jun 2004, 16:15
J'ai du parler du graphe couple en fonction de la vitesse de rotation pour les moteurs courant continu (shunt et série)en supposant que je connaisse toutes les valeurs de résistance inductances etc... On commence par les équations, là il demande la signification de tous les termes de toutes les équations. Pour le graphe, il faut expliquer l'allure de la courbe et ce qui la fait changer.
Il pose aussi des questions supplémentaires sur les équations comme par exemple comment relier les grandeurs électriques aux grandeurs mécaniques ou encore, on a un facteur K qui apparait dans 2 équations, es-ce que c'est le même et pourquoi.

Post nº33 (id660) envoyé par Victorious  le 21 Jun 2004, 17:44
Des questions qui sont déjà revenus ( éventuelmt posées après moi, mais postées avant moi:) ):

1°) Comment établir le schéma équivalent d'un transformateur?
( Qu'est psi tout d'abord? Quelle différence entre le flux totalisé et un flux de dispersion? )
On part du chap. 3, p.17 env., on établit le 1er schéma avec les L1 et M. Pq ne se limite-t-on pas à ce schéma, pq en établir un autre?
-->Dans celui-ci, les inductances peuvent avoir une valeur négative, ce-qui n'est pas très physique.
Puis pour le schéma avec les réactances de dispersion: quelle est la valeur usuelle de k?
--> Ds le fer, même pas 0.95, mais carrément 0.998, donc quasi 1.

Qu'est-ce qui change dans notre developpement si les spires ne sont pas confondues?
--> psi n'est plus égal à N*(phi), on peut tjs utiliser Psi = L*i, mais L n'est plus linéaire, donc en gros il n'y a rien qui change ds notre développement, juste les valeurs des L, M.
Les ordres de grandeur: les réactances de dispersion (X1,X2) sont plus grandes que les résistances des pertes Joule (R1,R2) car les constructeurs des transfos essaient de minimiser les pertes, et puis si jamais il y a un court-circuit, les courant ne sera plus limité que par les réactances - elles ne doivent pas être trop petites non plus.
Qué pasa si l'on applique 20kV à un transfo de 15kV?
-->A partir d'un moment, le flux n'augmentera plus car saturation, donc à cause de V = R*I + d(psi)/dt, c'est le courant qui augmentera, et paf le transfo.
Expliquer saturation, les pertes fer ( = pertes par hystérèse et par courant de Foucault). Hyst. - %lle à la fréq, et Foucault - %el au carré de la fréq. Why? -->voir Grenez.

2°) Sans prévenir, il change de thème et demande ce-qui se passe s'il met le pied sur la charge d'une machine à courant continu.
Cr augm, donc vitesse diminue, donc fém induite e diminue si le courant d'excitation Ie reste cst. Est-ce qu'il reste cst? 5 minutes de réflexion et d'hésitation --> finalmt, il reste cst, donc c'est Ia qui augm ( et plus fort que e à cause de la valeur de la résist. ), donc couple augm. et atteint sa val initaiale, alors que la vitesse n'a même pas eu le temps de bien évoluer.

3°)Et finalment, comment créer le déphasage de tension dans une ligne.
Ah, vous n'avez pas fait cette partie (fin du chap 12)? Si si je l'ai vue au cours. Je peux montrer les slides, je dois les avoir ici.
Bon, alors on va feuilleter votre cours et vous interroger sur le dernier truc où il y a encore des notes: diagramme circulaire.
Quand le consommateur utilise une puiss active Pr, il consomme forcément aussi une certaine puiss réctive Qr - et on se situe dans la zone hachurée, je ne sais plus quelle page, autour de 12.45?
Or, si l'on veur garder la tension Ur cste, il faut une valeur de Qr qui correspond à Pr sur le cercle --> on doit donc fournir une puiss réactive, le plus svt négative, car le consommateur consomme généralmt un Q positif (par toutes ces machines inductives comme MCC, MAS...)
Et cmt fournir un Q négatif? Avec des capacités dans la ligne, par ex.

Alors, monsieur Gousselnikov, on va en rester là pour cet examen.
( Gloups, qu'est-ce qu'elle veut dire cette phrase? )
C'est bien, je vous remonte à 12 à partir de votre désastre d'écrit,
voilà.
Et c'est vrai ce-qu'on dit, il met bien les pts, même si il doit bcp expliquer lui-même.

Désolé d'avoir fait court,
pouvais pas me permettre de faire long.
Bonne merde.

Post nº32 (id657) envoyé par Sam  le 21 Jun 2004, 16:34
1)Etablir le schéma équivalent d'un transformateur monophasé.

Je lui ai fait répéter deux fois la question pour être sur de pas me tromper. Bon ben on repart de la p 3.17 jusque 3.27 en ajoutant chaque élément au fur et à mesure. Il pose plein de questions. On donne peu de réponses (dans mon cas). IL a demandé la différence dans la branche de magnétisation si ct du fer. Je lui ai dit que le µ variait et que ça changeait la valeur. IL demande l'ordre de grandeur des éléments les uns par rapport aux autres. Comment on modélise les courants Foucault, c koi?
C pas très commode je trouve, il est pas méchant, mais quand je donnais une réponse, il faisait pas trop de commentaires, je savais pas si je disais une grosse connerie ou un truc bien intelligent.
Après 20 min, il devait en peu en en avoir marre d'entendre les mouches voler dans son bureau alors, il a enchaîné sur la deuxième:

2)Yspass koi si je mets mon pied sur l'arbre d'un MCC?
Ben c comme il avait expliqué au cours(encore fallait il le comprendre à ce moment là).
Cr augmente, vitesse diminue (ça prend du temps),qque chose se passe
e diminue, donc Va = e + Ra Ia,Va cst,
Ia va augmenter jusqu'à compenser la perte et on va alors retrouver rapidement l'équilibre. Au final la vitesse a peu changée.

Au bout de ces 30 min, il me dit: "votre cote est très moyenne(je m'attends au pire évidemment), ça vous fait donc 12/20". Ca va, on ne s'en plaint pas, plus jamais d'élec dans ma vie avec cette cote, on peut appeler ça une bonne nouvelle(pour ma part).

Post nº31 (id653) envoyé par alain dewagter  le 21 Jun 2004, 10:39
1) comment calculer le couple pour chaque moteur qu'on a vu.
(méthodes, principes, bilan de puissance,...)
2) ensuite de lui expliquer tout tout tout sur la page 3.55 ...(je ne savais pâs qu'il y avait tant à dire) surtout la partie en passant par fortescue, et comment établir le schéma homopolaire en fonction des différents couplages. (étoile,triangle , avec ou sans neutre)...
mais sinon faut pas vous inquiéter car même si vous hésitez, il réfléchit avec vous pour vous relancer...
Bonne chance. ;-)

Post nº30 (id652) envoyé par Sandrine  le 21 Jun 2004, 10:34
Bonjour tout le monde!

Alors voici ce que j'ai eu.
Il m'a fait un petit dessin qui n'était rien d'autre que celui de la p 2-22. Il m'a demandé comment on pourrait savoir la tension aux bornes de la spire.
Je lui ai expliqué le principe puis dit qu'il y avait deux méthodes. J'ai du lui expliquer les deux.

Pour la méthode des champs, y'a juste que le champ il est bien radial dans l'entrefer.

Pour la méthode des circuits, il m'a demandé si les hypothèses de dispersion négligeable et de système linéaire étaient ok.
Dispersion négligeable car perméabilité du fer beaucoup plus élevée que celle de l'air. Pour le système linéaire, ben dans le noyau magnétique c'est pas linéaire mais comme il y a un entrefer ici, tout les ampères-tours sont concentrés dans l'air et donc c'est bien linéaire.
Une fois ça expliqué, je suis arrivé à la fin de méthode des circuits. Il m'a demandé si le résultat qu'on obtenait était le même que celui qu'on obtenait par les champs, c'est oui bien sur. Pourquoi? car M=psi(r)/i(s). i(s) constant et d psi(r)/dbèta = lRB. Il m'a montré ça sur le graphe de B(bèta).

Alors après il m'a demandé comment on faisait pour obtenir une tension continue; donc c'était parti pour collecteur-balai...
Il m'a demandé comment sur une machine à courant continu on faisait (moi parler très bien français!). Il fallait lui expliquer avec plusieurs spires en série. Il m'a demandé comment était le courant dans une spire. Comme elles sont en série, c'est le même courant dans toutes les spires; Et au fait ça fait un échelon je sais plus bien pourquoi. Il m'a embarqué avec le schéma p 4.36

Puis on a un peu parlé de la commutation.

Après, il m'a dit qu'on allait en rester là car il allait pas trop embêter les petits chimistes :-)

Enfin, bref c'était la dernière fois de ma vie que je faisais de l'élecccccccccccccc!

Bon travail à tous les courageux qui comme moi ne sont pas encore en vacances!

Sandrine

Post nº29 (id645) envoyé par Edmond  le 20 Jun 2004, 11:50
1. "pour une MAS, dites moi comment varie le courant en fonction du glissement lorsque la tension statorique est maintenue constante..." j'ouvre mon cours à la page "diagramme de cercle" et là, il demande la signification de tous les éléments du schéma équivalent et les ordres de grandeur en pu, les fractions des courants qui passent dans chaque branche et la valeur de la résistance mu²r2(1-g)/g en fonctionnement nominal ("1pu" il me demande pq -> pcq la resistance represente la puissance electromecanique dissipee au rotor et en fonctionnement nominal c'est la puissance nominale) puis on revient au diagramme de cercle, pourquoi "cercle", étapes à suivre, signification des termes dans les équations, ordre de grandeur du courant à vide, etc...

2. puis il me demande, en regardant sur le diagramme de cercle, un avantage en fonctionnement normal -> le cos phi et pourquoi c'est un avantage il m'a demandé si on facturait le cos phi, la puissance réactive, à quoi étaient dues les chutes de puissances dans les lignes (aériennes) en lui donnnant les hypothèses simplificatrices des lignes aériennes, quels moyens sont à la disposition des utilisateurs et distributeurs pour éviter des chutes de tensions significatives...

3. il me dit "vous etes a la tete d'une grande entreprise de distribution d'éléctricité et vous devez installer un nouveau parc de centrales de production que faites-vous ?" là je lui parle des différents types de centrales, pour quels types de puissance on les utilise (puissance dont on a tout le temps besoin, puissance qui fluctue, puissance lors des heures de pointes) il me demande pourquoi on n'utilise pas des centrales nucleaires pour le surplus de puissance lors des heures de pointes -> couts à l'investissement enfin tout ca c'est dans le ch10.....

voila...

Post nº28 (id644) envoyé par *Micol*  le 20 Jun 2004, 01:41
1) TFO
il m'a déssiné un noyau magnétique à trois colonnes, avec la colonne du milieu entourée par des spires aux bornes desquelles on applique une tension V. Il demande "comment est ce que je peux savoir quel est le courant i qui circule dans mon conducteur?"
Alors là il faut commencer avec v= Ri + dphi/dt. Avant qu'il ait le temps de dire quoi que ce soit, il faut lui dire que pour la facilité des calculs, on va négliger la résistance du conducteur. Il demande si ça induit une grande erreur d'estimer ça ("eeeuuuuhhh non sinon on l'aurait pas fait je suppose") et puis il dit qu'en effet, ça fait une erreur d'un pour mille, ce qui est génial.
Puis il demande "donc si V est de la forme d'un cosinus, comment sera le flux?" donc le flux sera sinusoïdal, ce qui est équivalent à dire qu'il sera un cosinus déphasé de -90° par rapport à la tension.
"Oui mais ceci nous donne toujours pas le courant mademoiselle"
"j'y arrive, j'y arrive"
Si on était dans l'air, on aurait eu une relation linéaire entre B et H, qui sont proportionnels à phi et i ("comment sont-ils liés?" "phi = integrale de B.dS et integrale de H.dl = N.i" et puis il demande de lui montrer où est le dl et le dS sur le superbe dessin qu'il a fait) mais comme on est dans un noyau magnétique, la relation entre B et H n'est non seulement pas linéaire mais elle n'est meme pas univoque. Là il faut parler de cycle d'hysterese, lui dire que si la relation entre eux était linéaire, le courant suivrait la courbe sinusoidale du flux parfaitement, mais comme elle ne l'est pas, elle la suit tres vaguement. A ce courant il faut ajouter le courant des pertes, qui est en phase avec la tension.
"Comment modéliser ça par un schéma équivalent?"
Le courant des pertes, étant en phase avec la tension, est modelisé par une resistance. Le courant de magnétisation, étant déphasé d'un retard de 90° sur la tension, est modelisé par une inductance.
"Pourquoi une inductance déphase I de -90°?" V=jwL.I montre bien que V est décalé de +90° par rapport à I.
"Il faut les mettre en série ou en parallele? Pourquoi?" en Parallele, car en parallele les courants aux bornes des deux elements (resistance et inductance) s'additionne (ce qui se voit bien sur le graphique du courant en fonction du temps) alors que s'ils étaient en série, les courants qui passe dans ces elements serait le meme, et c'est justement ce qu'on ne veut pas (la réponse est évidente, je sais pas vraiment pourquoi il pose la question, mais il n'a pas laché tant que je ne lui ai pas dit que les courants s'additionnent que dans un montage en parallele)
Puis il lance une petite discussion sur ce qui a été vu au labo sur le transfo, il parle des harmoniques deux, de la saturation, etc. C'est surtout lui qui a parlé, j'ai essayé de caser un mot dès que je pouvais, mais je casait souvent un petit "ah, donc on est d'accord" qui lui donnait l'impression que c'etait moi qui avait tout dit.
Même que vous avez droit au notes, si ya des choses que vous savez dire sans regarder dans les notes, c'est franchement mieux. Quasi tout ce que je lui ai dit je lui disait par simple reflexion, alors que c'etait écrit juste à la page suivante.

2) Load Flow
"qu'est ce qu'on connait, qu'est ce qu'on ne connait pas, comment on fait pour le connaitre, combien de solutions possibles, quel est le probleme de la résolution et de nos hypotheses, pourquoi le jacobien, c'est quoi newston-raphson, pourquoi une infinité de solutions?"
donc parler des P et Q qu'on connait, les V et I qu'on ne connait pas, mais qu'on les regroupe de façon a avoir que les V comme inconnues. il y a un probleme avec les hypotheses, on a dit qu'on connaissait tous les P et les Q, mais si c'etait vrai, alors on connaitrai les pertes, et donc on connaitrait le courant, donc on n'aurait pas de probleme! Comme quoi, c'est très présomptueux de notre part de se dire qu'on connait toutes les puissances de tous les noeuds. On choisi donc un point où on décide qu'on ne connait pas la puissance, on impose une tension unitaire, et puis on sais résoudre le probleme qui a 2n-2 inconnues et 2n-2 equations pour les trouver. Newton-Raphson, par itérations de dérivation on trouve le point recherché. Infinité de solutions car chaque déphasage de la solution est également une solution.
Bon, je ne connaissait pas grand chose au chapitre 13 (je vous l'avait dit ;)) donc c'est surtout lui qui a parlé et moi qui rajoutait des "oui evidemment" quand je pouvais.
Il m'a mis 13, il faut croire qu'il était assez content de s'entendre parler :D
En passant, il m'a rassuré en me disant qu'à la délibé il ne tiendront pas trop rigueur des mauvais points en thermo si ça a été catastrophique pour tout le monde. Parlez lui en si vous sentez que vous aurez une seconde sess à cause de thermo, plus il en entends parler (lui ET les autres profs) plus ils seront gentils en délibé.
(désolée pour la tartine)

Post nº27 (id643) envoyé par Denis  le 19 Jun 2004, 20:21
Voilà, alors Maun est très sympa à l'oral... (car je suis tombé sur de chouettes questions)

QUESTION 1:
Moteur à courant continu: Expliquer la réaction d'induit. Comment est répartie l'induction, comment contrer cette réaction d'induit, etc bref en long et en large. Puis il dévie la conversation, parle de pleins de trucs plus ou moins compréhensibles, et pose la question suivante: "Et si maintenant en tant qu'ongénieur tu étais amené à devoir dimensionner le moteur d'une voiture électrique, quelle serait la démarche que tu appliquerais?"
Ma Réponse:
Vitesse doit pouvoir varier beaucoup (de 0 à 100km/h par exemple)
-> MCC
Ensuite on peut jouer que sur deux paramètres: le rhéostat de démarrage au rotor et le rhéostat d'excitation. En régime à priori le rhéostat de démarrage est court-circuité donc on joue sur celui d'excitation. Pour accélérer, il faut un couple plus grand, donc ie plus grand donc on diminue le rhéostat. Mais problème: à l'excitation, le courant circule dans une inductance, or celle-ci s'oppose aux variations brusques de courant. Donc si l'utilisateur appuye sur son accélérateur, il y aura un temps de décallage (1 seconde environ dixit Maun). Bref...
Réponse de Maun:
On joue sur le courant au rotor en fait, et pas à l'excitation. L'effet de l'inductance au rotor est moindre que celui à l'excitation. Cependant on augmente de ce fait le courant ia et donc la réaction d'induit, et [...]
Le reste c lui qui explique car c pas dans le cours

QUESTION 2: COMPLEMENTS
Transfos triphasé à trois colonnes étoile neutre - triangle. Donner les tensions et les courants qui circulent (en grandeur réduites pour les courants pour avoir une idée) sachant que le transfo est reliée à une source déséquilibrée et que le secondaire est laissé ouvert.
Réponse:
Utiliser Fortescue puis expliquer le transfo triphasé d'ordre direct et inverse (cf cours) et pour l'homopolaire discuter les schémas avec les interrupteurs. Il demande à savoir les ordres de grandeur pour le pu.
Attention, si le transfo est à trois colonnes -> flux forcé -> donc le flux homopolaire se referme dans l'air -> Xmo très faible et Io très grand.
Sinon, pour l'ordre de grandeur de Xm pour une MAS, c à peu près 3 pu donc le courant dans la brache de magnétisation d'une MAS est de 1/3 pu, donc pour un tfo c beaucoup plus faible pour I. I pour le direct ou l'inverse est de environ 0,01 pu bref très faible...

Voilà courage à vous tous qui n'êtes pas en vacances...
Maun est très sympa, ne sourit pas beaucoup, mais écoutez ce qu'il vous explique, c'est de toute façon un oral où IL parle plus que VOUS. Et ce n'est pas pour cela qu'il ne vous donne pas de points... (et que ceux qui ont raté les exercices ou les labos se rassurent, il ne cote visiblement pas en fonction de cette évnetuelle "réussite"... :-) )

Post nº26 (id638) envoyé par Nyko  le 19 Jun 2004, 14:53
Mes questions de ce matin : transformateurs triphasés en régime équilibré et déséquilibré (schéma équivalent, comment varient les impédances homopolaires, directes et inverses suivant la construction du transfo (i.e cuirassé, à colonnes), expliquer le racine de 3 et le déphasage de 30° dans le schéma équivalent, courants homopolaires en fonction du couplage) et le moteur asynchrone (comment on trouve la courbe Cem=f(Omega), comment on trouve I2, pourquoi on utilise le moteur dans la zone linéaire de la caractéristique, comment trouve-t-on la puissance développée par le moteur, diagramme du cercle) et voilà. Il est très sympa et dès que ça sort pas il vous explique et vous restez bouche bée car le truc sur lequel vous vous êtes cassés la tête pendant trois heures la veille ça vous paraît tout à coup idiot. Il cote réglo voire sympa.

Post nº25 (id634) envoyé par Laurent  le 19 Jun 2004, 13:41
Alors mes questions d'hier:

1) Le diagramme du cercle (puis ca a dévié sur le schéma équivalent du MAS, là il m'a demandé la signification de chaques éléments, ordre de grandeurs, etc...)

2) Question sur le complément, que peut on faire quand on a une chute de tension sur une ligne?

Post nº24 (id628) envoyé par Jeremy  le 19 Jun 2004, 11:17
expliquer schema equivalent d'un transfo monophase
principe de fonctionnement d'un transfo triphase alimenté par une source equilibrée. parler des differents modes de couplage. comment deduire que le rapport de transfo (mhu) est modifié ou non d'un facteur racine(3). comment deduire le dephasage angulaire .
transfo triphase avec source desequilibre. resolution avec composante de fortescue. parler des schema equivalent direct, homopolaire, inverse.

caracteristique C=fct(omega) d'un MAS. pourquoi la caracteristique est lineaire pour un glissement proche de zero.

Post nº23 (id625) envoyé par Carioca  le 19 Jun 2004, 09:31
Deux méthodes habituelles pour les moteurs: circuit et surtout champs (bien connaitre toutes ces foutues règles de l'electromagnetisme qu'on a déjà oubliées:) et ligne en pi, où il demande pas mal de détails, genre pk c'est mauvais d'avoir du Q (c'est pas un bête jeu de mot...)
Sympa mais un peu juste niveau points mais bon, c'est les vacances quand même!!!!!!

Post nº22 (id621) envoyé par anonyme  le 18 Jun 2004, 18:27
Il m'a demandé tout sur la réaction d'induit ("faites-moi un panorama"...)

Ensuite il m'a demandé d'expliquer ce qui se passe si on diminue le courant d'excitation.

Post nº21 (id418) envoyé par William  le 18 Jun 2004, 15:20
Hello,

Il m'a demandé de parler de la composition du MAS, et d'expliquer comment prenait naissance le Cem qui le faisait tourner.
Ensuite il m'a demandé de lui exprimer l'expression analytique de ce couple Cem (faire un bilan des puissances, c dans le cours) et puis de déterminer la courbe caractéristique Cem = f(Omega_r).

Il est sympa comme tout, et nous apprends plein de choses

PS : les pertes par dispersion, ça n'existe pas (pour ça que n'apparait pas dans le bilan des puissances) car le flux de dispersion (bobines) n'induit aucune perte en terme de "Watt". Voilà ;-)

Post nº20 (id602) envoyé par Karim  le 17 Jun 2004, 16:17
j'ai eu réaction d'induit expliquer et aussi l'équivalent ds la machine asynchrone donc lui parler du champ tournant et des tensions et courants triphasés etc ...

ensuite pr mcc C en focntion vitesse graphe ds le cours et expliker pkoi c'est si vertical il ma expliké avec les paramètres ki variaient, leur influence et leur ordre de grander et voila c tt

ps: il aime bien les ordres de grandeurs

Post nº19 (id598) envoyé par Isabelle  le 17 Jun 2004, 15:10
Coucou,

g eu MAS comment démarer plus parler de cage a ecureuil.
et MCC, cmt trouve e expliquer la demo et tout les termes, plus parler de l'influence de la reaction d'induit.


Post nº18 (id595) envoyé par Bruno  le 17 Jun 2004, 13:04
1/ DYNAMO : un peu tout baratiné, tension continue, etc (partie 4.1 du sylabbus
2/M.A.S. "classique" et à cage d'écureuil : comment faire démarrer

Il est sympa.

Post nº17 (id591) envoyé par Guinde  le 16 Jun 2004, 21:20
1)la réaction d'induit
2)les transfos

C'était pas mon truc, j'étais pas en forme, tout était laborieux mais il tire très bien les vers du nez. Bref, on a jamais été très loin dans le chapitre - y a un moment où il regarde sa montre et dit "c pas tout çà, mais..."

Rien de neuf à ajouter, sinon mon analyse de la situation: c du cake pour lui et pas pour vous, il verra toujours ce que vous avez pas compris, alors stressez pas il est tout à fait conscient qu'il fout les boules et il est très juste dans ses points.
Je garde ma moyenne d'année: 11 et en un jour et demi c tout ce qu'il y a moyen de faire évidemment. Pour ceux qui ont plus de temps, courage, chaque effort vaut des points!

Devant lui, tripotez votre cours à l'aise et le plus efficacement possible (signets, résumés -> excellent), pour lui c un outil dont on doit savoir se servir (même pour dire v=d(phi)/dt !)

Bonnes vacances à tous (c'est inévitable, on devra tous y passer à ces foutues vacances)(mouahahahah)

Post nº16 (id590) envoyé par nxs  le 16 Jun 2004, 20:06
Je tiens à dire qu'il est vraiment très sympa !!!!

mes questions :
1/ transfo triphasé: les couplages, le transfo monophasé, l'indice horaire, et les transformations de Fortescue ( appliquées au transfo-tri)
2/load-fload

autres questions de l'aprem :
- MAS, diagramme de cercle, schéma équivalent
- réactions d'induit, transfo simple

Bien conna^tre les interpretations et les schémas
et surtout cpas un cours qui se revoit en 1 jour ;)

Post nº15 (id589) envoyé par kris  le 16 Jun 2004, 18:40
une question sur les MCC:
- expliquer la réaction d'induit: cmt ça marche, inconvénients et sur quoi ça influe, pq les balais sur l'axe neutre, la commutation, qu'est ce qu'une dérivation,...
pour ma part les calculs l'intéressaient pas trop (juste le stricte minimum), il demande surtout d'expliquer en détail cmt ça se passe physiquement.

sinon pour dire un truc que personne n'a encore dit, il est assez sympa (et je suppose donc que pour qqun qui connait bien il est très sympa) et pas trop impressionnant.

Post nº14 (id588) envoyé par laure  le 16 Jun 2004, 16:37
la première question était sur fortescue (c'est quoi à quoi ça sert)les conditionde diagonalisation de la matrice d'impédance (valble pour les MAS? et pour les lines?) et les défauts monophasés sur les lignes, comment calculer l'impédance homopolaire d'un MAS et des petites questions comme la couleur d'un fil de terre et pourquoi les courant sont fort au démarrage d'un mas au stator et au rotor

la deuxième était sur l'optimalisation de la section (cahpitre 13) mais il n'a pas demander toutes les équations dans tous les détails, juste de dire qu'il fallait avoir un optimalisation économique entre le cout du cuivre et les pertes, qu'il fallait prendre le courant max et qu'il fallait prendre une sécurité par rapport au fils et leur température et encore les court)circuit.

voila il a cependant dit à la fin de l'examen que mes questions n'étaient pas faciles.

Post nº13 (id587) envoyé par SpArT  le 16 Jun 2004, 15:18
Q1:
Inductance monophasée à noyau magnétique, on applique une tension au bornes du contucteur, comment va varier le courant, à résoudre par la méthode des ciruits(linéaire) et celle des champs(non-linéaire) (3.7 à 3.12) + justifications, eq. maxwell, les graphes(3.3-7.
Attention, en effet il aime bien demander d'estimer les ordres de grandeurs: V = RI + d(PHI)/dt, équivalent en puissances(multiplier par I): RI2=pertes Joule faibles et la variation de flux 100 fois plus grande ("puissance utile")!!!

Q2:
Idem que Kuyn: MCC à excitation indépendante, on baisse de 5% de la tension d'excitation, si on a un couple résistant constant, comment varie la vitesse? elle augmente... pq?
Va = Ra*Ia + e = cste, ordre de grandeur:
110V= 10V + 100V = 15V + 95V =>la tension aumente de 5% mais le courant d'armature augmente de 50%!
or e=K*phi*(oméga)r, si la vitesse augmente, e augmente, d'où Ia diminue, etc...

Bon boulot...

Post nº12 (id585) envoyé par Kyun  le 16 Jun 2004, 12:41
1°) Utilité des composantes de Fortescue, expliquer dans le cas d'un défaut monophasé sur une phase A : savoir expliquer comment on fait, comment on obtient le schéma 1.4-11, savoir faire l'analogie entre les composantes de Fortescue et le schéma équivalent d"un moteur ( ex: MAS )

2°) MCC à alimentation indépendante: si on diminue la tension d'excitation de 5%, comment réagit le moteur ? Accèlère, ralentit, ....
rmq: pour les électromec, à partir de cette question, il s'est éloigné un peu du sujet et il a commencé à me demander la puissance d'un fer à repasser, d'un four, d'un aspirateur, d'une voiture. Il trouve que ce sont des choses que tout bon electromec devrait savoir. Si vous avez le temps, je vous conseille d'aller voir les caratéristiques de tous vos appareils ménager: cafetière, four à microonde, toaster, ...

Post nº11 (id545) envoyé par arf  le 12 Jun 2004, 11:10
Il m'a aussi tendu un papier et demandé de TOUT lui dire sur la reaction d'induit d'une MCC (c quoi, comment ca apparait, ca fait quoi, ca influence quoi, benefices, inconvenients, comment y remedier, etc etc).
Malheureusement on croit savoir mais il faut pouvoir tout lui expliquer dans les details à partir des principes de base et la on se rend compte qu'on a encore a apprendre. Pour moi la conversation a plutot dévié vers l'électromagnetisme car il a sentit que c t pas mon fort... mais bon quand on se plante il redonne chaque fois un petit cours explicatif.

Pour le complement, j'ai juste du lui parler du Load Flow (sert a quoi, les equations etc)

Jean-Claude n'avait pas vraiment l'air jovial en ce samedi matin sans etre mechant non plus, ca dure facilement 45min mais c'est lui qui parle le plus.
Faites gaffe a chaque mot que vous utilisez car si le terme ne lui plait pas c'est parti pour détailler!

Post nº10 (id544) envoyé par anonyme  le 12 Jun 2004, 10:29
memes questions que greg, 5 minutes plus tard....
Il m'a laché après une grosse demi heure, visiblement las de mes bafouillages, mais je sors avec des points.

Post nº9 (id543) envoyé par Greg  le 12 Jun 2004, 10:15
Tout d'abord, il me tend une feuille et me demande de lui donner le schéma équivalent de la MAS. Un peu perdu, je lui demande si je peux prendre mon cours, il me dit oui, limite en se demandant pq je le demande. Hésitez donc pas à l'ouvrir. ensuite j'ai commencé le raisonnement, machine à l'arrêt...jusqu'au schéma final. En fait on a parcouru tt la fin du chap 5, je lui expliquais tout le raisonnement pour arriver au schéma final. Ca a pris environ 40 min!!Il pose des questions partt, et attention, il faut TOUT pouvoir justifier (pq y a un mu², c quoi physiquement l'a ou la....plein de truc que je savais pas du tt). J'ai expliqué comme je l'avais compris, mais dans mon interprétation, y avait pas mal de truc faux ou un peu louche. A chaque fois il réexplique et on continue à avancer dans le cours. En fait j'ai appris plein de truc. Ensuite il m'a demandé de lui parler des déphaseurs angulaire (fin du chap 12 pour les EM). Sur les 500 pages, j'en avais laissé tomber 5, ces 5 là!!!je lui ai dit que je connaissais pas bien cette partie là, mais je lui ai expliqué à quoi ca servait. Ensuite, il m'a dit kon faisait ça avec des MAS... On a encore fait un détour sur le graph de Vr en fct de Pr et puis fini, après 1h!!!
Il est sympa et juste dans la côte. Je pense que si vous savez parler de tt ce qu'il y a dans le cours, que vous maîtrisez un minimum le sujet, vous resortez d'office avec la moitié.
Bon courage

Post nº8 (id494) envoyé par anonyme  le 10 Jun 2004, 06:45
j'ai eu une question sur le modele en pi, dans les lignes. Ensuite on a parlé (enfin surtout lui...) d'un certain shéma du chap 12; celui de la tension en fction de la puissance active à la charge (truc comme ca). Ceux avant moi ont eu 2 questions aussi, dont une sur les equations du load flow (a quoi ca sert, comment on résout...).

En tout cas, il est super cool ce type! Je me suis franchement bien marré, et il a vraiment pas essayé de m'enfoncer qd je me gourrais. "Et bien monsieur Delacroix, je me ferai un plaisir de continuer cet entretien dans 2 mois!" qu'i m'a dit.

Conseil: si t'as plus qu'un jour pour preparer cet oral, fait ca bien parce qu'apres, c'est du pain bénit!

Post nº7 (id487) envoyé par charlotte glotte glo  le 09 Jun 2004, 17:41
C'est chacun son tour...et quand c'est le tien, il t'emmène dans les caves...une fois installé, il pose sa première question :"j'ai un enroulement autour d'un noyau de fer, comment varie le courant??+pertes"

2ème question(EM) "explication de la fameuse courbe Ur en fct de Pr...Pkoi la tension peut etre plus grande au récépteur qu'au générateur+comment réduire la chute de tension+comment diminuer l'inductance de la ligne(est-ce possible?)...

Remarques: Il faut tout savoir expliquer et définir. Si ça va pas, il y va pas à pas...
Pour ce qui est de la note; le cours principal et le complément ne font que un!...
Bon boulot!

Il fait beauuuuuu...MY SUN HERE I COMEEEEEEEEEEE....Youhouuuuuuuuuuuuuu...

Post nº6 (id457) envoyé par anonyme  le 07 Jun 2004, 21:31
Tu rentres et il te pose la première question (il y a en 2 grosses). Il faut surtout pas hésiter à ouvrir son cours. Il est peut-être impressionant, mais vraiment pas méchant. En plus, qd on se trompe il réexplique tout.

Moi, je suis tombée sur le diagramme du cercle. Enfin, la question telle quelle, c'était plutôt : "tu as une machine asychrone alimentée en triphasée et la tension d'alimentation est constante. Je te donne tous les paramètres que tu veux, dis moi comment varie le courant consommée."
Il faut définir tous les termes. Il demande d'expliquer le shéma équivalent de la MAS, pq il ya a une résistance variable qui dépend de g (c pour mettre en évidence la perte électromécanique, là il vaut mieux revenir quelques pages en arrières où il fait un bilan énergétique pour lui expliquer ça). Pourquoi est-ce que ça donne un cercle : parce qu'on a deux vecteurs perpendiculaires dont l'hyp est un vecteur constant (relation entre V et I)
Si ce n'est pas clair, je peux le réexliquer une autre fois (qd j'aurais mon cours avec moi )

La 2d question : juste expliquer la condition de stabilité d'un MCC, je vous rassure, c'était une partie qui n'était pas à voir pr les non EM, mais vu que je ne le savais pas et que j'avais surligné des trucs, il a pensé qu'il avait vu au cours.

bonne m.... à vous

Post nº5 (id438) envoyé par Val  le 06 Jun 2004, 18:03
Il m'a demandé comment on pouvait obtenir la valeur du courant au stator dans un MAS. Réponse: diagramme du cercle bien sûr.
J'ai dû lui expliquer le schéma équivalent d'un MAS (bien savoir à quoi crrespondent tous les x et les Z) et ensuite la construction du digramme du cercle proprement dit.
Question à 5 cent: pourquoi le diagramme du cercle est un cercle? Parce qu'un demi-cercle est le lieu des sommets d'un triangle rectangle (cfr schéma page 5.53).
Quelques petites détours par la conservation d'énergie, pq il faut une différence de vitesse entre rotor et stator et enfin comment faire varier la vitesse (en modifiant la fréquence du réseau) et ce fut tout.

Bilan des courses: 12/20

Post nº4 (id432) envoyé par alex  le 06 Jun 2004, 09:48
j'ai eu comme question: expliquer l'influence d'un diminution de 10% de la tention d'excitation d'un moteur à courant continu à excitation indépendante. il faut se baser sur le schéma bloques de la mcc. il m'a demander d'expliquer tous les termes du schéma équivalent + qques questions sur la commutation.
attention insiste beaucoup sur l'ordre de grandeur des différents composants.
voila
bon courrage à tous
alex

Post nº3 (id431) envoyé par AT2de  le 05 Jun 2004, 20:18
Une spire autour d'un noyeau de fer en forme de 8 (c'est compliqué a expliqué avec des phrases) .. Bref fallais donner l'allure du courant (c'est au debut du chapitre TFO.
Ce courant (voir le graph du cours) n'as pas une allure sinusoidale... on le decompose en un de perte par hysterese et un autre.. pourquoi celui de perte par hysterese est une PERTE?? et pourquoi pas l'autre (voir avec P=VI cos phi le déphasage V et les deux composantes de I, losque c'est déphasé de 90 degrés pas de perte)

Post nº2 (id398) envoyé par benoit  le 03 Jun 2004, 14:35
J'ai eu des trucs "classiques" : la spire dans son "noyau" magnétique de la page 2.22 et l'utilisation des équations des moteurs à courant continu de la page 4.66.

Pour la première question, il vous fait juste un dessin sur une feuille, et il vous demande si y a moyen de connaître la tension qu'on va récupérer aux "bornes" de la spire.. Si vous lui dites, je connais pas ça, pouf, il vous dit qu'il vous le donne et que c ok (genre la résistane des fils, les inductances, etc..) Il faut lui montrer qu'on peut connaître e par les deux méthodes : champ et circuit.

Pour la deuxième question, c'était si je diminue ie de 5%, que se passe-t-il? La réponse finale est omega r augmente de 5%.. Il insiste fort sur savoir de combien en final, la vitesse augmente.. J'ai su lui dire que omega allait augmenter, après il voulait la suite du raisonnement, ui engros, consiste àreprendre les équationsds l'autre sens, pour en arriver à la conclusion que omega augmente de 5% aussi (et pas jusque l'infini ou des trucs ds le genre..)

Bon courage à tous

Ben

Post nº1 (id342) envoyé par apn  le 08 May 2004, 18:59
Voici les questions d'archive (mailing-list polytech2005) (envoyées par JP)
--------------------------------------------------------------------------

Mes questions:

1) expliquer comment caractériser machine synchrone (essai CC,essai à vide,
déwatté) + tout ce qui va avec (expliquer schéma équivalent).
2 ) parler de la machine en cage d'écureuil.
3) petite question pour voir : fonctionnement thyristor, bobine de pettersen.

A certain moment je lisais carrement mon cours devant lui ce qui n'avait pas l'air de le choquer ... faut pas hésiter, de plus je dirais aussi que si on est pas sûre de qqchose il est plus à l'aise quand on l'avoue que quand on essaie de baratiner qqchose, car il explique brievement et on passe à autre chose, ce qui évite de s'enfoncer .

Bonne M.. à tous.


Moteur à CC.
-------------
Réaction d'induit : expliquer le phenomène, avantages (s'il y en a) et incovénients, comment y remédier.

Applications moteur à C. C. (justifier)


Moteur asynchrone:
--------------------
Schema équivalent
Diagramme du cercle

Plein de petites questions par-ci par-là.

salut tout le monde.
voila les questions qu'il m'a poser cette apres midi(garder le souffle )
1) -parle moi de la machine à M.C.C en général.
-quelle est la forme du champ ( dans l'espace ) produit par la machine ainsi
que le courant?
-Si le courant est alternative, comment peut on le rendre continue (
expliquer sur papier avec des courbes).
-quelle est la forme de la f.e.m en fct du flux et la vitesse de rotation
ainsi que le couple electromagnetique( faire demonstration....voir cours)?
- que se passe t'il si on varie la tension Va (pour reglage de la vitesse)
Ainsi que d'autres question supllementaire pour voir si t'as compris le cours.



2)-quelle est la difference entre une M.C.C et M.asynchrone?
-quelle est la meilleur et pq? (
-comment peut on avoir une machine asynchrone plus robuste?

3) -dans une machine synchrone,sur quoi il faut jouer pour augmenter la
productin de l'electricité? ( RE: sur le vanage bien sur) il ajoute tjrs des petites questions sur l'utilisation de ces machines ds la vie courant.

Normalement il est cool si vous ne racontez pas des conneries.Bonne Merde


Bonjour tout le monde,

Voici mes questions de Maun:

1) Expliquer sur quoi on peut jouer, dans une centrale électrique (sous-entendu, un altenateur synchrone) , pour "controler" un réseau infini d'abord et une charge isolée ensuite.

Il a bien aimé ma reponse, donc je vous la donne:
1°)Réseau infini => tension cst et frequence cst

1.1)Physiquement:

Au depart, on a synchroniser le moteur sur le reseau et il ne debite aucune
puissance (V=Es)
-Exitation: si Ie augemente, Es augemente mais la vitesse ne change pas, pas plus que l'angle delta de dephasage entre les tensions V et ES => Les tensions restent en phase => I = (V-Es)/Xm (Xm=reactance synchrone, cf schema equivalent), V et Es sont deux phaseur en phase => I purement inductif et le moteur consomme de la puissance reactive. Si on diminue Ie, Es diminue, I dephase en avant de 90° => puremant capacitif et le moteur produit de le puissance reactive.
==> Excitation = controle puissance reactive.

-Vannage:
Si on augemente la vitesse, on fait avancer le flux inducteur du rotor d'un
angle (electrique) delta (assez petit) par rapport au champ tournant. Es passe par sont max un peu plus tot que V => dephase en avant de delta. Ex = V-Es (dessiner les phaseurs, c'est plus clair) est quasi a 90° de V (en fait, il est a 90° + delta/2 en avant sur V) => I = Ex/Xm est a 90° an arriere de Ex => presque e, phase avec V!! (I est en avance de delta/2 sur V) => consommation de puissance active.
==> vannage = crontrole puissance active.

1.2)Mathematiquement:

Cf schema et exlication chapitre 2.5 p19.

Ie influence Es = droite MM' => controle Idw => controle puissance reactive.

vannage influence delta => arc de cercle =>Idw change peu alors que Iw change beaucoup => controle puissance active.

Question subsidaire, que se passe-t-il quand on se rapproche de M'. reponse, delta arrive a 90 degre => Cem diminue et decrochage.

2°)Charge isolée => cos(phi) fixe par la charge

Il a pas vu au cours me dit-il, et la il m'a un peu aide et ca donnait plus ou moins ca:

Si Ie augemente, Es augemente => V augemente => I augemente => appel de
puissance => vitesse diminue => Es diminue et apres reajustement de Es et de V leures valeurs de depart, l'effet final est une diminution de la vitesse...

2)Explique la mise a la terre du neutre d'une ligne de distribution:

Cf cours vers la fin du chap 3. Avec mise a la terre, sans, avec resistance, avec bobine...

Je precise tout de suite que j'ai pas pondu ca tout seul. Toutes les
explications un peu plus physique sont sortie du bouquin suivant
:"Electrotechnique" Theodore Wildi, De Boeck Universite, ISBN:2-8041-3171-8.

Franchement ca vaut la peine. Il m'a demande, a la fin de l'exam, d'ou je
sortait mes explications physiques, parce qu'elles n'etaient pas mal a son gout.
Je lui ai montre le bouquin, il le connait et en a tire quelques schemas et
explications pour ses slides de l'annee prochaine (la-dessus, il me les a
montres). C'est un gros atout pour les gros motives ou les gros paumes (comme moi) qui n'ont pas ete au cours et qui sont completement largues.

Voila, il est tres sympa, j'ai un peu berdelle au debut et il pas ete intimidant du tout (comme certains profs peuvent l'etre), il m'a laisser retrouver mes reperes tranquillement.

Alleie, bonne blok, a+


Voici mes questions de Maun:
1. Dis moi comment ça marche un transformateur? (phénomènes physiques, schéma équivalent, ordre de grandeur etc...)
2. Choisis une des machines qui tourne : je choisis le MMC.Dis moi comment ça marche un moteur à courant continu? (il m'a dit qu'il pense que ce n'est pas la plus facile des machines.) Uniquement les grands principes.
3. Comment peut-on relier V et I entyre deux points d'une ligne haute tension (modélisation en PI et savoir justifier à quoi correspondent les 4 éléments : R,L,C et G)


Voici mes questions:
établir le schéma équivalent d'un alternateur en fonctionnement normal : en
gros, les 5-6 premières pages du chapitre ; bien lui expliquer comment ça marche (type de flux, répartition sinusoïdale dans l'espace, dans le temps...) et pouvoir expliquer la signification physique des différents termes des équations

moteur cc : on augmente Ie comment varie la vitesse, pourquoi
idem avec Val de 10%

petite question sur le raccordement du neutre à la terre (courant de défaut
monophasé, bobines de Petersen)
Grosse question :

MA : Diagramme du cercle :
Expliquer le signification de chaque élément du schéma équivalent (La résistance variable correspond à la transformation de puissance électrique en mécanique)
Ordre de grandeur du courant à vide
Est-ce que le point A du scéma du cours est un bon point de fonctionnement ? (oui)
.
.

Petites questions :
1) Il me montre un petit moteur sur son bureau et me demance ce que c'est (Rep : Asynchrone à cage d'écureuil)
Qu'elle est sa vitesse nominale sachant qu'il y a 6 bobines au stator ? (Il cache la plaque) (Rep : 6 bobines => 2 pairs de pôles (triphasé) = > 1500 T/min en vistesse synchrone => 1400 T/min)
2) Il me montre un autre moteur, encore plus petit.
C'est un moteur CC série utilisé en alternatif : moteur universel.
3) Pont de graetz : Que se passet-il, en deux mots, quand on ne négligue pas les inducance de source.
4) Bobine de petersson



Bonjour à toutes et tous.

Pour ceux qui doivent encore passer l'oral de J.-C. Maun, voici la manière
dont s'est déroulé mon examen.

Tout d'abord, il m'a demandé d'expliquer la réaction d'induit, ce que j'ai
fait avec des hauts et des bas. (il demande de tout justifier : forme du
champ, courants, etc ...)
Ensuite, il m'a demandé qu'est-ce que j'achèterais comme moteur pour
alimenter une machine d'air conditionné. Comme on était dans les moteurs CC, je lui ai dit à tout hasard : "un moteur CC ?". Il se fait que la réponse est un moteur asynchrone, car c'est moins cher à l'entretien (pas d'usure des balais) et qu'on a pas besoin de régler la vitesse (régulation tout ou rien). Il en a profité pour me montrer un moteur qui se trouve sur son bureau, et m'a demandé de l'identifier : c'est en fait un moteur asynchrone dont le rotor est en cage d'écureuil.
Il m'a alors demandé : "où est-ce que vous utiliseriez un moteur CC ?". Je lui ai répondu : "dans les trains".

Théoriquement, l'examen se termine là, mais comme il a vu que mes yeux
s'illuminaient, il m'a demandé ce que je savais des différents moteurs dans
les trains. Nous avons donc passé plus de 30 minutes à discuter de la
traction ferroviaire électrique en Belgique, depuis les moteurs séries
continus des anciennes automotrices (la série des AM 54-66, pour ceux qui
connnaissent) aux derniers développements du moteur linéaire (notamment avec le transrapid à Lathen), en passant par les moteurs asynchrones des Eurostar et les synchrones des Thalys PBKA.

Bref, c'était plutôt sympa et intéressant.

Bonne bloque,

Bonjour,

Mes questions de Maun:
1) Au Sahara, on a un alternateur entraîné par un moteur à essence ou diesel qui alimente des lampes, que se passe-t-il si on éteint la moitié des lampes ?
2) Il me présente un transfo sur la table avec un nombre de 100 spires sur le primaire et un nombre de 10 spires au secondaire expliquer les phénomènes physiques (flux ...) en supposant le fer parfait
3) Un peu sur le pont de Graetz mais comme je ne savais pas vraiment répondre il a arrêté là



Bonsoir tout le monde
Mon examen d’Application Industrielles de l’Electricité (regardez la première page…) était assez comique, il m’a conduit dans son bureau et m’a
demande de m’installer, vous avez droit a vos notes, mais il faut pouvoir fonctionner en multitasking pour parcourir son cours alors que lui continue à poser des questions…. Il m’a d’abord demande comment peut t’on établir le schéma équivalent d’un transfo (qui se trouve sur son bureau), c’est à dire, sens physique des éléments et essais a effectuer, puis on a parlé
des courts-circuits et courants d’enclenchement et de la façon de les distinguer, il a été surpris quand je lui ait parlé de l’analyse spectrale du courant (notamment l’harmonique 3) car il avait fait un projet la dessus pour Siemens, il a profité pour m’expliquer un peu plus en détail le système et me dire combien de blé il c’est fait dans cette affaire (compare a celui que Siemens à gagne). Se rendant compte que c’était un examen et pas un café (The Blue Maun Dance Club…) il passa à la deuxième question : « Schéma équivalent de l’alternateur » idem que pour le transfo (tiens j’ai pas parlé de l’essai en déwatté…), il profite pour demander comment est réalisé un alternateur, influence de l’entrefer, saturation… au passage il m’a demande d’identifier une machine qui traînait dans son bureau, un moteur asynchrone à cage d’écureuil. Après, on a discuté des centrales hydroélectricités belges et espagnoles (il a l’habitude avec EL TORO), et on a même discuté sur les turbines Francis et Pelton...
Bref, il est très sympa et apparemment dans mon cas n’a pas fait très attention à ma lamentable cote de laboratoire (chers coéquipiers, ne vous attendez pas a grande chose…). Voilà, j’ai fini de raconter des
conneries, bonne merde.

Questions de Maun :

Expliquer les différentes approches pour décrire le fonctionnement des machines (-->méthode des champs et des circuits) puis il demande des
exemples (spire dans entrefer) et se balade un peu partout dans le
fonctionnement des différentes machines.
Deuxième question : parler du parc des centrales en Belgique...parler des
différentes centrales (ordre de grandeur des puissances produites), leur
utilisation optimale (centrale nucl = base, lors de pics de consommation
aide des centrales de pompage etc.) , organisation, bref doner un résumé du
chapitre 3.1.
Il aide vraiment bien dans les réponses......
Bonne chance à ceux qui doivent encore le passer !


voici mes questions de Maun :

1) sans le cours(c'est pas drole), parler des deux différentes méthodes
d'étude des machines. : circuit et champs. lacher et expliquer les
équations de Maxwell(les appliquer pour une machine CC). Pour les circuits,
taper le type de systeme qu'on a pour une M.AS. (6 équation à 6 inconnues).
Comment fait-on pour connaître le couple avec la méthode des circuits: avec
les puissances, tous ce qu'on a donné - pertes = puissance à l'arbre
.
avec le cours,expliquer le schéma équivalent de la M.AS.(celui de la page
31. qu'est ce qui est quoi?
.
Les pertes ? Ri², pertes par hystérese et Foucault


2)Le transfo : si on a rapport de spire de 10. rapport de tension et de courants : pourquoi(physiquement)

par ex : Intégrale h dl = ni = µB
B fixé et µ grand ==> H = +- 0 = n1.i1 + n2.i2


3) courbe en v : juste expliquer

Sinon Maun est sympa( je sais qu'on l'a déja dit mais on a toujours du mal a le croire avant d'y passer).

Bonne chance aux derniers à passer.


J'ai eu exam de Maun aujourd'hui

J'ai eu

- equations d'un moteur à courant continu
- si on augmente le couple résistant , qu'est ce qui se passe ... Ia augmente... Il voulait pas la réponse sur la stabilité

Je savais pas trop et on a refait la démo ensemble en parlant... Il est super sympa, on l'a déjà dit mais c'est vrai et y cote super large (pt etre parce que je suis en cc), donc a part pour les electromecs, vous en faites, pas il est vraiment cool...



J'ai eu reaction d'induit => donner H,B et phi avec i + les lignes d'induction.
Avantages+inconvénients

Note finale 12/20


Cet aprem j'ai eu droit a des questions sur le transfo : couplage dans l'air comment on obtient le schéma équivalent, où est le bleme (l-M peut etre négatif), bon alors on fait quoi ? Et ensuite ? Ordres de grandeur des trucs du schema equivalent. Bcp de blabla sur un peu de tout. Puis comment faire varier la vitesse d'un moteur asynchrone. PUIS EXAMEN DE LABO... C=f(omega) (en charge forcément) pour un moteur série : réaliser le cablage, mesures, gueule de la courbe d'après les équations.

13/20 oral+labos, 17.5/20 examen de labo.


aujourd hui c'était Maun VS Maun!
je l'adore. Il va me manquer d'ailleurs... snif

bon, sérieux, j'ai eu aussi le transfo avec les memes petites questions... +1 question sur MCC: si on augmente le couple résistant, qu est ce qui se passe? (rep: ia diminue et omega un peu aussi, cfr p 4.47), comment on crée ce couple résistant (point de vue électrique biensur), rep: avec une deuxieme machine.

Exam labos (et c'est lourd de trimbaler tout ces cables dégueux quand t'es en costard et qu il fait mourrant de chaud...): sur MAS, déterminer les paramètres de dispersion (cablage, mesures, schéma, etc) et tout ca sans le cours! ma Anna es bonita... si!

voili voila



En fait il m'a apporté un tranfo supposé parfait et il m'a demandé de mesurer la tension v2 a l'aide d'un voltmetre en fonction de v1 : v1/N1=v2/N2.
Puis il branché une résistance en série sur v2, il demande ce ki change.
Apres il m'a demandé les différentes pertes a considérer pg3.9+ perte de joules

Puis il est passé aux machines asynchrones : sont elles svt utilisées? oui parce qu'elles sont moins cher etc... puis sont elles pratique pour faire varier le couple? non, parce que g ne peut pas bcp varier, sinon le rendement diminue fortement ( Pem=Ppj2) pg5.52, il demande encore une bref explication du diagramme du cercle.

Hier matin personne n'a eu de labo, et franchement, c vraiment pas dur!!!

Good luck pr le reste a tous



Salut à tous ,
j'ai eu oral de Maun hier et mes questions étaient :
- MCC : D'où vient e = k*phi*sigmar? Montrer les lignes de force et de flux dans la figure qui se trouve à la page 10. Que se passe-t-il si on ajoute un courant d'armature? =>Parler de Ba et de la réaction d'induit.
Que se passe-t-il si on diminue légerement Ve? Rep : utiliser les eq qui sont à la page 47 et dire que comme Ve e diminue , e diminue aussi un petit peu. Val devant rester constant, ia doit augmenter. Quant à Cem, qui est fct de ie et ia, il augmente! ( ia augmentant beaucoup plus que ie ne diminue )
Il m'a posé plein de questions sur les bases de l'électromagnétisme.

- Transfo : Qu'est-ce qu'un transfo idéal? D'où vient le N² dans le calcul de L ( page 7)? Et c'est tout!

L'oral dure une heure et c'est lui qui a parlé presque tout le temps. Il a été super sympa et côte large.

Bonne chance pour la suite.


si les assistants sont là et qu il ont le tps, alors il prennent tout les étudiants de demi journée pour un petit exam labo.
Tu tires une question (ex: MAS, déterminer les parametres de dispersion).
Tu dois tout refaire: cablage, mesures sur le banc, calculs evec Excell et ..... tout ca sans rien, ni cours , cahier labos! Si t'as oublié une formule, tu peux à la limite lui demandé (à l'assistant(e))... Moi j'ai reussi à refaire le cablage (il est pas trop compliqué celui la), je me rappelais pas des formules ni du schema de cablage mais j'ai un peu parlé espagnol avec Anna et je m'en suis sorti avec un 18/25 (rappel: ils sont peut etre aussi plus gentils avec les CC...)
La cote de ce labo entre pour 25% dans l'oral. Donc 10% labos + 65% oral Maun + 25% exam labo

En tout cas,c'est vraiment pas cool pcq on est en costard à manipuler ces cables dégueux et avec un peu de chance il fait mourrant de chaud (et ca dure 1h).
Alley, pas de stress ... sauf peut etre pour les EM ;)

cor



expliquer les 2 methodes possibles pour etudier une machine electrique( methode des champs et methode des circuits). Pq utilise t on l'une plutot que l'autre,etc qq questions sur les lois de base ( laplace, maxwell)
expliquer le raisonnement utilise pour le moteur asynchrone qui permet
d'obtenir le systeme de 6 eq des flux ( page 5.29 )

Pas d'examen de labo


J'ai eu oral de Maun ce matin...

Il m'a demandé de lui proposer un modèle pour une bobine avec un noyau de fer -> c'est la discussion sur les pertes par hystérèse au début du chapitre 3
Après j'ai eu l'influence d'une augmentation de la tension d'excitation d'un moteur à courant continu.
Il est vraiment très sympa et il explique tout ce qu'on répond comme conneries :-)
Il aime beaucoup les ordres de grandeurs des tous les éléments ainsi que les courants et tensions...


J'ai eu le début du chapitre 2 sur la spire qui tourne dans du fer puis la commutation dans les mcc.
Examen de labo: les valeurs des élements de la branche de magnétisation d'un transfomateur

Bonjour aujourd'hui (vendredi 13 juin matin) on a tous eu un examen de labo sauf le premier qui est passe car apparement l'assistante n'etait pas encore la...

Pour l'examen de labo :
On pêche une chtite question bien précise, style mesure du courant d'enclenchement d'un transfo.
Il faut faire un schéma de cablage, un cablage, explication physique du phénomène et mesures.
Toutes les explications se font oralement avec l'assistante... et elle cote large !!! (on est deux a avoir eu 20, un 17, un 12)...

Pour l'examen avec Maun:
1. A partir des relations reliant Flux et Courant expliquer comment on arrive au schéma de la machine asynchrone.
2. Donner la carateristique Couple = f(Vitesse de rotation) pour un MCC compound.

Il est sympa.
J'ai fait tout mon examen sans ouvrir mon cours, j'ai pas sorti une seule formule... j'ai repondu avec un maximum de raisonnements physique et j'ai termine avec 15.

Je crois qu'en connaissant juste les formules de base y'a moyen de cartonner.

Amusez-vous bien,

Francois


C'etait moi le chanceux sans labos :)

Il a commencé en étant assez froid mais il est vite devenu sympa. Il m a demandé pourquoi les dynamo donnent un courrant continu. Que se passe t il si augmente Cr. Hum ...
En fait il arrête pas de poser plein de questions, dans la matrice d'inductance il m'a demandé ce qu'était LA et ce qu'était ses composantes.
J'ai aussi eu droit a expliquer la relation e=K.fi .Wr ( <-- c'est un omega si si ... )
Il m'a encore demandé pourquoi la vitesse augmente si le flux diminue alors que c'est contre intuitif.

On a droit au cours et il le parcoure avec vous pour expliquer ce que vous n'avez pas bien compris et trouver des questions à poser. Il m'a expliqué pas mal de chose mais j'ai quand même eu 15.

Voila ..., ca fait deja pas mal de question. J'espere que ca pourra vous aider.

Et grosse merde pour la suite.
++


Mes questions de Maun
1. Etablir un schéma équivalent de la MCC et justifier les différents composants.
2. Pq on tient pas compte d'une mutuelle alors qu'on a des bobines au rotor et au stator parcourues par des courants? -> dire que la réaction d'induit provoque un flux en tt pt perpendiculaire au flux d'excitation d'ou pas de mutuelle car 2 bob perpendiculaires
3. Comment se fait-il qu'on retrouve la cst K ds l'expression de C et de e, alors que ce sont des grandeurs bien différentes? -> en faisant un bilan de puissance on se rend compte que c'est bien le cas...
4. Si on augmente Vexc de 5% que se passe-t-il? -> ie augm de 5% dc phi augm de 5% et e augm de 5% mais ia augmente diminue bcp plus que le flux n'augmente dc le moteur ralenti (F=BLI avec B augm mais i diminue bcp plus)...

LABO: déterminer le pt Ao ds le diag du cercle...
-> pr les labos on a pas plus de précision et les assistants aident vraiment pas, je trouve ca assez difficile... cotation: cablage-position des rhéostats-mesure-ccl :5 pts a chaque fois. Donc si on foire le cablage on a moins de 5pts... L'assistant vérifie une premiere fois le cablage et dit si il y a une erreur mais pas où, si on arrive pas la 2eme fois tant pis c foutu... On a 2h pr tt faire.

Bonne m** a tous


1) Comment calculer une inductance : expliquer loi de maxwell, pq elle est prop à N², comment est le champs, qu’est ce qui se passe si on met un noyau, si on met un entrefer. Généraliser au moteur à cc, comment calculer Le et La. Comment sont les lignes de champs de l’excitation et de la réaction de l’induit. Puis pour les machine asynchrone : Partir de la formule de Na, et comparer avec celle de l’inductance d’une spire simple. Il ne faut pas savoir faire les calculs puants du début du 5.


2) Moteur CC : expliquer ce qu’il se passe si on change ie, comment varie Ia, si je varie ie de 5%, phi et Ia varie de combien ? expliquer phénomène transitoire (couple, vitesse, ia).

Vendredi après-midi, pas de labo (les assistants devaient déjà se sentir en week-end... c'est pas moi qui leur en voudrai !)

1. il m'a dessiné un circuit en fer et m'a demandé de calculer son inductance
ensuite à partir de là on a voyagé dans le début du chapitre 5 (calcul d''inductance pr le moteur asynchrone et tout le tralala, je ne maitrisais pas trop cette partie et il m'a tout réexpliqué en faisant le parallèle avec ce que j'avais répondu à la 1e partie de la question)

2. moteur MCC, que se passe-t-il si un train alimenté par un tel moteur arrive dans une descente (sans changer les paramètres du moteur) => le couple résistant s'inverse, légère augmentation de vitesse jusqu'à un nouvel équilibre des couples moteurs et résistant) ensuite plein de blabla à partir de là, on a parlé de trams (alimentation 600V continu), comment arreter une telle machine autrement que mecaniquement (augmentation de Ie mais l'arret ne sera pas total ; on peut aussi jouer sur Val)

3. que se passe-t-il quand on branche une tension sur une inductance (expliquer les phénomènes transitoires, cf debut du chapitre 3, amplitude du flux double => saturation du fer => appel de courant jusqu'a 500x le courant nominal)

Voila, bon courage

Vincent



Voilà mes questions en Maun. Je suppose que ça ne sera pas très clair mais j'ai essayé d'etre complet.
Si vous avez des questions là dessus envoyez moi un mail perso.
Bon travail

1) Comment trouve-t-on l'expression du couple dans un MCC et dans un MAS?

MCC : p4.34 Quels sont les différents termes?
Comme c'est Cem il a demandé : "On ne tient pas compte des pertes fer? mécaniques?" Elles interviennent dans couple total C (p4.64)
La tension d'excitation n'intervient pas dans la puissance em ? non, elle crée le flux mais tout part en pertes joule dans stator.
(Il m'a aussi demandé pourquoi il y a un couple: F = Bil)

MAS : p5.52 C'est quoi ici la puissance (voir fin p5.51)
Comment le couple varie-t-il avec la vitesse. J'ai commencé à expliquer en disant que la vitesse venait du terme g (donc Cem non nul pour g=1 à l'arret et Cem >> pour g=0 au synchronisme) or ça n'a pas de sens pour g=0 (c'est moi qui l'ai remarqué. Heureusement je crois...) En effet au synchronisme le courant est nul et intervient ds la formule 5.6-24. => La vitesse dépend aussi de i dans la formule. Relation compliquée, c'est là qu'intervient le diag du cercle et forme du graphe p5.64

2)comment represente-t-on un courant passant dans un noyau magnetique (ou un truc du genre)?

fig 3.3-9 : D'où ça sort?
p3.7 Pq approx des spires concentrées? Car faible dispertion et donc elles voient le même flux passer.
rel 3.3-8 pourquoi pas v = Ri+dpsi/dt (pourquoi pas Ri)? Tout passe en flux car c'est dans le fer (il m'a expliqué mais bon...), ça n'aurait pas été le cas dans l'air.
Comment on trouve le premier graphe p3.9 ? à partir de fig 3.3-6. Phi proportionnel à B et i proportionnel à H (donc meme forme de graphe). On trouve alors le 2e graphe. Comment on trouve iph? Il était content avec itot - im

Ensuite phénom transitoires p3.13



j'ai eu oral Maun ce matin voila mes questions:

expliquer les methodes des chps et des circuits,avantages (rapidité, efficacité) avec exemple.
a partir de là on a parcouru tout le cours...
on s'est attardé sur les equations de Maxwell Laplace.
pleins de petites questions tout le tps...
sinon il est tres sympa y'a pas de stress!

bonne chance a ts


y'a pas eu labo aujourd'hui

1ere question:
il donne un circuit magnetique à 3 colonnes; sur la colonne du milieu il y a un cable , il donne deux tensions : une alternative et une continue, le nbre de spires, la resistance du fil , le cycle d'hysterese et il demande pour chacune des tensions le courant qui passe dans le truc. un conseil prenez d'abord la tension alternative.(cf chap3)il demande si le courant est sinusoidal( non p3.9) comment on trace Iph et Im?
de là il se promene dans le chap3 demande ce que represente ces deux courants j'ai du lui sortir la theorie des domaines de Weiss pour lui expliquer que Iph representait une perte. on est finalement arrivé au modele de la page 3.11

2eme question:
il donne pour un MCC à excitation idpte Val,Ve Ie, et Cr= cste; on augmente Ie de 5%, qu'est ce qui ce passe? formule 4.5-9 p4.66 ==> Ia diminue
de combien? ~50%.

voila bonne m... pour ceux qui doivent encore passer


J'ai passé Maun ce matin, je n'ai eu ni exercice, ni labos...c'est
peut etre paske c lundi matin et que y'avait pas d'assistant...

G eu questions sur MAS et une sur CHAPITRE 12


Question 1
----------
On met une tension sur MAS, décrire comment varie les courants:

G expliquer d'après schéma équivalent ce qu'étaiant les courants i1 et
i'2 et que a vide, ou plutot au synchronisme ou a que courant ds
partie gauche du schéma ... il demande les ordres de grandeurs, et
pleins de petits trucs...
Faut expliquer comment on a diagramme du cercle...en gros faut
expliquer les trucs de la page 5.54 à 5.57 et capter les équivalents
de Thévenin p5.56


Question 2
----------

Chapitre 12: "Qu'est ce qu'on peut faire pour maintenir tebsion cte
sur une ligne de manière générale?" Expliquer que pour lignes à capa
négligeable, on exprime chute de tension en fct de Pr et Qr (p12-22,
12-23) et que c'est Qr qui contribue à chute de tension...

Expliquer effet Ferranti:A vide , Vr>Vg , pq? Paske chute de tension
est négative:capa créent puissance réactive qui circule sur
inductances---> delta V <0 ... Faut lui montrer ca en équation...
Dire aussi que qd phi =0 alors on a bien rendement Pr/Pg maximum et
c'est donc dans le cas ou Qr=0...


Il a été plutot sympa, il explique des trucs, mais il demande surtout
de justifier tout ce que tu dis physiquement et il est un peu chiant
quand il demande des ordres de grandeurs que soi-disant tu connais car
mesures lors des labos... Pour finir il m'a mis 12...

PS: Vaut mieux commencer à répondre de manière assez générale sans
regarder dans les notes mais après, pas hésiter à aller chercher des
trucs, ca le dérange pas du moment que tu sais ce qui y'a dedans et
que tu expliques ...



J'ai pas eu de labo ni d'exercices (merci p'tit Jésus)

Il a commencé à me cuisiner sur les transfos en me demandant ce que je savais des triphasés et qu'est ce qui intervenait. (Ce n'est pas spécialement une question de synthèse. Pendant tout l'exam il a changé 2 fois de sujet. Il pose une question et il creuse jusqu'à en avoir marre (ou que le temps imparti soit écoulé)). Faut lui parler des couplages (déphasage et rapport racine de 3). Puis il tane un peu sur les composantes de Fortescue et rapport entre réluctance et réactance. Et son regard s'illumina soudainement (j'ai presque eu peur) quand il est arrivé au défaut monophasé avec impédance de la fin du chapitre 3. Il a vu
que j'avais tout fait avec plein de notes partout et j'ai cru comprendre que ca n'avait pas été fait au cours. En tout cas il a compris que j'avais jamais été au cours. Il est pas devenu méchant du tout mais il en a profité pour me poser des questions la dessus aussi. Pourquoi les 3 schémas en série, c'est quoi les connecteurs dans le schéma de l'homopolaire, etc...

Finalement il a voulu m'électrocuter en me disant que si le primaire était en étoile avec neutre et que je touchais le secondaire qui était sans neutre, comme je suis relié à la terre, j'impose le zéro volts a la phase que je touche.

Puis il ma raconté des histoires de ventilateurs asynchrones. Si j'ai trois
bobines, quelle vitesse en fonctionnement? Je lui ai dit que 3000 tours min
c'était le synchronisme, donc que 2800 je le sentais bien. En fait c'est peu et ca cause plein de pertes de travailler à cette vitesse. Plutot 2940. Il m'a demandé ce qui se passait si il mettait son pied sur l'axe de la machine. Sa semelle s'use et le couple résistant augmente. Donc le couple moteur doit augmenter, donc le glissement augmente et on a un moins bon rendement.
Quelle est l'expression du couple em? rép: en 1 sur g. Mais alors pq la
caractéristique mécanique ne monte pas a l'infini quand g=0? pcq alors c'est le synchronisme et que I2 vaut 0 dc Cem vaut 0 pcq il est en I2 carré sur g.
Est ce qu'on peut l'utiliser en génératrice? oui mais c'est débile de générer une tension triphasée alors qu'on en utilise une pour alimenter le stator du générateur. Il a conclu en disant qu'une éolienne était asynchrone (la j'ai pas capté pcq alors une éolienne c'est un générateur asynchrone dc c'est débile d'en mettre partout).

Pas de questions sur Poncelet

J'ai eu l'impression que ca durait 15min au lieu de 45. Il est vraiment pas
méchant. Il cause bcp. Au début, il impressionne un peu pour faire douter mais après il laisse tomber (pas comme Delplancke...)

bon amusement pour la fin

frans



J'ai eu ma 1ère questions sur Fortescue... On a parcouru tt le cour
qui avait un rapport avec les composantes de Fortescue : fin chap1,
chap3 sur les transfo triphasés (je pensais que Poncelet avait pas vu
cette partie) et les chap 12 et 13. L'oral a duré assez longtemps, il
ma raconté sa vie pdt une heure, j'ai raconté la mienne... Il est
très sympa et il réexplique plein de truc. Faites semblant de capter
tout ce qu'il vous raconte, il est chaud... Ya moyen de faire 2-3
blagues aussi :) Mais j'ai pas tenté le cassage de sucre sur
Poncelet..

2ème questions: tjs la meme, pr un MCC, si on augmente Vex, qu'est ce
ki se passe (Ie augmente...etc cf mail précédents ou la question a
été résolue). Puis il ma fait chier pr savoir cmt Ie variait ds le
temps : il ma fait résoudre une équa-diff et une transformée de
Laplace, puis trouve les cstes de temps...

il ma mis 11 à l'oral et l'exam de labo ma remonté a 12 :)
Mais je sais vraimant pas sur quoi il se base pr la note de l'oral
parce ke honnetement, Fortescue.. j'ai pas tellement bien su lui
répondre.. Un conseil, essayer de lui laché un maximum de chose que
vous connaissez (ex: pr le transfo, jlui ai expliqué tt le schéma eq
en détails, les pertes, cmt réduire les pertes...etc).

Ensuite, exam de labo : j'ai tiré le MAS, déterminer le pt A1 sur le
cercle. C'est avec l'assistant blond (maybe un peu roux?), et il
lache pas facil les points..
Ceux qui savait pas faire leur labo parce kil avait raté leur cablage
ont eu un exo (mais je sais pas si il était obligatoire). Il m'avait
l'air assez technique mais je crois qu'on a le droit au cour pr l'exo.

voila voila.. bonne chance pr la suite.
JER G.


Maun a voulu être le plus "généraliste" possible en me demandant de lui parler de la création du couple dans les machines électriques ( donc moteurs à cc et synchrones ...)
J'ai intoduit en disant que c'est par l'interaction du courant induit et le
champ d'induction.Il m'a demandé comment on obtenait le champ magnétique:
B=mu*H. Et puis les lois physiques :j'ai commencé par lui parler de la création du champ magnétique ( page 2.14), la loi de Maxwell, la loi de Laplace.Il m'a interommpu en me demandant le sens de la "force de Laplace " : dF= -Bxidl et chaque fois c'était des petites questions comme ça.On est arrivé à la page 4.34 et puis à la page 4.47 chaque fois plus de détails.
Pour le moteur asynchrone il m'a demandé comment on y arriverait à travers les mêmes démarches : bilan des puissances. Comment?( là c'est lui qui m'a mis sur le chemin )En faisant apparaître ( mu²r2(1-g)/g )à partir du schéma 5.6.11. On arrivait ainsi à Pem et puis de wr ( il demandait la signifiaction de chaque symbole style wr -vitesse..., w pulsation ...) on obtint cem où il veut surtout qu'on dise que ça dépend et I2 (c'est quoi I2:courant dans la bobine rotorique...) et de g (c'est quoi g?...).Ne jamais tomber dans son piège en affirmant que Cem a une dependance hyperbolique par rapport à wr vu qu'on a g au deno et enfin
la caractéristique Cem = f(wr).Comment je lui conseillais d'utiliser son meteur:
à petit g; pourquoi : pour un bon rendement; comment: revenez sur Pém et donner un exemple pour g=1/2....Pourquoi on utilise alors les moteurs à essence à mauvais rendement alors que les moteurs électriques sont mieux: difficulté d'ordre technologique.Il faut embarquer l'excitation voire pile à H2...

Il m'a ensuite aggripé sur les schémas 12.5.21 et 12.5.22.Là j'ai pas pu lui dire plus que c'était pour le changement du rapport de transformation....
Il était déjà 12h 55 alors qu'on a commencé à 12h 15.Il a vu que je maitrisais pas cette partie. On s'est arrêté là . Il quand même été large et m'a même expliqué des passages de mon syllabus où j'avais marqué des points d'interrogation...
Voilà. Bonne chance pour ceux qui doivent encore se tapper les 500 pages .



J'ai eu Maun ce matin...

1)Comment trouver le couple dans toutes les machines( cc, Asyn) ? Méthode
des champs, ou des circuits?
2) Le Transfo triphasé et courants de défaut
Donc ce matin pas d'exercices ni de labos pour tout le monde...
Il met des points en fonction des questions qu'il pose et pas de nos
réponses...

PIERRE FRAUMAN
=======================================================================


Et les questions de je ne sais où envoyées par William:
------------------------------------------

J'ai eu reaction d'induit => donner H,B et phi avec i + les lignes d'induction.
Avantages+inconvénients

Note finale 12/20
__________________________________________________________________________________
Il m'a demandé de lui proposer un modèle pour une bobine avec un noyau de fer -> c'est la discussion sur les pertes par hystérèse au début du chapitre 3
Après j'ai eu l'influence d'une augmentation de la tension d'excitation d'un moteur à courant continu.
Il est vraiment très sympa et il explique tout ce qu'on répond comme conneries :-)
Il aime beaucoup les ordres de grandeurs des tous les éléments ainsi que les courants et tensions...
__________________________________________________________________________________
expliquer les 2 methodes possibles pour etudier une machine electrique(
methode des champs et methode des circuits). Pq utilise t on l'une plutot
que l'autre,etc
qq questions sur les lois de base ( laplace, maxwell)
expliquer le raisonnement utilise pour le moteur asynchrone qui permet
d'obtenir le systeme de 6 eq des flux ( page 5.29 )
__________________________________________________________________________________
En fait il m'a apporté un tranfo supposé parfait et il m'a demandé de mesurer la tension v2 a l'aide d'un voltmetre en fonction de v1 : v1/N1=v2/N2.
Puis il branché une résistance en série sur v2, il demande ce ki change.
Apres il m'a demandé les différentes pertes a considérer pg3.9+ perte de joules
Puis il est passé aux machines asynchrones : sont elles svt utilisées? oui parce qu'elles sont moins cher etc... puis sont elles pratique pour faire varier le couple? non, parce que g ne peut pas bcp varier, sinon le rendement diminue fortement ( Pem=Ppj2) pg5.52, il demande encore une bref explication du diagramme du cercle.
_____________________________
1. A partir des relations reliant Flux et Courant expliquer comment on
arrive au schéma de la machine asynchrone.
2. Donner la carateristique Couple = f(Vitesse de rotation) pour un MCC
compound.

Il est sympa.
J'ai fait tout mon examen sans ouvrir mon cours, j'ai pas sorti une seule
formule... j'ai repondu avec un maximum de raisonnements physique et j'ai
termine avec 15.

Je crois qu'en connaissant juste les formules de base y'a moyen de
cartonner.
______________________________
J'ai eu le début du chapitre 2 sur la spire qui tourne dans du fer
puis la commutation dans les mcc.
______________________________
- equations d'un moteur à courant continu
- si on augmente le couple résistant , qu'est ce qui se passe ... Ia augmente... Il voulait pas la réponse sur la stabilité
Je savais pas trop et on a refait la démo ensemble en parlant... Il est super sympa, on l'a déjà dit mais c'est vrai et y cote super large (pt etre parce que je suis en cc), donc a part pour les electromecs, vous en faites, pas il est vraiment cool...
______________________________
- MCC : D'où vient e = k*phi*sigmar? Montrer les lignes de force et de flux dans la figure qui se trouve à la page 10. Que se passe-t-il si on ajoute un courant d'armature? =>Parler de Ba et de la réaction d'induit.
Que se passe-t-il si on diminue légerement Ve? Rep : utiliser les eq qui sont à la page 47 et dire que comme Ve e diminue , e diminue aussi un petit peu. Val devant rester constant, ia doit augmenter. Quant à Cem, qui est fct de ie et ia, il augmente! ( ia augmentant beaucoup plus que ie ne diminue )
Il m'a posé plein de questions sur les bases de l'électromagnétisme.
- Transfo : Qu'est-ce qu'un transfo idéal? D'où vient le N² dans le calcul de L ( page 7)? Et c'est tout!
L'oral dure une heure et c'est lui qui a parlé presque tout le temps. Il a été super sympa et côte large.
______________________________
1. Etablir un schéma équivalent de la MCC et justifier les différents composants.
2. Pq on tient pas compte d'une mutuelle alors qu'on a des bobines au rotor et au stator parcourues par des courants? -> dire que la réaction d'induit provoque un flux en tt pt perpendiculaire au flux d'excitation d'ou pas de mutuelle car 2 bob perpendiculaires
3. Comment se fait-il qu'on retrouve la cst K ds l'expression de C et de e, alors que ce sont des grandeurs bien différentes? -> en faisant un bilan de puissance on se rend compte que c'est bien le cas...
4. Si on augmente Vexc de 5% que se passe-t-il? -> ie augm de 5% dc phi augm de 5% et e augm de 5% mais ia augmente diminue bcp plus que le flux n'augmente dc le moteur ralenti (F=BLI avec B augm mais i diminue bcp plus)...
______________________________
Pour ceux qui ne le sauraient pas ou ne connaitraient pas l' adresse, l aide aux manips de Maun est dispo sur internet à cette adresse :
http://www.ulb.ac.be/polytech/genelec/webaide/index.htm
______________________________
aujourd hui c'était Maun VS Maun!
je l'adore. Il va me manquer d'ailleurs... snif
bon, sérieux, j'ai eu aussi le transfo avec les memes petites questions... +1 question sur MCC: si on augmente le couple résistant, qu est ce qui se passe? (rep: ia diminue et omega un peu aussi, cfr p 4.47), comment on crée ce couple résistant (point de vue électrique biensur), rep: avec une deuxieme machine.
______________________________
Cet aprem j'ai eu droit a des questions sur le transfo : couplage dans l'air comment on obtient le schéma équivalent, où est le bleme (l-M peut etre négatif), bon alors on fait quoi ? Et ensuite ? Ordres de grandeur des trucs du schema equivalent. Bcp de blabla sur un peu de tout. Puis comment faire varier la vitesse d'un moteur asynchrone. PUIS EXAMEN DE LABO... C=f(omega) (en charge forcément) pour un moteur série : réaliser le cablage, mesures, gueule de la courbe d'après les équations.
13/20 oral+labos, 17.5/20 examen de labo.
______________________________
si les assistants sont là et qu il ont le tps, alors il prennent tout les étudiants de demi journée pour un petit exam labo.
Tu tires une question (ex: MAS, déterminer les parametres de dispersion).
Tu dois tout refaire: cablage, mesures sur le banc, calculs evec Excell et ..... tout ca sans rien, ni cours , cahier labos! Si t'as oublié une formule, tu peux à la limite lui demandé (à l'assistant(e))... Moi j'ai reussi à refaire le cablage (il est pas trop compliqué celui la), je me rappelais pas des formules ni du schema de cablage mais j'ai un peu parlé espagnol avec Anna et je m'en suis sorti avec un 18/25 (rappel: ils sont peut etre aussi plus gentils avec les CC...)
La cote de ce labo entre pour 25% dans l'oral. Donc 10% labos + 65% oral Maun + 25% exam labo
En tout cas,c'est vraiment pas cool pcq on est en costard à manipuler ces cables dégueux et avec un peu de chance il fait mourrant de chaud (et ca dure 1h).
Alley, pas de stress ... sauf peut etre pour les EM ;)
_______________________________
Il a commencé en étant assez froid mais il est vite devenu sympa. Il m a
demandé pourquoi les dynamo donnent un courrant continu. Que se passe t il
si augmente Cr. Hum ...
En fait il arrête pas de poser plein de questions, dans la matrice
d'inductance il m'a demandé ce qu'était LA et ce qu'était ses composantes.
J'ai aussi eu droit a expliquer la relation e=K.fi .Wr ( <-- c'est un omega
si si ... )
Il m'a encore demandé pourquoi la vitesse augmente si le flux diminue alors
que c'est contre intuitif.

On a droit au cours et il le parcoure avec vous pour expliquer ce que vous
n'avez pas bien compris et trouver des questions à poser.
Il m'a expliqué pas mal de chose mais j'ai quand même eu 15.

Voila ..., ca fait deja pas mal de question. J'espere que ca pourra vous
aider.

Et grosse merde pour la suite.
++


oraux.pnzone.net - infos - 85ms