Site des Oraux

Aspects généraux des projets de constructions (27) :: post
Années :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: Toutes

Post nº27 (id3400) envoyé par La Jeunesse  le 25 Jan 2008, 12:05
Salam les jeunes,
Ya pas plus cool que Rammer en polytech donc no stress...

Question béton : caractériser un béton de masse pour un radier en Egypte (béton très armé). En gros il fait chaud et donc retrait thermique ... plus ciment CEM III car faible chaleur d'hydratation et LH car ouvrage de masse. De plus on peut prendre un ciment pas trop fin donc on a une surface plus petite de contact avec l'eau et donc il y aura moins de retrait

Question théorie : actions variables. En gros il faut lui parler du vent (et des dépressions). J'ai voulu lui parler du contreventement et du noyau central mais apparemment il avait autre chose à faire :). J'ai parlé aussi des effets thermiques (joint de dilatation etc).

Question photo : on voyait un pont à poutres construit en encorbellement avec des voussoirs coulés sur place. Il fallait parler des étais provisoires, du type d'appuis entre les piles et le tablier, de la forme des voussoirs et du fait que si le tablier est hyperstatique il faut que les piles suivent le mouvement pour ne pas faire apparaitre de contraintes (pour le viaduc de Milau avec une forme en arc). Et bon le dernier truc c'est lui qui l'a dit car je trouvais pas.

Il m'a dit ke c'etait un bon examen donc alaiz..
Bonne chance pr les suivants.

Post nº26 (id3398) envoyé par Mohamed  le 25 Jan 2008, 11:30
Voilà les questions que j'ai eu. Je pense que personne de cette année s'en servira ( sauf 2ème sess).

1/ Actions permanentes
2/ Béton très armé au Soudan (CEM III car recation d'hydratation moins exotermique que le CEM I)
3/ Photo avec un cofrrage tunnel !!!

Sinon, il est super cool et met vraiment alaiz.

Post nº25 (id3384) envoyé par Xavier  le 23 Jan 2008, 17:32
En effet, il est très sympa.

Questions:
-étapes de construction d'un barrage
-le type de béton à utiliser pour construire un pont au Japon ds une région sismique. Il faut répondre qu'on a besoin d'un CEM III. Et qu'il faut améliorer la résistance du béton, surtout en traction (pcq lorsqu'un séisme se produit, c'est une onde qui se propage, donc le batiment monte puis redescend, il va donc être à un moment en traction). Il faudra donc un béton de classe C40/45 de résistance.
-photo à analyser: un chantier. Il faut lui parler du type d'éléments (poutre, voile, dalle, etc), si le béton est amené sur place, cmt les ouvriers montent ds l'imeuble,... et la big question pour me tester: cmt réduire l'épaisseur des dalles sans changer les contraintes de flexion? Il faut répondre que la dalle doit être placée en continu (tout le long du batiment) --> hyperstatique --> moins de flexion à reprendre --> on peut réduire l'épaisseur de la dalle.

Bon courage à tous

*Spcial* Post nº24 (id3383) envoyé par cedric  le 23 Jan 2008, 16:23
yop,
bon, comme prévu ce prof est trop sympa!!
1er question: prefabrication batiment
2eme question beton: construction immeuble en beton precontraint en été
3eme question photo

Bon courage à tous!

Post nº23 (id2587) envoyé par tacoma destroyer  le 19 Jan 2007, 20:43

R: Quoi faible chaleur d'hydratation?
T: non biensur je voulais dire ciment à forte chaleur d'hydratation-> CEM I!! C'était pour voir si vous étiez attentif, en effet par Le Chatelier, comme la réaction de prise du ciment est exo-thermique,... blablabla

bon à lacher aussi au milieu de l'exam. ça le fait un max il adore...

Post nº22 (id2585) envoyé par tacoma destroyer  le 19 Jan 2007, 20:38
tout d'abord la clé de la réussite de cet examen: surtout pas se pointer trop tôt. Le mieux c'est même de faire un petite grasse mat puis de se pointer 2-3 heurs en retard, cool quoi comme on a dit.

Bon après avoir un peu rigoler sur les problèmes des étudiants et de leurs reveils puis sur la réponse de olivier à propos des constructions spatiales, apparement le réponse, c'est pas les constructions qui vont dans l'espace... 3 questions

1- Quel béton pour une structure fortement armé au Pôle Sud?
Donc classe d'exposition 2b ou 4b si près de l'océan, classe de résistance: C25/30, consistance: plutôt ferme, granulat: comme de toute façon il faut l'apporter de très loin on prend ce qu'on veux: donc plutôt 20mm. Pour le ciment comme climat froid-> ciment à faible chaleur d'hydratation + accélerateur de prise. Il m'a ensuite ballader un peu pour que je lui trouve des solution contre les très important gradient de température et donc le retrait thermique; alors j'ai sorti le mot magique: des adjuvants. Apparement il existe des adjuvants spécialement pour qui emprisonne un epu d'air qui va absober les déformations.. Il fallait aussi dire pas de trop longues longuer ni trop grosse sections et beaucoup de joints (joins?) de dilatations.

2- Les différentes étapes de la constructions d'un plancher en béton;
Pas parler des radiers, Mais distinguer le coulage entièrement sur place, la préfabrication et le procédé mixte avec les pré-dalles. Donc les étapes c'est mise en place du coffrage, mise en place de aramtures, coulage du béton de manière répartie, vibrage, finition de surface: épenchage, ensuite ... EH bien ensuite quoi? ensuite il fallait dire laiser le bétron prendre, éviter un évaporation trop rapide, et au besoin humidifier.

3- Photo de la construction des tours de la cité administrative qui sont d'ailleurs en cours de démolition. Squelette métallique pour la légereté enrobage en béton pour la protection contre l'incendie + pour conserver un section de poteaus constante même si les profils métalliques rétrecissent avec la hauteur. Noyau des cage d'escalier en béton pour la sécurité + assure le contreventement de l'édifice. Bon voilà il m'a encore un peu emerdé à propos des planchers:
R: Quelle est le sercet des hautes constructions?
T: heu... des grues!
R: supeer, je voulais dire point de vue structurel?
T: des bonnes fondations!
R: mais encore...
T: ha je sais, des ascenceurs.
R: Heu c'est pas là ou je veux en venir...

Et cetera et cetrea ça traine on est pas presser on discute, bref la réponse qu'il attendait c'était la légerté!
et donc la technique utilisé dans ce batiment pour les planchers un très légère: des plaques d'acier nervurés sur lequelles on vient directement couler le béton. Après ça il foutu la paix avec sa tour administrative.

Il a regarder mes notes, il a vu les résumés, bon bien j'étais bien obligé de lui expliquer, j'ai un peu embellis les choses il trouvait ça une bonne idées, il m'a expliquer pourquoi il ne faisait pas de syllabus. Je lui ait dit que pas de problèmes, son cours était parfait ;p on s'était tous très bien marrer à faire les résumés etc etc..

bref apparament ça rapporte le manche-à-balisme -> 17/18





Post nº21 (id2571) envoyé par Amaury  le 18 Jan 2007, 20:35
1). Béton pour barrage en Iran dans une zone sismique + expliquer des trucs sur le béton dans le cas des barrages
2). "Maçonnerie?"... GLOUPS...
3). Photo du début de la construction des piles d'un pont... elles allaient vers l'extérieur... en déduire que c'est un pont haubané... expliquer coffrage grimpant... etc

Franchement cool...

Post nº20 (id2562) envoyé par Seb  le 18 Jan 2007, 15:01
1/ Choisir un béton pour un immeuble à Ostende construit en été en béton précontraint
=> béton précontraint donc haute classe de résistance
Pour le ciment je lui ai proposé un CEMIII vu qu'on est en été pour éviter le retrait thermique trop important mais selon lui c'était contradictoire avec mon choix de classe d'exposition (mer+gel -> E/C=0.5) et un choix d'ouvrabilité classique.. bref il aurait préféré un CEMI avec plastifiant ... tout ceci n'étant qu'un compromis ;)

2/ Parler de la préfabrication pour immeuble
=> dire tout ce qu'on sait
Il s'est particulièrement attardé sur un problème de pont thermique entre une dalle de plancher d'étage ainsi que le balcon (que j'avais cité comme produit de la préfabrication). Je n'y ai pas pensé du tout mais il vous guide vers ce qu'il veut entendre à tout moment. Donc je sais pas s'il est pénalisant ou pas de ne pas voir directement de quoi il veut parler... c'était parfois flou pour moi ;)

3/ Image d'une cheminée en construction (très grande cheminée d'usine qui atteindrait une hauteur de 200m)
On pouvait y voir un coffrage glissant...j'ai fait un melting pot avec coffrage glissant/grimpant (on peut le voir au fait qu'il n'y avait pas de lignes intermédiaires), apparemment j'étais pas assez renseigné sur les coffrages ;) Mais il est sympa et comme dit plus haut, vous guide vers la solution ! Il fallait expliqué comment fonctionnait le coffrage glissant (prend appui sur des tiges ancrées dans le massif en construction). Il fallait aussi voir ce à quoi il fallait faire attention : maintenir le coffrage dans une position horizontale parfaite (ce fait à l'aide de laser et non de système GPS pas encore assez précis), remarquez que la section de la cheminée diminuait avec la hauteur et donc les coffrages n'étaient pas "fixes" mais s'adaptait à la variation de section. Sinon il y avait également la présence d'un camion avec un bras "téléscopique" : on pompe le béton d'en bas en continu. Il y a une grue sur le chantier : à quoi sert-elle ? Monter les armatures. Pourquoi ne pas monter le béton avec la grue ? On a besoin d'un débit constant puisque coffrage glissant. La photo était prise de nuit : comment s'organise les équipes ? 3x8. Qui travaille en 3x8 notament ? La centrale à béton (logique vu qu'il faut approvisioner le chantier en permanence) --> ca coute cher !

Voila en gros c'est tout ;) Il est vraiment sympa et pas stressant du tout. Malgré plusieurs bétises et un manque de précision dans les termes il m'a dit 14/15 donc coooool ! ;)

Post nº19 (id2558) envoyé par Youn  le 18 Jan 2007, 10:43
1. "béton précontraint, très armé, station d'épuration, en Belgique, en hiver."
-> il aime bien questionner sur les adjuvants, et les types de ciment.

2. "pont, estuaire très large et peu profond."
-> dire tout ce qu'on sait à ce sujet. Voir notes.

2bis : comment évaluer le prix d'un pont (ordre de grandeur) : donner l'équation. (si n représente le nombre de piles, prix du pont = n.Pile + (n+1)Travées. Pour minimiser le prix, annuler la dérivée par rapport à n.

3. Une photo à commenter.


-> 15 ou 16

Post nº18 (id2557) envoyé par Jean-Mi  le 18 Jan 2007, 08:35
Salut à tous!

Après avoir reçu les questions, on a droit à pas mal de temps pour préparer ses réponses avec notre cours. ensuite, on n'a plus droit qu'à des notes pour l'oral proprement dit.

Alors mes questions :

1) Construction d'un pont en béton armé en Algérie. Le seul sable retrouvé sur place contient de la silice (si jme rappelle bien).
Attention à bien dire qu'on prend du béton LA pour éviter la réaction silice-alcili. Sinon, donner les spécifications du béton (classe de résistance, ...) et quelques questions subsidiaires du genre que faire si la centrale à béton est à 2 heures de route?

2) Analyse d'une photo : la construction du bâtiment de la défense à Paris. Expliquer un max de choses qu'on voit. Si on n'a pas tout vu, il pose encore des questions. Exemple : Où le béton est il fabriqué? Sur chantier, car on voit des réservoirs à ciment.

3) Parler de la préfabrication. Il faut dire un max de choses et s'il manque quelque chose il commence par dire "et?". Ensuite, il aide un peu si on voit pas du tout ce qui manque.

Malgré quelques hésitations et bétises, j'ai 15 ou 16, donc c'est largement faisable.

Jean-Mi

Post nº17 (id2554) envoyé par Olivier J.  le 17 Jan 2007, 17:07
Alors bon bon voilà :) Hyper sympa et hyper décontracté vraiment.
Il m'a dit genre 16, 17 donc ca fait plaisir surtout qu'il m'a bien embeter avec des questions précises auxquelles j'ai pas su répondre.

Question béton : caractériser un béton de masse pour un radier en Egypte (béton très armé). En gros il fait chaud et donc retrait thermique ... plus ciment LH car ouvrage de masse. De plus on peut prendre un ciment pas trop fin donc on a une surface plus petite de contact avec l'eau et donc il y aura moins de retrait (je crois que j'ai passé 10 min là dessus et c'est lui qui l'a dit au final).

Question théorie : actions variables. En gros il faut lui parler du vent (et des dépressions). J'ai voulu lui parler du contreventement et du noyau central mais apparemment il avait autre chose à faire :). J'ai parlé aussi des effets thermiques (joint de dilatation etc).

Question photo : on voyait un pont à poutres construit en encorbellement avec des voussoirs coulés sur place. Il fallait parler des étais provisoires, du type d'appuis entre les piles et le tablier, de la forme des voussoirs et du fait que si le tablier est hyperstatique il faut que les piles suivent le mouvement pour ne pas faire apparaitre de contraintes (pour le viaduc de Milau avec une forme en arc). Et bon le dernier truc c'est lui qui l'a dit car je trouvais pas.


Post nº16 (id2549) envoyé par tom  le 17 Jan 2007, 10:31
Alors, 3 questions, une demi heure pour les preparer, et une demi heure face a lui.
Pas de stress, pas trop difficile.

1e : faire un beton fortement armé et precontraint au pole sud---> attenttion au gel, environement humide mais pas proche de la mer, donc un truc tres resistant, 2b, armé et precontraint, F3 et puis pas des trops gros granulats. Ciments CEM I avec peut etre des adjuvants, et un coffrage chauffant par exemple. Attention au gel, donc essayer que ce soit vite fait.

2e : methode de construction d'un pont en béton.
Pas trop dur, encorbelement, etais,... coffrage glissant pour les piles,... tout ce qu'il y a dans les notes.
Mais il m'a quand meme demandé si d'apres moi il etait possible de faire de la précontrainte et de la post-contrainte sur le meme elements...
Alors il m'a conseillé de penser a mon cours de 4e meme si je ne l'ai pas encore eu. Bon ce raisonement m'a mis bcp de temps, mais il guide, et au final il fallait penser a l'hyperstaticité, un train qui passe sur le pont. Si isostatique, a chaque pile il fait une bosse, dans les travées, si isostatiques, ca se deforme, alors que si hyperstatiques non! Donc hyperstatique, donc on peut faire les 2, ca evite au train de faire tac tac tac sur chaque passage de pile... Bon c t une question de depassement.

3e : une tour en construction sur une photo, et en parler.
Pleins de choses a dire, premierement qu'on voit des etait sur 4 etages, donc une semaine par etage car beton 28 jours, puis un noyau en beton pour reprendre les efforts horizontaux, coffrages grimpants car on voit des lignes. Mais il m'a questionné sur les incendies en me demandant pourquoi est qu'il fallait ce rebord de 1 metre au boiut des plancher, et pour finir, j'ai fini par comprendre que c'était pour éviter que les flammes ne se transmettent d'étage en étage lors des incendies...

Voila, des petites questions bonus pour prolonger l'affaire, surement due a mon prédécésseur, mais au final 14 ou 15 il m'a dit.

TOM

Post nº15 (id2548) envoyé par yannick  le 17 Jan 2007, 10:27
Salut à tous,

Je confirme la réputation de rammer à l’examen, il est très sympa et donc allez y décontractés…

Question 1 : Choix du béton (et du ciment) pour des pieux de fondation en Finlande en hiver (attention : vibrage impossible car profond donc consistance : plutot mou, penser à l’aciditer dans le sol aussi-->HSR)
Question 2 : Construction d’un pond dans une vallée profonde et large, j’ai choisi un pont en arc, matériaux et avantages du béton, ça le satisfaisait et on a un peu parlé des haubans temporaires et des fondations solides…j’ai aussi parlé d’un pont haubané si on pouvait poser une ou plusieurs piles dans le font de la vallée
Question 3 : Grande photo d’un chantier sur un aéroport, des parkings sur 1 ou 2 étages. Je lui ai quasiment que dit que le planché était sur les poteaux sans poutres pour le soutenir et c’est ça qu’il attendait. Il était content des mes autres réponses donc ça a duré une minute.

En gros ça s’est très bien passé, il a l’air satisfait très vite et c’est plus un dialogue qu’une présentation. Relisez bien tous les posts?
Bonne chance

Post nº14 (id1856) envoyé par Hicham  le 26 Jan 2006, 11:58
1) Béton précontraint dans un immeuble à ostende en été.

2) parler des préfabriqués

3) photo d'une cheminée en béton en construction (coffrage glissant)

Post nº13 (id1850) envoyé par Rémy  le 25 Jan 2006, 23:06
1) Parler de la maconnerie

2) Donner le type de béton à utiliser en Iran pour faire un barrage dans une zone sismique.

3) Une photo de deux colonnes en construction qui seront reliées en haut pour faire un pont haubané. Parler du coffrage grimpant, sollicitations (si traction -> beton précontraint)

Post nº12 (id1843) envoyé par Natacha  le 25 Jan 2006, 18:09
1 type de béton cas de structure armée en belgique et en été attention il m'a demandé le retrait thermique expliquer

2. tunnel en montagne j'ai expliqué choix du sie (infiltration d'eau,...) puis expliqué comment on fait avec la dinamite on répartit les charges on avance petit à petit parler aussi des étançons.

3. photo avec construction d'un immeuble de bureau on voit le coffrage au dernier étage on voit le béton qui est monté avec un tuyau attention on pompe à partir du bas (principe de bernouilli et torricelli) c'est ce qui vous dit si vous avez pas bien répondu :)

en gros ca a été je savais pas tjrs tout dire ce qu'il voulait mais pas vraiment dit de bétise donc min 15

Bonne chance au dernier
Natacha

Post nº11 (id1788) envoyé par sha  le 23 Jan 2006, 18:46
hello

Q1: quel type de béton doit-on utiliser pour construire un pont dans une zone sismique, genre au Japon?

Q2: en général, expliquer la réalisation d'un barrage
Q3: photo avec un enhaaaauuuurme chantier: expliquer.

PS: attention aux pièges!

Post nº10 (id1780) envoyé par perrine  le 23 Jan 2006, 16:15
-choix du beton pour une station d'epuration en beton arme prefabrique en Belgique et en hiver
j'ai commencé par des choses évidentes mais il demandait pas mal de détail.

- ferraillage : après ma petite présentation, il a posé des petites questions sur les dimensions (longueur, diametre) , les applications (par exemple, on peut faire des courbures ou des pliages) et des mises en situation (pour un mur de soutainement, il faut mettre plus de beton du cote terre car dans la terre il y a de l'eau donc l'armature risque de se rouiller. Deuxieme cas, pour un balcon, il faut mettre le ferraillage au dessus ou en dessous --> au dessus car le moment flechissant est negatif donc c'est la partie du dessus qui est etirée)

- photo: c'était un pont au dessus d'une route où les ouvriers étaient occupés à réaliser le coffrage. On en a discuter 30 secondes, pas plus, donc je peux pas donner bcp d'info pour cette partie

Vous inquiétez pas, il n'est pas vache. Pour certaines questions j'ai été assez imprécise et au final, le prof était content.

Post nº9 (id1777) envoyé par Renato  le 23 Jan 2006, 14:53
hello!
moi j'ai eu d'abord choisir un béton de fondation pour faire des pieux en été en irak. il ne faut pas oublier que le sol risque d'etre acide et donc il faut choisir son ciment en fonction de ca et comme en plus il fait chaud il faut prendre un CEM III car la chaleur qu'il dégage lors de la prise est faible et comme ca on évite au maximum l'évaporation de l'eau.

ensuite c'était une photo d'un pont en construction, il fallait bien regarder la photo pour voir s'il n'y a pas d'anomalies.

et enfin je devais dire tout ce que je pouvais sur les coffrages. il voulait les deux types de coffrages différents. il m'a demandé les pb qu'on pouvait rencontrer. il m'a donc demandé la pression en bas d'un coffrage vertical de 4m de haut et la pression sur un coffrage horizontal de 40cm d'épaisseur. il m'a aussi demandé la vitesse à laquelle on peut bouger un coffrage glissant et un coffrage qu'on change d'étage.

il est plutôt sympa il faut avouer. ms attention il a pas l'air d'aimer qd on dit des conneries (bizarre...)


Post nº8 (id1776) envoyé par GregLeMauve  le 23 Jan 2006, 11:47
Hello e'body,
voilà mes 3 questions :
1 quel type de béton utiliser pour faire un pont en Algérie
2 parler de la préfabrication en génie civil
3 décrire ce qu'on voit sur une photo (chantier en cours, ouvrages provisoires, grues,...)

bonne chance à tous !

Post nº7 (id1775) envoyé par achraf  le 23 Jan 2006, 11:42
salut tout le monde
conseil pas de stresse le prof est cool est l'examen est relavivement facile enfin moi j'ai eu la chance de tomber sur des questions que voulais bien:
1. choix du beton c easy si vous avez lu les feuilles poster par perine sur la mailing list (car on les a pas eu sur le CD) on peut utiliser les notes

2. la chapente metallique parler un peu des stabilité (on a le temps de bien preparer la reponse avec les notes

3. une photo d'un chantier (pour moi c t un peu tordu car j'arriver pas a determiner le projet (c des photos que n'as pas forcement vu au cours) mais il t'aide un peu

PS : prendre avec soit un bic et une feuille car on fait des prise de note avant de repondre et il garde ce qu'on a fait...
bon courage :-p

Post nº6 (id1709) envoyé par Franky  le 19 Jan 2006, 17:46
1) photo d'un building en construction
- vitesse d'avancement des travaux (1 étage / sem car il y a des étançons sur 4 étages -> 4*7 jours = 28 jours = béton durci)
- travail en parallèle (parachèvements)
- colonne = encombrement réduit
- façade = panneau contenant chassi-vitre,... = plus facile à mettre en oeuvre et donc moins cher car moins de main-d'oeuvre (qui est très cher)

2) Quel type de béton, utilise-t-on pour une construction au pôle-nord ?
- ciment à forte chaleur d'hydratation,...

3) Citer les différents types de ponts.
Dans un pont en arc, a quoi faut-il faire attention ?
- opération de décintrement dans le bon ordre

Don't worry guys and no fear.

Post nº5 (id1689) envoyé par tung  le 17 Jan 2006, 21:03
- Beton precontraint
- Utilisation de "plastifiant"
- Une photo de chantier: les types sont en train de betonner une dalle. Il faut parler de: le camion qui transporte le beton:)); comment on verse du beton; vibration pour le serrage...
- les betons speciaux: L.A, H.S.R... ou qqch comme ca.
Voila ce que je me rappelle encore.
A mon avis, il est gentil. Il aide chaque fois que je suis bloque.
Voila!

Post nº4 (id1687) envoyé par David  le 17 Jan 2006, 18:01
j'ai eu trois questions :

béton : quel type de béton et de ciment faut il utiliser dans le cas d'un réservoire de bassin d'épuration? Il faut faire attention à l'imperméabilité du béton et il faut un béton qui résiste aux milieux agressifs (car épuration)

photo : j'avais une photo sur laquelle on voyait des ouvriers couler une dalle en béton armée sur l'infrastructure d'un bâtiment. D'autres ouvriers étaient à côté occupés à vibrer le béton. Il m'a ensuite demandé ce qu'il y avait de particulier dans la structure du bâtiment, il fallait que je réponde qu'il n'y avait pas de poutre mais que les dalles étaient directement posées sur les colonnes.

question complémentaire : avantages et les inconvénients des ponts métalliques? (pas oublier dans les inconvénients : la fatigue)

Post nº3 (id1686) envoyé par Armande  le 17 Jan 2006, 17:05
Je ne me rappelle plus super bien...
- Il m'a montré une photo de chantier avec des coffrage de béton... Il fallait que je l'analyse.
- choisir un type de béton pour une construction près de la mer en Norvège (classe, ciment,...)
- discussion sur les ponts haubannés
Voilà! Désolée de ne pas l'avoir fait plus tôt!

Post nº2 (id1679) envoyé par phil  le 17 Jan 2006, 13:51
Salut!

Moi il m'a demandé d'expliquer comment je ferais pour construire un tunnel qui passe sous une rivière,dans les détails de transport et de construction.

On devait tous choisir un type de béton en fonction de l'environnement dans lequel il est et de l'utilisation qu'on en fera.

La troisième question était une photo de chantier à analyser; dire tous ce qu'on voyait, faire des liens avec le cours(me souviens plus exactement, désolé...).

Voilà, j'espère que ça vous aidera!

Phil

Post nº1 (id1678) envoyé par Silvia  le 17 Jan 2006, 13:13
bonjour à vous tous ,

on est vraiment désolé de n'avoir pas 'posté' nos questions de rammer mais il s'avère qu'on est pas tres nombreux...

voici les questions que j'ai eu:
- question générale sur les barages:fonctions, types, applications sur la Meuse

- question béton: il donne un type de climat et faut lui retrouver la composition, la classe de résistance,... du béton le plus adapté aux conditions d'environnement

-question application: il vous montre une image et pour laquelle il faut tout expliquer :béton précontraint, préfabriqué,... donc il suffit de bien observer la photo, d'essayer de situer le lieu (aéroport, parking,...) et de dire un maximum sur l'image cad si vous voyez un coffrage donc savoir lui dire que l'element est coulé sur place,...

il ne faut surtout pas se préocupper pour cet examen car il va tout faire pour vous aider à donner la réponse correcte!!!

Voila c'est tout ce que je me rappelle...

Courage à tous


oraux.pnzone.net - infos - 6ms