Site des Oraux

Signaux et systèmes 2005 (16) :: post
Années :: 2006 :: 2007 :: 2008 :: 2009 :: Toutes

Post nº16 (id933) envoyé par Hilbert  le 26 Jan 2005, 00:31
Je sais pas si y a encore des gens qui l'ont mais on ne sait jamais. Moi j'ai eu la question 7 et la 13 --> Un truc à faire attention c'est que si vous avez oublié quelquechose au tableau même si vous savez le retrouver il en tient compte --> ne rien oublier au tableau. Ces questions ne sont pas vaches mais peuvent porter sur une autre pompe ou sur les labos (exemple : bruit blanc rencontré au labo ? --> le pas de quantification )

Post nº15 (id880) envoyé par *micol*  le 23 Jan 2005, 19:02
oral avec grenez pas de surpise

1ere question: la 3 (def stochastique, stationnaire, ergodique) retappé tout tel quel sur les tableaux.
questions subsidiaires:
-est ce que pour ergodique, la fonction doit etre stationnaire? (alors que je l'avais ecrit sur le tableau ET que je lui avait dit pendant l'exposé) oui car sinon toutes les formules qu'on écrit pour ergodique n'ont pas de sens.
-pourquoi est ce qu'on ecrit E[xbarre(t)]=µx et pas juste xbarre(t)=µx ? parce que µx est un nombre, alors que xbarre(t) est une variable aléatoire
-x(t,alpha) = famille de fct du temps, x(t) = signal aléatoire, c'est quoi x(alpha)? (j'avais oublié de l'écrire au tableau c tout) une variable aléatoire.
-dans la partie ergodique, pourquoi est ce qu'on écrit que la variance (de la moyenne temp, de l'autocorrelation temp) doit tendre vers zero ? je me souviens plus la reponse (vu que je ne savais pas repondre et il a dit qqchose tout bas)

2eme question: 15 (simulation, echantillonnage de reponse impulsionnelle, transfo bilineaire)
question horrible, 500 Hc(machin) et Hd(truc) à écrire et modifier dans tous les sens. j'ai utilisé les 10 minutes pour me souvenir des grandes formules de depart et d'arrivée, puis dès qu'il fallait aller au tableau, j'ai vite tout recopié, puis apres j'ai commencé a repondre et à construire autour. là ou j'oubliais comment arriver d'une étape à l'autre, je niais, et j'écrivais le début et la fin.
questions subs:
-quels sont les avantages/desavantages des deux methodes (je savais pas trop répondre à part ce qui était plus ou moins écrit au tableau)
- des trucs a propos de T, si on peu jouer avec pour rendre l'echantillonnage plus fin (puisque vous en parlez, euh, oui)
- on utilise la transfo bilinéaire dans une autre partie du cours, pour faire quoi machin blah? remember, c'est en fait la pompe 16, donc on a des filtres analogiques (butter, cheby...) mais pour des signaux numeriques, alors on transforme nos filtres en "numeriques" en changeant leur gabarits et leurs specifications par la transfo ou par l'echantillonnage et pof pof pof on a des filtres "numeriques". (bon maintenant j'ai compris ca, mais pendant l'examen j'ai su bégailler un truc qui ressemble moins que vaguement)

conclusion de l'examen: il m'a dit "d'un point de vue de restitution, ceci est excellent, j'ai jamais vu de tableau aussi bien rempli et de façon tellement comprehensive (je suis du genre a foutre des couleurs partout et des fleches explicatives etc), mais par contre quand on vous pose une question, les profs aiment bien recevoir qqchose avec un fond, un semblant de réponse. le par coeur c'est bien, la comprehension c'est mieux"

bref, il m'a cassé.

puis il me dit qu'a la premiere question il m'a mis 17, à la deuxieme 16.

donc je souhaite à tout le monde qu'il vous casse ainsi :)

Post nº14 (id874) envoyé par Paille  le 23 Jan 2005, 18:33
J ai eu aussi les processus en discret, il a posé quelques trucs pas bien méchants, ca a été très rapide il a pas demandé de trucs autres que ce qu il y a dans le cours

Et les passe toute t minimum de phase. La y a une petite chose : si il vous demande la particularite de la phase du minimum de phase, bizarrement il veut pas qu on lui réponde que " elle est la minimum" mais auss iqu on peut la retrouver avec hilbert et l amplitude.

En gros il est supezr sympa et il te cherche des points et si t en as pas assez fait des peties questions gentilles pour qu on réponde.

Post nº13 (id858) envoyé par yarglaa  le 21 Jan 2005, 22:04
J'ai eu:
-processus stochastique à temps discret
-effets de la quantification

En gros j'ai retapé les principales formules et les principaux résultats et je lui ai exposé tout ça.

Il lâche toujours des petites feintes excellentes, impossible de ne pas se marrer (enfin moi je n'y arrive pas).

Si vous lui dites que ses fiches ne sont plus très blanches il se vexe. :-D

Franchement il y avait des développements que je n'avais pas pigés et j'ai juste donné les résultats, en bluffant de temps en temps. Dire "on peut montrer que" au lieu de "je n'ai pas compris que" et c'est bon. Avec un peu de chance sur les questions...

Je pense qu'il préfère les petits dessins, les sous-titres soulignés en rouge, et les petites formules encadrées en couleur, aux longs calculs.
Style, pour la quantification des coefficients d'une structure cascade, le cercle unité et les axes en blanc, et la grille des pôles réalisaaaaaab' en vert. Très classe. Mais aucun calcul.

L'important ce sont les conclusions.

Voilà, j'espère que tout ça est vrai, mais pour moi ça a fonctionné.

Post nº12 (id843) envoyé par Greg  le 20 Jan 2005, 15:08
1°)Processus stochastique, stationnaire, ergodique;
Il suffit de bien réexpliquer chacun de ces concepts, et ca passe. Comme petites questions, il demande à quoi ca sert l'étude de signaux aléatoires, exemples...Qu'est ce qu'un bruit blanc...rien de bien méchant, et y a moyen de faire voler les points!!!

2°)Signaux à spectre passe-bande et modulation BLU
Là je lui ai retapé tt la pompe, puis il m'a demandé à quoi ca servait, quels avantages avec BLU, dessiner le spectre d'un signal modulé en amplitude. Il faut bien comprendre quel est le signal utile, pourquoi dans le cas BLU le spectre est 2 fois plus petit que pour la modulation en amplitude(je me souviens que c'était marqué ds le cours, mais il me semble que ce n'est pas justifié).J'ai pas su répondre correctement à ca, il m'a donc fait un beau dessin au tableau avec des spectres passe bandes coupé en 2, j'avais jamais vu ca ds le cours.
Voilà, et je confirme, si vous retaper tt, que vous montrez que vous avez compris ce que vous écrivez,et que vous pataugez avec ses petites questions, ca fait 14.
Bon courage

Post nº11 (id838) envoyé par Jonathan  le 20 Jan 2005, 13:41
1° Densité spectrale de puissance
Avec les mêmes petites questions que Martin a eu. Avec en plus : un signal aléatoire c'est toujours des perturbations ou qqchose que l'on ne veut pas ? NON, par ex : ce qu'une personne va dire (parole) sur une ligne de téléphone est un signal aléatoire.

2° Relations de Bayard-Bode - Relations Phase Amplitude
Il suffit de retapper tous ce qu'il y a dans le cours à partir de la sous-section "Relations de Bayard-Bode" (faut donc pas faire l'intro). Ensuite il pose comme questions : C'est quoi un système à minimum de phase, quelle est la configuration des ses pôles et zéros (tous dans le demi-plan, gauche). Et en discret ca existe ? Oui, et de nouveau la configuration des pôles et zéros (tous dans le cercle unité, puisque l'axe imaginaire s'enroule sur le C.U). Pour l'histoire de la singularité à l'origine, j'ai eu une petite discussion avec lui sur l'impulsion de Dirac, cette impulsion contient toutes les fréquences et est donc la version déterministe du bruit blanc.

Voilà, voilà,

A+

Post nº10 (id830) envoyé par Olivier R.  le 19 Jan 2005, 18:50
Filtre de Cheb (9?). En bonus on parle un peu de Butterworth, des polynômes Cn(z), mais tout ça a déjà été dit.

Construction de filtres récursifs et effets de structures (17?). Pour cette question pas besoin de détails pour les calculs de sensibilité etc. mais bien représenter les structures (ce qu'a écrit Mathieu est bien suffisant, et bien foutu, d'ailleurs encore merci!), pour le bonus y a qu'à relire le post de Martin, c'est en gros pareil (merci aussi ;)). (en particulier, faut bien comparer une cellule couplée, éventuellement mises en cascade si y en a plusieurs, à une forme directe (canonique ou pas) équivalente - je me suis planté là-desus en comparant une cellule couplée à une cellule cascade...)

En tombant sur les bonnes questions, y a bien moyen. Il est bien cool et il formule ses questions de manière plutôt marrante (sur le moment y a pas vraiement de quoi rire évidemment :\).

(PS: Y a soit-disant une fiche avec un gros rond rouge dessus, c'est un "joker": si vous la piocher soit vous pouvez chosir votre question, soit vous êtes pété, ou un truc comme ça ; c'est chaud... personne ne l'a eue aujourd'hui, y a toujours un facteur chance important faut pas l'oublier.)

Post nº9 (id820) envoyé par Jose  le 19 Jan 2005, 15:09
Bonjour tout le monde!
moi c matin g eu:

-Question 3: Stochastique, Stationnaire, Ergodique
Au fur et mesure qu´on lui explique il demande des ptites subtilités du genre de quoi dependent les variables aleatoires xbarre et Fixx...mais tout est ds les notes de Mathieu. A la fin il m´a juste dit de donner des exemples de signaux aléatoires ds la vie. Je lui ai dit le bruit (il a tapé sur c mains et il m´a dit si ca c t aléatoire)... faut lui dire en effet que c´est pas ce genre de bruit :-) et il etait d´accord mais Il fallait y penser aux signaux qu´on utilise dans la transmission d´information...c´est plutot ca qu´il attend comme reponse, surtout d´un Telecom.....domage.

-Question 11: Bayard Bode et relation Phase amplitude.
Pareil...on reecrit tout en lui expliquant.. a la fin, il y a un truc de minimum de phase dans les relations de phase-amplitude...il faut bien lui expliquer qu´est que c´est ce minimum de phase. (c expliqué dans la question 12 je crois)

En gros bien comprendre ce qu´on ecrit....si vous ne repondez pas a ttes les ptites questions qu´il pose a la fin c pas si grave mais ca sera borné a 15 ou ptetr 16 a mon avis.
Bonne Chance

Post nº8 (id819) envoyé par Victor  le 19 Jan 2005, 14:09
Grenez... vraiment pas de surprises...

J'ai eu comme première question le filtre de Tchebyshev (otrho?¿?)
Il m'a pas trop embeté... je dirais meme qu'il m'a aidé. J'avais oublié un carré dans l'expression de |H(w)|^2 et il m'a posé des petites questions pour m'aider a le retrouver...
Apres il m'a juste demandé si je connaissais un autre type de filtre analogique --> Oui, Butterworth.
Tracer l'allure de |H(w)|^2 pour Butterworth sur le meme graphique que Tchebyshev
Quelle approx. est meilleure? --> Ca dépend de ce qu'on veut. (Butterworth -> Maximally flat, Tchebyshev -> Minimax)
Voila... ct vraiment pas sorcier... il m'a mis 15 a cette question.. (ah oui, il m'a aussi demandé comment ca se fait que le polynome de Tch. tendait vers +inf pour z->+inf alors qu'on l'avait défini a l'aide d'un cos... g pas su répondre)

Ensuite 2eme question... je me suis tapé LA question de la mort qui tue, c-a-d la question 15. G retapé la pompe et ca va, il m'a pas posé trop de questions ... juste des question de compréhension pour s'assurer que je comprenais a-p-p ce que j'avais écrit (du genre "pq Hd(e^jw) est périodique?") et si l'on pouvait jouer sur le paramètre T (oui, si on augmente la frequence d'échantillonnage on a une approx. plus fine).
Il m'a reproché d'avoir un peu baclé la partie où l'on tronque Ha(w/T) et m'a mis 14.

Voila voila... en gros y'a vraiment moyen, il suffit d'avoir fait au moins une fois chaque question...

Bonne merde a tous!

Victor

Post nº7 (id807) envoyé par sunset  le 18 Jan 2005, 18:40

J'ai eu

question 2 : TZ rationnelle, fct de transfert, stabilité, systèmes décrits par une récurrence linéaire.

Pas bcp de questions en plus, il demande si ya un moyen facile et intuitif pour inverser une TZ. Oui, la décomposition en z-1 plutot qu'en puissances de z (c'est comme ça que je l'avais fait au tableau mais manifestement c'était écrit petit et il a pas vu, résultat moi qui me demandais ce qu'il me voulais !) Autre question, pourquoi on dessine le plan Z, ça nous dit quoi ce bete dessin ? Ben avec le bete dessin on peut déjà voir le domaine de convergence (dans le cas d'une fonction causale), puis on peut aussi avoir une idée de la fonction du système (module et phase de la fct de transfert) par interprétation géométrique. Ah, c'est quoi l'interprétation géométrique ? Là tu lui expliques le cours. Et ça sert encore à quelque chose ? Ben tu nous en fait faire au TP donc oui on espère que ça sert à qqchose. Et là il vous laisse tranquille.


Question 20 : quantification des signaux

Expliquer le SNR qu'on a avec les quantif uniforme, non uniforme, loi A. Puis sous-questions : finalement, la loi A ça sert à quoi ? Avoir un SNR le plus possible indépendant du niveau de signal (ça c'est l'idéal, on a ça avec la quantif log mais c'est pas physiquement réalisable).
Et la quantification uniforme, c'est pas bon hein, on n'utilise jamais ça alors ? Ben là j'en sais rien. Figurez vous que c'est utilisé quasi partout, en fait la loi A c'est uniquement utilisé en téléphonie, ailleurs on fait de l'uniforme sans se poser de question, on rajoute les bits qu'il faut pour avoir un SNR correct. Ex : les CD, c'est de l'uniforme. Et vous savez sur combien de bits ? Blanc. Lui, vachement étonné que vous ne sachiez pas qu'un CD est quantifié uniformément sur 16 bits, vous en rebalance : et quel est le débit d'une transmission téléphonique ?
Là dans un sursaut de souvenir du cours je me rappele qu'on utilise un convertisseur 8 bits loi A pour le téléphone (cfr syllab après la théorie sur le loi A) mais voilà qu'il me demande la fréquence d'échantillonnage, au pif, je dis 7000 Hz comme au labo. C'est 8000Hz. Puis il vous regarde : et donc le débit vaut ? C'est dans ces moments là qu'un calcul tout con vous parait très compliqué, après de longues secondes, je sors 64 Kbits/s. Etonné de votre ignorance sur les CD et leur 16 bits et du temps qu'il vous a falu pour lui sortir les 64Kbits/s du téléphone, les deux chiffres qu'il a en poster au dessus de son lit et sur son pyjama, il vous regarde et vous lâche : vous avez une connaissance fort théorique de mon cours, ça m'étonne.
Là, faites comme moi, retenez vous.

Post nº6 (id804) envoyé par Marcel Diriecks  le 18 Jan 2005, 15:07
Question 10: Synthèse RC-actif
Question subsidiaire: Limitations de cette synthèse? Il faut répondre que c'est valable tant que l'approximation que les ampli-op sont parfaits est valable. Remember la théorie des ampli-op: la tension différentielle à l'entrée est supposée faible car le gain de l'ampli est énorme. Or le gain diminue avec la fréquence, donc ca marche pas à trop haute fréquence.

Question 15,16 (quelquechose ainsi): Filtres non-récursifs, phase linéaire, approximation en série de Fourier
Questions subsidiaires: Les filtres non recursifs, ca existe en analogique? Non.
Avantage de ces filtres? TOUJOURS stable.
Pour l'approximation en série de Fourier, tracer l'allure si on multiplie le signal par une fenêtre de Hamming au lieu d'une fenêtre recatngulaire.

Post nº5 (id800) envoyé par Hanus  le 18 Jan 2005, 12:54
Mes questions:

1°) Définir les 3 types de processus (stoch., stat., erg.) -> bien répondu, juste un tte petite faute; Question subsidiaire: la question suivante, à savoir densité de puissance spectrale -> là, gros foirage, il apprécie moyennement => résultat: 9/20 pr cette (ou plutot ces) question(s). Morale: lisez bien la question qui suit, surtout si le cours n'est pas frais frais dans votre esprit...

2°) Comment réaliser des filtres récursifs en pratique et leur comportement face à la quantification -> pas de surprise, faites pas trop compliqué, ce qu'il y a ds les questions préparées par Mathieu suffit largement :-)

Post nº4 (id799) envoyé par Alain  le 18 Jan 2005, 11:04

quand il vient vous chercher il est un peu froid mais après quand vous présenter il vous commente et est assez sympa...
Bon, j'ai pêché "process stochastique en discret" comme je n'avais pas vraiment préparé cette question (pas de bol) je lui ait tout retapé en continu à part que là ou il y avait un "t" je remplaçait par "nT"...
Il ne m'a pas posé de question à part de bien réexpliquer les notions de stochastique, stationnaire,ergo...

Question suivante passe-tout/minimum de phase. Je lui ait montre que le module d'un passe-tout faisait 1 pour tout w. Il m'a arrêté et me demande;
Grenez:"mais alors ça ne sert à rien?"
Alain:"si car avec les syst à minimum de phase on pourra construire des systèmes plus rapide"
Grenez:"oui pour les minimum de phase mais moi je parle des passe-tout ici, penses à ton labo gros naze"
Alain:"heu... On peut faire des notch pour rejeter des fréquences particuliaire et passe-tout pour les autres"
Grenez:"un notch c'est pas un passe-tout !, je parle des passe-tout, pense à tes labos gros naze"
Alain:"heu..."
grenez:"m'enfin t'es nul ou quoi, il suffisait de répondre la réverbération!!"
Alain:"...ah oui, bien sûr,..."

mais sinon il m'a laisser tranquille...


Post nº3 (id782) envoyé par svroy  le 16 Jan 2005, 11:16
J'ai eu
- 8 : T(p) en fct de |T(jw)| + Butterworth; comme dans le cours; il m'a demandé cmt étaient positionnés les poles de Butter => cercle unité ; et de tracer l'allure de Butter et Cheby (oscilation en bande passante seulement) j'ai confondu avec l'elliptique :/
- 14 : Pass-bande et BLU; fo expliquer le developpement; un exemple, l'objectif, les différents spectres.... Il ne m'a pas posé de question...

Petite astuce: savoir prononcer Chebyshew pr éviter un foutage de gueule ^^

Post nº2 (id777) envoyé par stef  le 15 Jan 2005, 00:10
En effet, pas de suprise chez Grenez. c'est comme d'hab + les 10 minutes de préparations.

Si vous retaper le cours, il aime apparement bien demander la définition des termes que vous utilisez (stationaire, ergodique, réciproque,...) ou les hypothèses utilisées (style: vous avez dit que le processus devait être stationnaire, mais doit-il ergodique?).
Voilà, c'est le genre de truc qu'il pose pour essayer de vous faire passer de 14 à plus de 14.




Post nº1 (id773) envoyé par gargant  le 14 Jan 2005, 16:26
Pas de surprises : Grenez est très gentil et très froid comme d'habitude (on sait jamais quand il rigole)

Vous entrez, il a deux enveloppes : Q1 --> Q10 et Q11 --> Q20

Vous tirez votre première question et vous avez 10 min pour un peu revoir le cours. Attention ne vous fiez pas trop aux 10 minutes, c'est vrai que c'est sympa mais ça permet juste de bien bloquer les deux trois formules importantes.

En gros si vous reclachez le cours vous taperez le 14. Le reste est à gagner sur les questions.

J'ai eu densité spectrale de puissance et estimation : Retaper tout jusqu'au bazar de convergence pas uniforme en tau. Petits conseils : pigez bien la différence entre RT(tau) et Rx(tau) càd quand est-ce que l'un est une bonne estimation de l'autre, etc. Ne vous gourrez pas dans vos notations : dans le développement au début il y a des x indice T et puis cet indice disparait, faut le faire disparaitre au bon moment pour avoir E[x(t) x(t + |tau|)] qui devient Rx(tau). Sinon vers la fin bien justifier que ST(omega) n'est pas une bonne approximation de Sx(omega) (convergence pas uniforme). Question subsidiaire : "Vous écrivez Sx(omega) = lim T-->infini de E[ |XT(omega)|^2 / 2T ], comme T --> infini et que Sx(omega) est non nul, ça veut dire que XT(omega) diverge ?" Il faut répondre oui. Est-ce normal ? Est-ce dérangeant ? Il faut répondre oui c'est normal et non c'est pas dérangeant. La raison est qu'on suppose depuis le début que l'on a des signaux stationnaires (c'est d'ailleurs pour ça qu'on emploie des tau) or ces signaux n'existent pas physiquement (les seuls qui existent physiquement sont des signaux absolument sommables ou de carré sommable càd qui tendent vers 0 en + et - infini) et c'est normal d'avoir une transformée de Fourier qui diverge. C'est la raison pour laquelle on utilise la densité spectrale de puissance qui elle ne diverge pas au lieu de la transformée de fourier du signal tout bête qui elle diverge. Ne vous en faites pas, c'est lui qui m'a expliqué tout ça, faut pas charrier non plus. Il m'a mis 15 à cette question donc tranquillos. Autre question subsidiaire : puisque ST(omega) n'est pas une bonne approximation de Sx(Omega), comment fait-on en pratique ? On prend plusieurs échantillons et on fait la moyenne... Ouf :-) Passons à la question 2

Filtres récursifs + effets de la quantification :
J'ai mis la forme générale de l'équation aux différences et la fonction de transfert qui va avec. J'ai donné ensuite différentes manières de la réaliser : Directe canonique, cascade, // et couplée ordre 2 (exemple du TP) + dire qu'on peut à chaque fois transposer tout ça (et citer les règles). Ensuite on passe à la quantification : j'ai clashé le bazar général avec la sensibilité du pole zi par rapport à ak et dire qu'on a des problèmes pour N grand et pôles proches. Ensuite j'ai dit que d'habitude on préfère donc des cascades et pkoi et ensuite j'ai fait une petite comparaison comme au tp : cascade d'ordre 2 et couplée d'ordre 2. J'ai juste mis la forme du dénominateur et la grille des pôles (pas besoin de calculer delta r et delta tetha). Il m'a demandé pourquoi on a besoin d'avoir des poles proches de z=1 ==> pour faire des filtres passe-bas à bande étroite et pourquoi parfois on ne prend pas la structure couplée même si elle est meilleure ==> 4 multiplieurs au lieu de 2.

Voila, je pense avoir été ASSEZ complet non ? :-)
A++++


oraux.pnzone.net - infos - 41ms